Un écran tactile qui sait vous sentir

Un écran tactile qui sait vous sentir

Un écran tactile qui sait vous sentir 850 406 Sébastien BAGES

Les écrans tactiles sur les tablettes et les smartphones rendent les appareils plus faciles à une personne d’interagir avec, mais que se passe-t-il quand il y a plus d’un utilisateur ?


Les écrans tactiles ne peuvent pas dire qu’un doigt appartient à quelqu’un d’autre, mais c’est en train de changer. Une équipe de chercheurs, dirigée par Chris Harrison de la Carnegie Mellon University à Pittsburgh, en Pennsylvanie, a construit un système qui arrive à distinguer les utilisateurs en utilisant le profil électrique du corps de chacun. La technique, que l’équipe appelle « empreinte digitale capacitive », a été présentée par Harrison lors de la conférence UIST de cette semaine, à Cambridge, dans le Massachusetts.

Le système fonctionne en envoyant de multiples fréquences d’un faible courant électrique à travers le doigt de l’utilisateur, dès lors qu’il touche l’appareil pour la première fois. Les différentes fréquences prennent de multiples chemins jusqu’à la terre, au travers du corps humain, et le prototype de l’équipe mesure le chemin pris par chaque fréquence, constituant un profil électrique qui est propre à l’utilisateur (voir la vidéo). Chaque interaction de l’utilisateur avec l’écran tactile est ensuite affectée à son profil. Le système s’appuie sur la technique « Disney’s Touché System », qui permet de transposer des gestes quotidiens effectués sur des objets en signaux simples.

Harrison envisage des tablettes qui seraient utilisées simultanément par plusieurs personnes, principalement pour jouer à des jeux ou à des activités comme la peinture. Des jeux à deux sur tablettes existent, mais ils utilisent un écran scindé pour permettre de diviser les entrées d’informations. L’équipe – qui comprend des chercheurs de Disney Research Institute de Pittsburgh et de l’Université de Tokyo – conçoit une version tablette deux joueurs de whack-a-mole, dont le but est de taper sur des taupes partout n’importe où sur l’écran, nécessitant que l’informatique conserve une trace de chaque profil utilisateur.

Bien que le système permet de distinguer deux utilisateurs sur un même écran tactile, Harrison a signalé que la signature électrique du corps n’est pas assez précise pour être utilisée comme un système biométrique dans le but de fournir un accès sécurisé à un périphérique. Par exemple, le fait de porter différentes paires de chaussures change le signal électrique dans le corps, puisque le passage du courant à la terre est changé. Ce qui provoque des signaux électriques trop fluctuant pour être utile dans le domaine de l’identité personnelle.


Citations de NewScientist
Crédits médias : © New Scientist – © Disney – © Université du Japon

Share
Sébastien BAGES
About the author

Sébastien BAGES

Plus de trois années de travail passionné sur Civilisation 2.0 Actus, et fondateur de l'association Civilisation 2.0, je mets à contribution mon expertise de veille technique et scientifique, mon analyse de chef de projet, mon engouement pour la science et ses outils, et mon expérience dans le développement stratégique afin d'offrir à tous ce qui en résulte.

Laisser une réponse

6 + dix =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

        Back to top
        Préférences de confidentialité

        Lorsque vous visitez notre site Web, il peut stocker des informations via votre navigateur à partir de services spécifiques, généralement sous la forme de cookies. Ici, vous pouvez modifier vos préférences de confidentialité. Il convient de noter que le blocage de certains types de cookies peut avoir un impact sur votre expérience sur notre site Web et les services que nous sommes en mesure d'offrir.

        Cliquez pour activer / désactiver le code de suivi Google Analytics.
        Cliquez pour activer / désactiver les polices Google.
        Cliquez pour activer / désactiver Google Maps.
        Cliquez pour activer / désactiver les intégrations vidéo.
        En poursuivant votre navigation, sans changer les paramètres de votre navigateur, vous acceptez l'utilisation de cookies pour garantir une bonne expérience sur notre site.