THE VENUS PROJECT VOUS CONSEILLE

Vous trouverez ci-dessous une listes de livres à consulter afin d’accroître plus finement vos connaissances du monde. Il s’agit de la liste de lectures recommandées par The Venus Project. Nous espérons que cela vous servira non seulement à nous soutenir, mais également dans votre vie de tous les jours.

Vous désirez trouver uniquement des livres en français ou en anglais ? Faites la combinaison ctrl+f de votre clavier et dans la recherche tapez : (FR) ou (EN) ou (FR/EN). De même, les mentions (Tout), (Papier), (Audio) et (E-Book), indiquent les formats disponibles.

Pour chaque ouvrage, nous faisons le maximum pour vous offrir les ressources disponibles et complémentaires.

Cette page est actualisée et complétée régulièrement. Si vous souhaitez contribuer, si vous voyez des erreurs ou avez des suggestions, contactez-nous ! Merci


Sciences humaines, sociales, cognitives et langages

  • Science et comportement humain est l’ouvrage de référence de la théorie comportementaliste. Très souvent cité dans le milieu des chercheurs et des enseignants, ce livre est en fait très peu connu. Publié aux États-Unis en 1953, il aura fallu attendre 2005 pour qu’il devienne enfin accessible au public français.

    Le modèle de Pavlov n’était pas suffisant pour expliquer un grand nombre de phénomènes animaux et humains. À partir de données expérimentales animales appliquées à l’homme, B. F. Skinner découvre le processus du renforcement opérant, c’est-à-dire le rôle essentiel de l’action et son effet sur le sujet lui-même.

    Dans cet ouvrage, l’auteur donne des clés pour étudier l’influence de l’environnement, du groupe, des rôles sociaux, mais aussi des émotions dans le comportement humain et dans la prise de décision. Une théorie qui n’hésite pas à aborder des domaines comme l’éducation, la religion, la culture ou le fonctionnement des sciences, de façon libre.

    À l’heure où les polémiques se sont apaisées, il paraissait nécessaire de publier ce livre, pour comprendre les apports de l’expérimentation, notamment animale, dans le champ psychologique et analyser objectivement l’apport skynnérien dans les théories psychologiques actuelles. À lire pour éviter les a-priori à l’heure où l’on redécouvre l’originalité et l’utilité de cette pensée.

    B.F. Skinner (1904-1990), un des psychologues les plus renommés du XXè siècle, en fut aussi l’un des plus controversés. Il est considéré comme le théoricien du béhavorisme dont sont issus les courants du comportementalisme et les approches cognitivo-comportementales.

     

    ACQUÉRIR ICI

     

    LIRE EN LIGNE (Anglais)

     

    E-BOOK (anglais)

     

     

    Science et Comportement Humain, une playlist proposée par The Venus Project France

     

    Psychologie, une playlist proposée par The Venus Project France

  • Dans cet essai aussi profond que provocant, l’éminent behavioriste B. F. Skinner, que beaucoup tiennent pour le plus discuté des psychologues contemporains, fournit un exposé définitif de ses conceptions de l’homme et de la science. Pour Skinner, les problèmes terrifiants auxquels nous devons faire face dans le monde d’aujourd’hui ne peuvent trouver leur solution que si nous abordons plus efficacement le comportement humain. Nos notions traditionnelles de liberté et de dignité doivent être radicalement repensées. Elles ont joué un rôle historique important dans la lutte contre les tyrannies de tous genres, mais elles sont responsables, aujourd’hui, de la défense stérile de « l’homme autonome » ; elles perpétuent l’usage des techniques punitives et entravent le développement de pratiques culturelles plus efficaces. Fondant ses arguments sur les résultats de l’analyse expérimentale du comportement dont il fut le pionnier, Skinner rejette les explications traditionnelles du comportement, qui font appel aux états d’esprit, aux sentiments et aux autres attributs mentaux, pour chercher les origines des conduites dans l’équipement génétique et l’histoire personnelle de l’individu. Skinner nous dit pourquoi, au lieu de plaider pour la liberté et la dignité de la personne, nous devrions plutôt porter notre attention sur l’environnement physique et social dans lequel les gens vivent. C’est l’environnement qu’il faut changer, plutôt que l’homme lui-même, si nous souhaitons atteindre les buts traditionnels de la lutte pour la liberté et la dignité.

