C2.0 Actus

Ré-imaginer les batteries de voitures… et les batteries

Ré-imaginer les batteries de voitures… et les batteries

Ré-imaginer les batteries de voitures… et les batteries 623 415 Sébastien BAGES

L’image que vous voyez est en fait un tissu métallique, ou plus exactement de la fibre de carbone tissée qui pourrait remplacer une grande partie d’une batterie…


La masse de la batterie a longtemps contrarié les ingénieurs qui développent des voitures électriques pour le grand public. Effectivement, des batteries plus grandes sont nécessaires pour alimenter une voiture si l’on désire qu’elle effectue de longues distances, mais qui dit plus grand, dit aussi plus massives et donc une plus grande dépense d’énergie. En d’autres termes, une prise de tête incroyable.

Mais… et si la carrosserie de la voiture était elle-même une batterie ?

Des chercheurs de l’Institut royal de technologie KTH en Suède ont trouvé une solution prometteuse avec la fibre de carbone.

Éric Jacques, chercheur en ingénierie des transports véhiculaires et en aérospatial à KTH, a déclaré que la fibre de carbone peut remplir deux fonctions dans une voiture électrique : la première comme un matériau de renfort composite léger – pour la carrosserie de la voiture, et la seconde comme une électrode active de batteries lithium-ion.

L’objectif de notre recherche était de développer une batterie structurelle constituée de matériaux légers multifonctionnels qui gèrent simultanément des charges mécaniques, et stockent l’énergie électrique. Cela peut entraîner une réduction de la masse pour les véhicules électriques

Il a ajouté que la fibre de carbone offre une alternative viable au graphite. Le lithium peut être inséré dans la microstructure de la fibre de carbone et la fibre de carbone agit comme un bon conducteur. La fibre de carbone sur laquelle les chercheurs ont travaillé à KTH est très légère et a une structure continue avec d’excellentes propriétés mécaniques

Le projet de recherche a montré de très bons résultats, mais nous avons du travail à faire avant que nous puissions sortir les batteries finies.

Le projet peut fonctionner grâce à un partenariat entre trois professeurs à KTH : Göran Lindbergh, ingénieur chimiste ; Mats Johansson, spécialiste en fibres et technologies polymères ; et Dan Zenkert, ingénieur en transport véhiculaire et en aéronautique. La recherche se fait en collaboration avec Swerea SICOMP et l’Institut de technologie de Luleå.

Johansson affirme que ce travail se focalise sur l’amélioration des propriétés mécaniques des batteries – de sorte que non seulement elles puissent stocker l’énergie mais fassent également partie du design global.

« Par exemple, le capot de la voiture pourrait faire partie de la batterie », a souligné Johansson, ajoutant que des renforts similaires de batteries et matériaux structurels pour être utilisés dans les téléphones mobiles et autres appareils fonctionnant sur batterie.


Citations de PhysOrg, KTH
Crédit image À-la-Une : © Institut de technologie KTH Suède | Peter Larsson

Share
Sébastien BAGES
About the author

Sébastien BAGES

Plus de trois années de travail passionné sur Civilisation 2.0 Actus, et fondateur de l'association Civilisation 2.0, je mets à contribution mon expertise de veille technique et scientifique, mon analyse de chef de projet, mon engouement pour la science et ses outils, et mon expérience dans le développement stratégique afin d'offrir à tous ce qui en résulte.

Laisser une réponse

deux × quatre =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

        Back to top
        Préférences de confidentialité

        Lorsque vous visitez notre site Web, il peut stocker des informations via votre navigateur à partir de services spécifiques, généralement sous la forme de cookies. Ici, vous pouvez modifier vos préférences de confidentialité. Il convient de noter que le blocage de certains types de cookies peut avoir un impact sur votre expérience sur notre site Web et les services que nous sommes en mesure d'offrir.

        Cliquez pour activer / désactiver le code de suivi Google Analytics.
        Cliquez pour activer / désactiver les polices Google.
        Cliquez pour activer / désactiver Google Maps.
        Cliquez pour activer / désactiver les intégrations vidéo.
        En poursuivant votre navigation, sans changer les paramètres de votre navigateur, vous acceptez l'utilisation de cookies pour garantir une bonne expérience sur notre site.