Pariscience : Sommes-nous fait pour courir ?

Pariscience : Sommes-nous fait pour courir ?

Pariscience : Sommes-nous fait pour courir ? 550 268 Sébastien BAGES

Compatible. Tel est le mot que l’on a choisi pour exprimer l’interopérabilité jouée par ce film entre la science et le public.


 

Résumé

Ce documentaire s’interroge sur l’histoire de notre évolution, en s’appuyant sur de récentes découvertes scientifiques qui montrent que les premiers humains, plutôt que de s’être levés sur leurs deux jambes pour marcher, l’auraient fait pour courir, et pour courir après leurs proies, devenant ainsi des coureurs d’endurance inégalés. Depuis les hauts plateaux éthiopiens jusqu’à la Sibérie arctique en passant par les Rocheuses canadiennes, ce film mélange l’aventure et le défi sportif à la science d’avant-garde, et permet une compréhension nouvelle et inspirante de notre “adn” de coureur. Nous y suivons l’anthropologue Niobe Thompson, lui-même coureur émérite, qui entreprend un voyage dans l’histoire de notre évolution, en conversant avec d’éminents biologistes et en s’immergeant dans des cultures non-occidentales où la survie est encore dépendante de la capacité de courir sur des longues distances.

 

Qu’avez-vous raté

Nous pensons qu’il y a eu dans ce documentaire, beaucoup points intéressants. Notamment, nous avons pu découvrir le chasse à l’épuisement.

Cette dernière serait une technique ancestrale dont l’objectif est d’épuiser l’animal. En effet, nos muscles et surtout, notre capacité de sudation qui rafraîchit tout notre corps – à contrario de la majorité des animaux qui halètent, faisant baisser leur température uniquement par leur respiration et leur langue – nous donnerait un avantage sur tout le règne du vivant : nous tenons la distance.

Alors qu’un guépard ou une gazelle exécuteront un sprint de plusieurs centaines de mètres puis s’épuiseront, les Hommes seront capables de marcher rapidement ou courir durant plusieurs dizaines de kilomètres, forçant leur proie à aller toujours plus vite et plus loin, jusqu’à son dernier instant.

Ainsi, au cours de l’évolution, ce serait une combinaison de nos muscles et de nos facultés mentales qui nous donneraient l’avantage sur le gibier.

Dans la vidéo, Niobe Thompson, l’auteur de la recherche et de la vidéo, commente : « C’est l’endroit où l’on vit qui façonne notre corps ».


 

Notre avis

Le film était très bien construit. Les connaissances distillées en son sein peuvent être un formidable outil de promotion et un exemple pour les autres films scientifiques. Bien qu’il y ait eu quelques erreurs significatives – qui pourraient être dues à la traduction – nous ressortons avec un intérêt pour le domaine et plusieurs questions.

Malheureusement, le conférencier en charge de reprendre le flambeau des échanges, André Langaney, biologiste, spécialiste français de l’évolution et de la génétique des populations, fut très piquant quant à ses collègues outre-atlantiques, laissant uniquement des affirmations sur l’inexactitude des données émises. Ainsi, nous reconnaissons en ce professionnel de grandes compétences mais pas en termes de communication publique sur l’objet de ce festival où les conflits internes ne devraient être éventrés sur la place publique.

En conclusion de cette épisodite, nous avons admiré la construction du documentaire et les talents de son auteur, ainsi qu’une partie de l’exposé du Pr Langaney.

 

Sommaire


Share
Sébastien BAGES
About the author

Sébastien BAGES

Plus de trois années de travail passionné sur Civilisation 2.0 Actus, et fondateur de l'association Civilisation 2.0, je mets à contribution mon expertise de veille technique et scientifique, mon analyse de chef de projet, mon engouement pour la science et ses outils, et mon expérience dans le développement stratégique afin d'offrir à tous ce qui en résulte.

Laisser une réponse

treize + six =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

        Back to top
        Préférences de confidentialité

        Lorsque vous visitez notre site Web, il peut stocker des informations via votre navigateur à partir de services spécifiques, généralement sous la forme de cookies. Ici, vous pouvez modifier vos préférences de confidentialité. Il convient de noter que le blocage de certains types de cookies peut avoir un impact sur votre expérience sur notre site Web et les services que nous sommes en mesure d'offrir.

        Cliquez pour activer / désactiver le code de suivi Google Analytics.
        Cliquez pour activer / désactiver les polices Google.
        Cliquez pour activer / désactiver Google Maps.
        Cliquez pour activer / désactiver les intégrations vidéo.
        En poursuivant votre navigation, sans changer les paramètres de votre navigateur, vous acceptez l'utilisation de cookies pour garantir une bonne expérience sur notre site.