    Une technologie du comportement capable de résoudre nos problèmes en changeant le monde dans lequel les gens vivent, pose à son tour, des questions inquiétantes. Les hommes deviendront-ils des robots? Ou des victimes? Ou des spectateurs passifs? Qui planifiera le meilleur des mondes de l’avenir? Pouvons-nous compter sur la bienveillance du planificateur, ou une technologie du comportement débouchera-t-elle inévitablement sur une nouvelle forme de tyrannie?

    Skinner aborde, avec lucidité, ces questions relatives aux « jugements de valeurs ». Ce livre nous force à examiner d’un regard neuf les idéaux que nous avons toujours tenus pour indiscutables, et à envisager la possibilité d’une approche scientifique qui, bien qu’elle puisse, à première vue, paraître incompatible avec ces idéaux, nous permettra d’éviter la destruction à laquelle nous marchons, et de construire peut-être un monde dans lequel l’humanité accomplisse ses plus grandes réalisations.

    « Notre culture a produit la science et la technologie dont elle a besoin pour se sauver elle-même. Elle dispose des richesses nécessaires à une action efficace. Elle a, à un haut degré, le souci de son propre avenir. Mais elle s’obstine à considérer comme sa valeur principale la liberté ou la dignité plutôt que sa propre survie. Rien n’exclut dès lors qu’une autre culture fasse une contribution plus importante au futur. Le défenseur de la liberté et de la dignité peut alors, comme le Satan de Milton, continuer à se réciter qu’il possède « un esprit que rien ne peut changer ni dans le temps ni dans l’espace » et une identité personnelle satisfaite d’elle-même (« Qu’importe où je suis, si je reste le même? ») ; mais il se retrouvera néanmoins en enfer sans autre consolation que l’illusion qu’ici au moins nous serons libres » B.F. Skinner

     

    ACQUÉRIR

     

    LIRE EN LIGNE (anglais)

     

    ACQUÉRIR L’E-BOOK (anglais)

     

     

    Science et Comportement Humain, une playlist proposée par The Venus Project France

     

    Psychologie, une playlist proposée par The Venus Project France

  • Une approche tout public à la sémantique dans laquelle l’auteur s’efforce de clarifier le sens des mots dans l’objectif de communiquer avec plus d’exactitude.

    Cette analyse précieusement utile du langage continue d’exercer une puissante influence, nous faisant opter pour des mots ayant pour vocation de véritablement communiquer avec plus d’exactitude et d’une manière plus adéquate.

    « Une lecture de ce livre instille la croyance que nous ne devons pas être esclaves des mots, qui ne sont eux-mêmes qu’uniquement des outils. » ~ Harry Hansen

    « Le premier écrivain à vulgariser à destination du langage du profane la science attrayante de la signification des mots. » ~ Sterling North, Chicago News

    « Ce livre expose cette sorte d’hérésie saine et irrévérencieuse pour les absolus qui emprunteront l’émergence d’un nouveau bon sens – quand et si il émerge. » ~ Ralph Thompson, The New York Times

    « J’espère de tout mon cœur que vous pourrez provoquer d’une certaine manière chez tous les politiciens, enseignants, pasteurs et tous ceux qui les écoutent la lecture de ceci. » ~ Julia Peterkin

     

    ACQUÉRIR ICI

     

    LIRE EN LIGNE (anglais)

     

    APERÇU EN ANGLAIS

     

