Quantifier l’activité réelle de vos enfants

Quantifier l’activité réelle de vos enfants

Quantifier l’activité réelle de vos enfants 3000 2000 Sébastien BAGES

Une étude publiée aujourd’hui dans la revue en libre accès PLoS ONE, plus de 500 enfants de 8 à 10 ans ont porté un moniteur d’activité qui a fourni aux chercheurs de l’université de Newcastle et de l’Université Strathclyde une image très précise de la façon dont le peu de temps des enfants est consacré à l’activité physique.


Ils ont été suivis pendant toute une série d’actions durant lesquelles ils devaient se déplacer, monter des escaliers au pas de course, jouer à des jeux et sauter.

Voici ce qui a été découvert :

  • Les enfants n’ont dépensé que 4% du temps éveillé dans une activité physique allant d’une intensité modérée à vigoureuse, cela correspond à environ 20 minutes par jour, alors que la quantité recommandée pour la santé est de 60 minutes par jour.
  • À 8 ans, les filles étaient déjà moins actives que les garçons – quelque chose de connu pour se produire à l’école secondaire – mais cette étude a montré que la différence sur l’activité physique entre garçons et filles commençait beaucoup plus tôt.
  • Les pères plus âgés ont tendance à avoir des enfants moins actifs.
  • Les enfants qui ont participé à des clubs sportifs en-dehors de l’école étaient significativement plus actifs que ceux qui n’y sont pas.
  • Les parents qui restreignent l’accès à la télévision ont montré des enfants moins actifs.

L’étude, menée par le Dr Mark Pearce de l’Université de Newcastle, a été financée par l’Initiative de Recherche Nationale pour la Prévention (NPRI). Mark a dit : « compte-tenu de l’importance de l’activité physique dans le maintien en bonne santé, nous savons que nous devons avoir des enfants plus actifs. Ce que nous ne connaissions pas jusqu’à présent était de savoir comment atteindre les jeunes, ou les raisons qui sous-tendent leur manque d’activité ».

« Déjà à l’âge de huit ans, nous constatons que les filles sont moins actives que les garçons. C’est quelque chose que nous connaissons, puis s’aggrave à mesure qu’elles approchent de leurs années d’adolescence ».


« Une des choses importantes, c’est que la plupart des filles ne voient pas le sport comme cool. Nous devons nous attaquer à ces problèmes plus tôt, en encourageant les filles à exercer, en fournissant un large éventail de possibilités qui ne leurs sont pas fournies actuellement et en veillant à ce qu’elles voient des modèles féminins positifs, en particulier dans les médias ».

Quant à savoir pourquoi les enfants de pères plus âgés ont été trouvés être moins actifs, le Dr Pearce a déclaré : « Nous pensons qu’il peut y avoir une variété d’explications telles que les pères plus âgés atteignant des postes de haut niveau et devant travailler plus d’heures ou peut-être se voir dans un rôle plus traditionnel, en passant alors moins de temps dans le jeu actif avec leurs enfants ».

Le professeur John Reilly de l’Université de Strathclyde, l’un des chercheurs impliqués dans cette étude, a déclaré : « Il y a un besoin urgent d’interventions, à la maison et à l’école, ce qui aidera les enfants dès l’école primaire à devenir plus actifs physiquement ».

Dans l’étude de Gateshead Millennium, 508 enfants ont porté un moniteur d’activité pendant au moins trois jours et leurs mouvements ont été enregistrés, signifiant une haute objectivité des mesures. Les données ont ensuite été liées à un questionnaire accompagnant d’autres informations, depuis la naissance, recueillies précédemment dans cette étude.

Les analyses ont indiqué que le pourcentage moyen journalier de temps passé à faire des activités physiques modérées ou vigoureuses était de 4,1%. Les filles, en moyenne, dépensaient 2,5% de moins de leur journée à faire des activités.


Citations de Newcastle University, via EurekAlert
Crédit image : © BYU PHOTO 2012

Share
Sébastien BAGES
About the author

Sébastien BAGES

Plus de trois années de travail passionné sur Civilisation 2.0 Actus, et fondateur de l'association Civilisation 2.0, je mets à contribution mon expertise de veille technique et scientifique, mon analyse de chef de projet, mon engouement pour la science et ses outils, et mon expérience dans le développement stratégique afin d'offrir à tous ce qui en résulte.

2 commentaires
  • “Les parents qui restreignent l’accès à la télévision ont montré des enfants moins actifs.”

    très étonnant, n’est-ce pas l’inverse ?

  • Etude sur des enfants américaine, hors avec la mondialisation, les styles de vie sont ils différents sur le continents, à quand une étude similaire en France ? De plus l’accès aux activités sportives (tennis, foot…) n’est pas forcément accessibles au plus grand nombre (disponibilités des horaires, budget…) sans parler des contraintes scolaires !!

Laisser une réponse

15 + 11 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

        Back to top
        Préférences de confidentialité

        Lorsque vous visitez notre site Web, il peut stocker des informations via votre navigateur à partir de services spécifiques, généralement sous la forme de cookies. Ici, vous pouvez modifier vos préférences de confidentialité. Il convient de noter que le blocage de certains types de cookies peut avoir un impact sur votre expérience sur notre site Web et les services que nous sommes en mesure d'offrir.

        Cliquez pour activer / désactiver le code de suivi Google Analytics.
        Cliquez pour activer / désactiver les polices Google.
        Cliquez pour activer / désactiver Google Maps.
        Cliquez pour activer / désactiver les intégrations vidéo.
        En poursuivant votre navigation, sans changer les paramètres de votre navigateur, vous acceptez l'utilisation de cookies pour garantir une bonne expérience sur notre site.