Un nouvel espoir pour les jeunes patients atteints de leucémie ?

Un nouvel espoir pour les jeunes patients atteints de leucémie ?

Un nouvel espoir pour les jeunes patients atteints de leucémie ? 348 254 Sébastien BAGES

L’Université de Montréal et le Sainte-Justine University Hospital Research Center ont développé des tests simples pour prédire une rechute leucémique des jeunes patients.


Environ 20 pour cent des jeunes patients atteints de leucémie qui ont été traités avec des cellules souches dérivées du sang de cordon ombilical ont fait des rechutes leucémiques. Les découvertes des chercheurs, publiés récemment dans Blood, démontrent que la faute en incombe en partie sur un sous-ensemble de globules blancs appelés «lymphocytes T».

 

Jusqu’à présent, ce processus était mal compris.

“Nous avons montré qu’un marqueur particulier des cellules-T, PD-1, était retrouvé beaucoup plus fréquemment chez les patients jeunes lorsque des rechutes étaient sur le point de se produire”, explique l’auteur principal, le Dr Hugo Soudeyns du Sainte-Justine University Hospital Research Center, affilié à l’Université de Montréal. “le PD-1 est également un indicateur «d’épuisement des lymphocytes T», un processus par lequel les cellules T perdent leur capacité à se multiplier et sont moins efficaces pour combattre les virus et les cellules cancéreuses”.

Le Dr Soudeyns et ses collègues ont analysé des échantillons de sang de jeunes enfants ayant reçu une greffe de sang de cordon ombilical pour le traitement des troubles sanguins, y compris la leucémie. Ils étaient particulièrement intéressés à étudier la période de trois à six mois de temps après la transplantation, lorsque les enfants étaient plus sensibles à la fois à une rechute et à une infection.

Pendant ce temps, l’expression du marqueur de PD-1 atteignit un sommet, ce qui suggère que beaucoup de ces cellules T étaient à la fin de leur cycle de vie et donc moins efficace.

“Nos résultats suggèrent que la mesure de marqueurs tels que l’épuisement de PD-1 pourrait servir comme un facteur prédictif de rechute leucémique – une complication très grave”, explique le Dr Soudeyns. “Notre prochaine étape est de répéter ces expériences pour des plus grands groupes de patients.”


Via l’article original de MedicalXPress, traduit par Sébastien B.

Share
Sébastien BAGES
About the author

Sébastien BAGES

Plus de trois années de travail passionné sur Civilisation 2.0 Actus, et fondateur de l'association Civilisation 2.0, je mets à contribution mon expertise de veille technique et scientifique, mon analyse de chef de projet, mon engouement pour la science et ses outils, et mon expérience dans le développement stratégique afin d'offrir à tous ce qui en résulte.

Laisser une réponse

six − un =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

        Back to top
        Préférences de confidentialité

        Lorsque vous visitez notre site Web, il peut stocker des informations via votre navigateur à partir de services spécifiques, généralement sous la forme de cookies. Ici, vous pouvez modifier vos préférences de confidentialité. Il convient de noter que le blocage de certains types de cookies peut avoir un impact sur votre expérience sur notre site Web et les services que nous sommes en mesure d'offrir.

        Cliquez pour activer / désactiver le code de suivi Google Analytics.
        Cliquez pour activer / désactiver les polices Google.
        Cliquez pour activer / désactiver Google Maps.
        Cliquez pour activer / désactiver les intégrations vidéo.
        En poursuivant votre navigation, sans changer les paramètres de votre navigateur, vous acceptez l'utilisation de cookies pour garantir une bonne expérience sur notre site.