Réalité augmentée et gestion de son bureau

Réalité augmentée et gestion de son bureau

Réalité augmentée et gestion de son bureau 623 339 Sébastien BAGES

Maintenant que nous avons tous l’habitude d’entendre parler de réalité augmentée, notamment grâce à la popularisation des Google Glasses, et lorsqu’elles seront démocratisées, il faudra réfléchir à la manière de s’assurer d’un confort maximal entre l’admiration de notre environnement réel et la gestion de ses interfaces virtuelles.


Prêt à décoller ? Une fois que tous les gens auront leur Google Glass sur le nez, devenant encore plus discret que des lunettes ordinaires, une question se pose : comment allons-nous les utiliser pour interagir avec nos applications ?

Barrett Ens a une réponse audacieuse : il suggère que nous les utilisions pour nous plonger dans une déferlante d’écrans virtuels 3Ds qu’il a surnommé – non pas le bureau personnel comme sur PC – mais « cockpit personnel ». Son idée est de nous donner le contrôle de nos vies numériques comme si nous gérions un panneau de contrôle simplifié d’un avion.

Ça semble un peu trop distrayant…

minority-report-google-glasses_01Non, ont dit fermement Ens et ses collègues de l’Université du Manitoba à Winnipeg au Canada. Ils font valoir que les utilisateurs peuvent capturer précisément ce dont ils ont besoin dans leur champ de vision, quand ils en ont besoin ; pour enfin ranger cela hors de leurs champs de vision, derrière eux. Alternativement, ils ont la possibilité de décaler les informations dans leur vision périphérique, ou même les « épingler » sur un mur virtuel.

Pourquoi l’analogie du poste de pilotage ? « Il vous permet de configurer les écrans comme cela vous convient le mieux », a souligner Ens, « en gardant les commandes importantes à portée de main ».

Pour tester l’idée, l’équipe s’est conçue un cockpit personnel de façon à ce qu’il ressemble à ce que verrait quelqu’un portant des lunettes de réalité augmentée, qui seraient contrôlées par des capteurs 3Ds gestuels, et de mouvement de la tête.

Grâce à cela, l’utilisateur peut tirer d’écrans de diverses tâches dans et hors de son champ de vision comme il l’entend.

L’équipe apportera ses conclusions à la Conférence CHI sur les facteurs humains dans les systèmes informatiques à Toronto, en Avril.


Ens a expliqué :

Tous ceux qui ont essayé jusqu’ici ont grandement apprécié de voir l’ensemble des fenêtres aussi mobiles qu’eux. L’environnement visuel n’était pas saturé parce que les écrans ne sont pas proches du champ de vision. Chaque écran est situé juste à portée de main, un demi-mètre, ce qui nous a semblés être la distance idéale pour équilibrer à la fois la visualisation et le toucher.

Maintenant, l’équipe a seulement besoin de mettre la main sur l’industrie des produits de réalité augmentée afin de concevoir la preuve de concept.

Christian Winkler, de l’Université d’Ulm en Allemagne, préférerait ses données projetées sur les surfaces environnantes. Quelqu’un pourrait être en train de regarder son écran alors que vous penseriez qu’il vous regarde, a-t-il averti.

 

Démonstration vidéo :


Crédit médias : © University of Manitoba
Citations de New Scientist

Share
Sébastien BAGES
About the author

Sébastien BAGES

Plus de trois années de travail passionné sur Civilisation 2.0 Actus, et fondateur de l'association Civilisation 2.0, je mets à contribution mon expertise de veille technique et scientifique, mon analyse de chef de projet, mon engouement pour la science et ses outils, et mon expérience dans le développement stratégique afin d'offrir à tous ce qui en résulte.

Laisser une réponse

dix-sept − huit =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

        Back to top
        Préférences de confidentialité

        Lorsque vous visitez notre site Web, il peut stocker des informations via votre navigateur à partir de services spécifiques, généralement sous la forme de cookies. Ici, vous pouvez modifier vos préférences de confidentialité. Il convient de noter que le blocage de certains types de cookies peut avoir un impact sur votre expérience sur notre site Web et les services que nous sommes en mesure d'offrir.

        Cliquez pour activer / désactiver le code de suivi Google Analytics.
        Cliquez pour activer / désactiver les polices Google.
        Cliquez pour activer / désactiver Google Maps.
        Cliquez pour activer / désactiver les intégrations vidéo.
        En poursuivant votre navigation, sans changer les paramètres de votre navigateur, vous acceptez l'utilisation de cookies pour garantir une bonne expérience sur notre site.