C2.0 Actus

Une mixture nutritive améliore la mémoire chez des patients avec un début d’Alzheimer – MIT

Une mixture nutritive améliore la mémoire chez des patients avec un début d’Alzheimer – MIT

Une mixture nutritive améliore la mémoire chez des patients avec un début d’Alzheimer – MIT 561 561 Sébastien BAGES

Un essai clinique de traitement de la maladie d’Alzheimer a été développé au MIT qui a découvert un cocktail d’éléments nutritifs ayant la capacité d’améliorer la mémoire chez des patients souffrant d’Alzheimer. Les résultats confirment et élargissent les conclusions, d’un essai antérieur sur les compléments nutritionnels, qui visent à promouvoir de nouvelles connexions entre les cellules cérébrales.


Les patients atteints d’Alzheimer perdent progressivement ces connexions, connues sous le nom de synapses, ce qui conduit à la perte de mémoire et à d’autres troubles cognitifs. « Le mélange, connu sous le nom Souvenaid, semble stimuler la croissance de nouvelles synapses », a dit Richard Wurtman, Professeur émérite du Cecil H. Green au MIT, qui a inventé le mélange nutritif.

« Vous voulez améliorer le nombre de synapses et non pas seulement ralentir leur dégradation – bien sûr vous aimeriez le faire aussi, mais plutôt en augmentant la formation des synapses », a constaté Wurtman.

Pour ce faire, Wurtman est parvenu à concevoir un mélange de trois composés naturels alimentaires : la choline, l’uridine et un DHA d’acide gras oméga-3. La choline peut être trouvée dans la viande, les noix et les oeufs, et les acides gras oméga-3 sont disponibles dans une variété de sources, y compris le poisson, les oeufs, les graines de lin et la viande provenant d’animaux nourris à l’herbe. L’uridine est produite par le foie et les reins, et est présente dans certains aliments comme une composante de l’ARN.

Ces nutriments sont les précurseurs des molécules lipidiques qui, avec des protéines spécifiques, développent les membranes cellulaires du cerveau, qui forment les synapses. Pour être efficaces, les trois composés doivent être administrés en même temps.

Les résultats de l’essai clinique, mené en Europe, apparaissent dans l’édition en ligne du 10 juillet du Journal de la Maladie d’Alzheimer. « Les nouveaux résultats sont encourageants, car très peu d’essais cliniques ont produit une amélioration constante chez les patients atteints d’Alzheimer », a expliqué Jeffrey Cummings, directeur du Centre de la Clinique de Cleveland Lou Ruvo pour la santé du cerveau.

« La perte de mémoire est la caractéristique centrale de la maladie d’Alzheimer, donc quelque chose qui améliore la mémoire serait d’un grand intérêt », a signalé Cummings, qui ne faisait pas partie de l’équipe de recherche.

Les plans du lancement commercial du supplément ne sont pas encore finalisés. Selon Nutricia, l’entreprise qui teste le produit et est en charge du marketing, il sera probablement disponible en Europe en premier. Nutricia est la division de soins de santé spécialisés, de l’entreprise alimentaire Danone, connue sous le nom Dannon aux États-Unis.


 

Fabriquer des connexions

Il y a 10 ans, Wurtman a d’abord eu l’idée de cibler la perte de synapses pour lutter contre la maladie d’Alzheimer. Dans les études animales, il a montré que son cocktail alimentaire a augmenté le nombre d’épines dendritiques – affleurements des petites membranes neuronales, qui se trouvent dans les cellules du cerveau. Ces épines sont nécessaires pour former de nouvelles synapses entre les neurones.

Après les études réalisées avec succès chez l’animal, Philippe Scheltens, directeur du Centre Alzheimer au Centre VU University Medical Center à Amsterdam, a conduit un essai clinique en Europe impliquant 225 patients atteints de la maladie d’Alzheimer légère. Les patients ont bu soit le produit Souvenaid ou bien une boisson de contrôle par jour pendant trois mois.

Cette étude, qui a été rapportée pour la première fois en 2008, a révélé que 40% des patients qui ont consommé la boisson s’étaient améliorés dans un test de mémoire verbale, tandis que seulement 24% des patients du groupe de contrôle ont amélioré leur performance.

La nouvelle étude, réalisée dans plusieurs pays européens et supervisée par Scheltens, en tant que chercheur principal, a suivi 259 patients pendant six mois. Les patients, prenant le Souvenaid ou un placebo, ont amélioré leurs performances verbales-mémorielles dans les trois premiers mois. Trois nouveaux mois plus tard, la santé des patients du groupe placebo s’est détériorée, tandis que les patients Souvenaid ont continué à s’améliorer. Pour cet essai, les chercheurs ont utilisé des tests de mémoire plus complets tirés d’une batterie de tests neuropsychologiques, souvent utilisés pour évaluer les patients atteints d’Alzheimer lors des recherches cliniques.

