Un traducteur automatique qui parle chinois avec votre propre voix

Un traducteur automatique qui parle chinois avec votre propre voix

Un traducteur automatique qui parle chinois avec votre propre voix 847 465 Sébastien BAGES

Il va bientôt falloir que les professeurs de langues du monde entier déchirent leurs livres de vocabulaire : la conversion d’un discours en temps quasi-réel d’une langue à une autre vient de devenir une réalité.


Microsoft Research a montré non seulement comment convertir l’anglais oral en mandarin – avec un retard de quelques secondes -, mais aussi la manière de reproduire ce discours mandarin dans le style vocal du locuteur d’origine. La technologie a été démontrée par le directeur Rick Rashid à Tjianjin, en Chine, le 25 octobre – mais les nouvelles ont pris un certain temps à filtrer.

Rashid a seulement soumis huit phrases en anglais au nouveau laboratoire de système de reconnaissance vocale, de traduction et de production, mais la société n’a montré que le Mandarin qui a séduit une foule de 2000 étudiants et universitaires (pour écouter le rendu, rendez-vous à 7min30 dans la vidéo ci-dessous).

La capacité avancée du système découle d’un grand nombre d’améliorations à tous les stades du processus de speech-to-speech (parole à parole). Un logiciel comme Dragon Naturally Speaking, de Nuance, a tranquillement ouvert la voie à la reconnaissance vocale dans les bureaux – et aujourd’hui des produits sont développés sur cette base, comme l’assistant de l’iPhone d’Apple, Siri, qui peut reconnaître des questions orales et rechercher des réponses sur le web. La Kinect de Microsoft dispose aussi d’une interface de transcription.

Bien que ces systèmes ne soient pas très fiables – ils s’égarent généralement à hauteur d’un mot sur quatre ou cinq, a expliqué Rashid -, ils savent maintenant mieux reconnaître ce que les gens disent. L’astuce de Microsoft est d’utiliser un nouveau système de réseau neural (machine learning) qui permet de réduire les erreurs de reconnaissance de texte jusqu’à un sur sept ou huit. Cela signifie que le moteur de traduction Bing Translate, a une bien meilleure chance de créer un texte intelligible en Mandarin pour alimenter le moteur vocal.


Mais le réel avantage ici est la génération de la voix en mandarin à l’identique de celle du locuteur : si vous pouvez conserver la cadence vocale du locuteur dans la traduction, le sens sera plus évident et la conversation sera d’autant plus efficace. Le logiciel a nécessité une heure de formation pour être en mesure de synthétiser la parole à partir de la voix d’une personne. Cela a pu devenir possible en utilisant un algorithme qui se sert de certains modèles text-to-speech et s’ajuste pour sortir un son identique au locuteur ; plutôt que de réciter rapidement une page de texte comme le demande le logiciel Dragon Naturally Speaking.

C’est un bon début, au constat de ce qu’il se passe. « Dans quelques années », a décrit Rashid à son auditoire, qui a applaudi avec ravissement chaque ligne que la machine exprimait en voix mandarin, « nous espérons que nous serons en mesure de briser les barrières linguistiques entre les gens ».


Citations de New Scientist
Crédit image : © Microsoft Research / Microsoft Group

Share
Sébastien BAGES
About the author

Sébastien BAGES

Plus de trois années de travail passionné sur Civilisation 2.0 Actus, et fondateur de l'association Civilisation 2.0, je mets à contribution mon expertise de veille technique et scientifique, mon analyse de chef de projet, mon engouement pour la science et ses outils, et mon expérience dans le développement stratégique afin d'offrir à tous ce qui en résulte.

6 commentaires
  • Un traducteur automatique qui parle chinois avec votre propre voix | CRAKKS | Scoop.it 10 novembre 2012 à 15h42

    […] Il va bientôt falloir que les professeurs de langues du monde entier déchirent leurs livres de vocabulaire : la conversion d’un..  […]

  • Civilisation 2.0 : "Un traducteur automatique qui parle chinois avec votre propre voix | Technos et humain | Scoop.it 11 novembre 2012 à 9h48

    […] Il va bientôt falloir que les professeurs de langues du monde entier déchirent leurs livres de vocabulaire : la conversion d’un discours en temps quasi-réel d’une langue à une autre vient de devenir une réalité…°°°°°°°°°°°°°Rick Rashid of Microsoft Research / 14th "Computing in the 21st Century Conference" Tianjin, China : http://blogs.technet.com/b/inside_microsoft_research/archive/2012/11/02/microsoft-research-asia-wows-asia-pacific-academics.aspx; […]

  • Un traducteur automatique qui parle chinois avec votre propre voix | Machines Pensantes | Scoop.it 11 novembre 2012 à 11h43

    […]   Il va bientôt falloir que les professeurs de langues du monde entier déchirent leurs livres de vocabulaire : la conversion d’un discours en temps quasi-réel d’une langue à une autre vient de devenir une réalité.  […]

  • Avatar
    femme russe lyon 28 novembre 2012 à 12h43

    On aura toujours besoin des professeurs de langue. Imaginez que la machine tombe en panne.

  • Avatar
    la voix parlée 28 janvier 2013 à 10h56

    C’est vraiment impressionant…Et ce n’est que le début ! Je suppose qu’ils vont s’attaquer à toutes les langues. Mais moi qui ai un accent pourri en anglais, on va enfin pouvoir me comprendre parfaitement quand je parle !

  • Un traducteur automatique qui parle chinois avec votre propre voix | information fouad | Scoop.it 28 janvier 2013 à 12h50

    […] Il va bientôt falloir que les professeurs de langues du monde entier déchirent leurs livres de vocabulaire : la conversion d’un..  […]

Laisser une réponse

3 + 18 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

        Back to top
        Préférences de confidentialité

        Lorsque vous visitez notre site Web, il peut stocker des informations via votre navigateur à partir de services spécifiques, généralement sous la forme de cookies. Ici, vous pouvez modifier vos préférences de confidentialité. Il convient de noter que le blocage de certains types de cookies peut avoir un impact sur votre expérience sur notre site Web et les services que nous sommes en mesure d'offrir.

        Cliquez pour activer / désactiver le code de suivi Google Analytics.
        Cliquez pour activer / désactiver les polices Google.
        Cliquez pour activer / désactiver Google Maps.
        Cliquez pour activer / désactiver les intégrations vidéo.
        En poursuivant votre navigation, sans changer les paramètres de votre navigateur, vous acceptez l'utilisation de cookies pour garantir une bonne expérience sur notre site.