C2.0 Actus

Un nouveau traitement contre le cancer à l’aide d’irradiation par impulsion flash d’ultraviolet C (UVC)

Un nouveau traitement contre le cancer à l’aide d’irradiation par impulsion flash d’ultraviolet C (UVC)

Un nouveau traitement contre le cancer à l’aide d’irradiation par impulsion flash d’ultraviolet C (UVC) 480 360 Sébastien BAGES

Les scientifiques en médecine, de la Tokai University School of Medicine au Japon, ont annoncé le développement d’un nouveau traitement contre le cancer à l’aide d’ultraviolets C (UVC) en émettant des impulsions de lumière. Les détails de ces résultats seront décrits par Itoh Johbu, lors du Congrès International de Histochimie et Cytochimie (ICHC 2012), le 26-29 août 2012, à Kyoto.


Johbu Itoh, de l’École de Médecine à l’Université de Tokai au Japon, a développé une nouvelle méthode de lutte contre le cancer, avec une thérapie hautement efficace, où les cellules cancéreuses sont irradiées aux ultraviolets C (UVC) de la lumière. Ce nouveau concept utilise des rayons flash UVC pulsé à haute intensité (UVCPFR), avec un large spectre UV-C (230 à 280 nm) produits par une version modifiée du Système de stérilisation UV-flash (BHX200). Les expériences ont montré que la nature pulsée du spectre améliore l’efficacité de la destruction des cellules cancéreuses.

Fait important, la recherche démontre que dans des conditions appropriées d’irradiation par UVC, seules des cellules néoplasiques ont été détruites, et les cellules non néoplasiques n’ont pas été atteintes par les conditions de mort cellulaire.

Expériences, résultats et implications

 
La célèbre ‘lumière germicide’ avec des lampes à basse pression de mercure (lampe UV) est largement utilisée pour la stérilisation des instruments médicaux. Cependant, il faut plusieurs heures à cette faible lumière pour obtenir des effets germicides.

En revanche, les effets de la stérilisation aux rayons UV Flash pulsés (longueurs d’onde de 230-280nm et avec un pic de 248 nm) sont prometteurs comme un moyen plus efficace et plus rapide de détruire un plus large éventail de bactéries, car ce type d’irradiation produit une lumière dont l’énergie est de quelques dizaines des milliers de fois supérieures, pour une zone donnée d’irradiation, par rapport aux lampes UV conventionnelles (65W d’équivalence).

L’UVCPFR émet 1 à 10 éclairs en continu par seconde, pouvant être produit par une décharge puissante de gaz xénon. Johbu Itoh et ses collègues de l’Université ont développé et mis en place ce système de thérapie UVCPFR pour le traitement du cancer.

Les chercheurs ont ainsi irradié des cellules, ce qui a entraîné des troubles fonctionnels produisant une lésion cellulaire et / ou une obstruction fonctionnelle, centrées uniquement sur les cellules néoplasiques. Une sensibilité plus élevée de rayonnement ultraviolet dans la gamme UV-C a été observé dans les cellules néoplasiques par rapport à des cellules non néoplasiques. Autrement dit, une courte rafale de rayonnement ultraviolet était suffisante pour induire sélectivement des blessures et la mortalité des cellules néoplasiques.

Par ailleurs, des expériences ont montré que l’UVCPFR provoque la mort des cellules en quelques secondes. L’une des principales caractéristiques de cette méthode est qu’en dessous d’un certain éventail de conditions d’irradiation, les dommages sur les cellules intactes ou non néoplasiques peuvent être largement ignorées et seules les cellules néoplasiques meurent. Cette méthode offre un moyen simple de réduire le fardeau des patients recevant un traitement contre le cancer. Itoh et ses collègues ont l’intention de développer ce système de façon compatible avec le traitement du cancer par endoscopie, microscopie laser, et autres équipements tels l’irradiation lumineuse.


Citations de Research SEA
Crédit image À-la-Une : MCF7 : cellule néoplasique, COS7 : cellule non-néoplasique. L’irradiation par flash pulsé d’UVC sélectionne seulement et cause la mort des cellules néoplasiques, et non les cellules non-néoplasiques. © Université Tokai

Share
Sébastien BAGES
About the author

Sébastien BAGES

Plus de trois années de travail passionné sur Civilisation 2.0 Actus, et fondateur de l'association Civilisation 2.0, je mets à contribution mon expertise de veille technique et scientifique, mon analyse de chef de projet, mon engouement pour la science et ses outils, et mon expérience dans le développement stratégique afin d'offrir à tous ce qui en résulte.

2 commentaires
  • Ce nouveau traitement est-il efficace sur tout type de cancer?

    Jessia–

  • Bonjour, je pense fortement qu’il faut se diriger vers d’autres thérapies pour soigner le cancer, la méthode de calcul des seuils d’activité du traitement des cancers définie au sein de la circulaire DHOS/INCA du 26 mars 2008 nous montre clairement que les établissements de santé se moquent pas mal de soigner ou de guérir qui que ce soit, l’important et l’objectif principal de ces « usines de soins » c’est les bénéfices réalisés avec les traitements chimiques couteux et désastreux pour la santé…

Laisser une réponse

quinze − onze =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

        Back to top
        Préférences de confidentialité

        Lorsque vous visitez notre site Web, il peut stocker des informations via votre navigateur à partir de services spécifiques, généralement sous la forme de cookies. Ici, vous pouvez modifier vos préférences de confidentialité. Il convient de noter que le blocage de certains types de cookies peut avoir un impact sur votre expérience sur notre site Web et les services que nous sommes en mesure d'offrir.

        Cliquez pour activer / désactiver le code de suivi Google Analytics.
        Cliquez pour activer / désactiver les polices Google.
        Cliquez pour activer / désactiver Google Maps.
        Cliquez pour activer / désactiver les intégrations vidéo.
        En poursuivant votre navigation, sans changer les paramètres de votre navigateur, vous acceptez l'utilisation de cookies pour garantir une bonne expérience sur notre site.