Les patients présentaient un taux de conformité très élevé : environ 97% des patients suivis avec le régime tout au long de l’étude, n’ont eu aucun effet secondaire grave.

Les deux essais cliniques ont été parrainés par Nutricia. Le MIT a breveté le mélange de nutriments utilisés dans l’étude, et Nutricia détient la licence exclusive sur le brevet.

 

Schémas cérébraux

Dans la nouvelle étude, les chercheurs ont utilisé l’électroencéphalographie (EEG) pour mesurer les profils d’activités changeant du cerveau des patients. Ils ont constaté les avancés, avec les cerveaux recevant des suppléments, qui ont commencé à changer de motifs typiques de la démence à des schémas plus normaux. Parce que les tracés EEG reflètent l’activité synaptique, cela suggère que la fonction synaptique a augmenté après le traitement, ont souligné les chercheurs.

Les patients admis dans cette étude étaient dans les premiers stades de la maladie d’Alzheimer, avec une moyenne autour de 25 sur une échelle de démence qui va de 1 à 30, 30 signifiant une normalité. Une recherche antérieure avait déjà constaté que le cocktail ne fonctionnait pas chez les patients atteints d’Alzheimer à un stade plus avancé. « Cela est sensé », a dit Wurtman, « parce que les patients atteints de démence plus avancée ont probablement déjà perdu beaucoup de neurones, ils ne peuvent pas former de nouvelles synapses ».

Un essai de deux ans portant sur des patients qui n’ont pas la maladie d’Alzheimer, mais qui commencent à montrer des troubles cognitifs légers, est maintenant en cours. « Si la boisson semble aider, elle pourrait être utilisée chez les personnes séropositives pour les signes très précoces de la maladie d’Alzheimer, avant que les symptômes apparaissent », a conclut Wurtman. Ces tests, qui comprennent un scan par Tomographie à Émission de Positons (PET-Scan) de l’hippocampe, sont désormais rarement faits car de bons traitements contre la maladie d’Alzheimer ne sont pas encore disponibles.


Citations du MIT
Crédit image À-la-Une : Représentation d’une synapse, une connexion entre les cellules cérébrales. © Christine Daniloff

Share
Sébastien BAGES
About the author

Sébastien BAGES

Plus de trois années de travail passionné sur Civilisation 2.0 Actus, et fondateur de l'association Civilisation 2.0, je mets à contribution mon expertise de veille technique et scientifique, mon analyse de chef de projet, mon engouement pour la science et ses outils, et mon expérience dans le développement stratégique afin d'offrir à tous ce qui en résulte.

2 commentaires
  • Civilisation2.0 : "Une mixture nutritive améliore la mémoire chez des patients avec un début d’Alzheimer – MIT | Technos et humain | Scoop.it 10 novembre 2012 à 21h38

    […] Un essai clinique de traitement de la maladie d’Alzheimer a été développé au MIT qui a découvert un cocktail d’éléments nutritifs ayant la capacité d’améliorer la mémoire chez des patients souffrant d’Alzheimer. Les résultats confirment et élargissent les conclusions d’un essai antérieur sur les compléments nutritionnels, qui visent à promouvoir de nouvelles connexions entre les cellules cérébrales…°°°°°°°°°°°°°MIT-Department of Brain and Cogntives Sciences/Richard Wurtman : http://bcs.mit.edu/people/wurtman.html; […]

  • Civilisation2.0 : "Une mixture nutritive améliore la mémoire chez des patients avec un début d’Alzheimer | it’s happening | Scoop.it 11 novembre 2012 à 0h12

    […] Un essai clinique de traitement de la maladie d’Alzheimer a été développé au MIT qui a découvert un cocktail d’éléments nutritifs ayant la capacité d’améliorer la mémoire chez des patients souffrant d’Alzheimer. Les résultats confirment et élargissent les conclusions d’un essai antérieur sur les compléments nutritionnels, qui visent à promouvoir de nouvelles connexions entre les cellules cérébrales…°°°°°°°°°°°°°MIT-Department of Brain and Cogntives Sciences/Richard Wurtman : http://bcs.mit.edu/people/wurtman.html; […]

Laisser une réponse

trois × deux =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

        Back to top
        Préférences de confidentialité

        Lorsque vous visitez notre site Web, il peut stocker des informations via votre navigateur à partir de services spécifiques, généralement sous la forme de cookies. Ici, vous pouvez modifier vos préférences de confidentialité. Il convient de noter que le blocage de certains types de cookies peut avoir un impact sur votre expérience sur notre site Web et les services que nous sommes en mesure d'offrir.

        Cliquez pour activer / désactiver le code de suivi Google Analytics.
        Cliquez pour activer / désactiver les polices Google.
        Cliquez pour activer / désactiver Google Maps.
        Cliquez pour activer / désactiver les intégrations vidéo.
        En poursuivant votre navigation, sans changer les paramètres de votre navigateur, vous acceptez l'utilisation de cookies pour garantir une bonne expérience sur notre site.