C2.0 Actus

Un défaut de mémoire pour notre système immunitaire pourrait changer la donne des vaccinations

Un défaut de mémoire pour notre système immunitaire pourrait changer la donne des vaccinations

Un défaut de mémoire pour notre système immunitaire pourrait changer la donne des vaccinations 450 299 Sébastien BAGES

Lors d’une imperfection policière, se souvenir d’un trait différent de l’original est un gros problème. Mais pour la police du corps – le système immunitaire – de faux souvenirs pourraient être une arme cruciale et redoutable.


Quand une nouvelle bactérie ou virus envahit le corps, le système immunitaire attaque en envoyant des globules blancs appelés lymphocytes T qui sont adaptés à la structure moléculaire de cet envahisseur. Vaincre l’infection peut prendre plusieurs semaines. Cependant, une fois victorieux, certains lymphocytes T restent en position, se transformant en cellules-mémoires qui se souviennent de l’envahisseur, ce qui réduit le temps nécessaire à leurs interventions quand il se présentera de nouveau.

La pensée conventionnelle veut que les cellules-mémoires d’un microbe particulier se forment uniquement en réponse à une infection. « Le dogme veut qu’il y ait déjà une première exposition », a déclaré Mark Davis, de l’Université de Stanford en Californie. Mais maintenant, lui et ses collègues ont mdéontré que ce n’est pas toujours aussi évident.

L’équipe a récupéré 26 échantillons provenant du Centre du Sang de Stanford. Toutes ces 26 personnes avaient été dépistées pour des maladies, mais n’avaient jamais été infectées par le VIH, l’Herpes simplex virus ou le cytomégalovirus. Malgré cela, l’équipe de Davis a découvert que tous les échantillons contenaient des cellules T adaptées à ces virus, et une moyenne de 50% de ces cellules étaient des cellules-mémoires.

L’idée que les cellules T n’ont pas besoin d’être exposées à l’agent pathogène « est un changement de paradigme », a souligné Philip Ashton-Rickardt, de l’Imperial College de Londres, qui n’était pas impliqué dans l’étude. « Non seulement ils ont la capacité de se souvenir, mais ils semblent aussi se souvenir d’un virus qu’ils n’ont pas eu ».

Alors, comment ces faux souvenirs sont-ils créés ? Pour une cellule T, chaque virus est « juste une collection de peptides », a dit Davis. Et donc, différents microbes pourraient avoir des structures qui se ressemblent assez pour confondre les cellules T.


Pour tester cette hypothèse, les chercheurs ont vacciné deux personnes avec une souche H1N1 de la grippe et ont découvert que cela a aussi stimulé des cellules T à réagir à deux bactéries ayant une structure peptidique similaire. En exposant des échantillons – provenant de la banque de sang – à des séquences peptidiques de certaines bactéries de l’intestin et du sol, et une espèce d’algue océanique, cela a entraîné une réponse immunitaire au VIH (publié dans Immunology, doi.org/kgg).

Cette découverte pourrait expliquer pourquoi la vaccination des enfants contre la rougeole semble améliorer les taux de mortalité pour d’autres maladies. Cela soulève également la possibilité de créer une base de données d’une réaction croisée microbienne afin de trouver de nouvelles stratégies de vaccination. « Nous devons commencer à explorer au cas par cas », a dit Davis.

« Vous pourriez trouver des pathogènes inoffensifs qui sont bons pour la vaccination contre les méchants », a expliqué Ashton-Rickardt. L’idée de la réactivité croisée est aussi vieille que l’immunologie, a-t-il dit. Mais il est enthousiasmé par le potentiel de découvertes via des corrélations inattendues. « Qui aurait pu prédire que le VIH était lié à une algue océanique ? », a-t-il exposé. « Personne n’aurait pu mettre cela en avant ! ».

Cet article est paru dans une revue imprimée, sous le titre « Les faux souvenirs priment nos défenses ».


Citations de New Scientist
Crédit image À-la-Une : © Richard Kessel et Randy Kardon / Visuals Unlimited / Getty – Permis de tuer des étrangers aussi.

Share
Sébastien BAGES
About the author

Sébastien BAGES

Plus de trois années de travail passionné sur Civilisation 2.0 Actus, et fondateur de l'association Civilisation 2.0, je mets à contribution mon expertise de veille technique et scientifique, mon analyse de chef de projet, mon engouement pour la science et ses outils, et mon expérience dans le développement stratégique afin d'offrir à tous ce qui en résulte.

Laisser une réponse

quatorze − sept =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

        Back to top
        Préférences de confidentialité

        Lorsque vous visitez notre site Web, il peut stocker des informations via votre navigateur à partir de services spécifiques, généralement sous la forme de cookies. Ici, vous pouvez modifier vos préférences de confidentialité. Il convient de noter que le blocage de certains types de cookies peut avoir un impact sur votre expérience sur notre site Web et les services que nous sommes en mesure d'offrir.

        Cliquez pour activer / désactiver le code de suivi Google Analytics.
        Cliquez pour activer / désactiver les polices Google.
        Cliquez pour activer / désactiver Google Maps.
        Cliquez pour activer / désactiver les intégrations vidéo.
        En poursuivant votre navigation, sans changer les paramètres de votre navigateur, vous acceptez l'utilisation de cookies pour garantir une bonne expérience sur notre site.