    Une playlist sur Stuart Chase, proposée par The Venus Project France

  • Skinner commence par définir le comportement verbal, et explicite l’utilisation de l’appareillage conceptuel de l’analyse béhavioriste dans le domaine de la langue. Ainsi, il présente et explicite les diverses formes d’opérants verbaux (les unités du comportement verbal). La discrimination opérée dans le comportement verbal permet une généralisation des formes, en permettant l’élaboration de formes nouvelles, plus complexes, de comportement verbal. Skinner souligne particulièrement la motivation multicausale des actes de langage : un comportement verbal n’est que rarement déclenché par un seul des processus décrits par Skinner, et également, les variables du comportement verbal peuvent contrôler plusieurs sortes de comportement. Sous la désignation de comportement autoclitique, Skinner énonce comment le comportement linguistique même du locuteur peut se contrôler soi-même. Enfin, Skinner décrit le contrôle du comportement linguistique par le locuteur, c’est-à-dire comment le comportement linguistique est contrôlé par les autres types de comportements. Et Skinner considère la pensée aussi comme un comportement. [Source]

     

    ACQUÉRIR ICI

     

    LIRE EN LIGNE (anglais)

     

    APERÇU EN ANGLAIS

     

     

     

    Science et Comportement Humain, une playlist proposée par The Venus Project France

     

    Psychologie, une playlist proposée par The Venus Project France

  • Le courant behavioriste est demeuré l’un des plus féconds de la psychologie scientifique contemporaine. B-F. Skinner, son représentant actuel le plus éminent, fournit ici, de la “psychologie du comportement” la formulation la plus complète et la plus nuancée qui ait paru depuis Watson. Démentant les caricatures proposées par ses détracteurs, il n’écarte de son analyse ni les conduites internes, ni les sentiments, ni la conscience, mais il les traite avec la même rigueur méthodologique que les phénomènes plus directement accessibles à l’observation. Tirant toutes les conséquences d’une analyse scientifique du comportement, Skinner lance, à propos de l’organisation de nos sociétés, un cri d’alarme qui pourrait se révéler sous peu — si ce n’est pas trop tard — aussi décisif pour la survie de notre espèce que l’appel des biologistes alertés par la pollution de notre biosphère. Chacun trouvera parmi les mises au point et les discussions souvent provocantes du maître américain de quoi nourrir son information : des idées de Lorenz sur la nature de l’agression au formalisme linguistique de Chomsky, de l’impasse du mentalisme aux illusions marxistes, de l’étude des conduites cognitives aux simulations par ordinateurs, Skinner aborde avec originalité tous les problèmes débattus par les psychologues d’aujourd’hui. Qu’ils soient pour ou contre le behaviorisme, il ne leur est plus permis d’en parler s’ils n’ont pris connaissance de ces textes.

     

    ACQUÉRIR ICI

     

     

     

    Science et Comportement Humain, une playlist proposée par The Venus Project France

     

    Psychologie, une playlist proposée par The Venus Project France

  • À une époque où la communication est devenue plus diversifiée et complexe, ce travail classique sur la sémantique – maintenant entièrement révisés et actualisés – distille la relation entre le langage et ceux qui l’utilisent.

    Le Professeur renommé et ancien sénateur américain, S.I. Hayakawa, examine le rôle de la langue dans la vie humaine, les nombreuses fonctions du langage, et comment le langage – parfois à notre insu – façonne notre pensée dans ce livre séduisant et très respecté. Provocant et érudit, il examine la relation entre le langage et les préjugés raciaux et religieux ; la nature et les dangers de la publicité d’un point de vue linguistique ; et, dans un chapitre supplémentaire intitulé « The Empty Eye » (Le regard vide), il décrit le contenu, la forme et les messages cachés de la télévision, des comédies de situation à la couverture des nouvelles campagnes politiques.

     

    ACQUÉRIR (anglais)

     

    LIRE EN LIGNE (anglais)

     

    – APERÇU EN ANGLAIS

     

     

    General Semantics / Sémantique Générale, une playlist proposée par The Venus Project France

     

     

    S.I. Hayakawa, une playlist proposée par The Venus Project France

  • « A Grammar of Motives », publié en 1945, est le premier volume d’une trilogie gigantesque, planifié pour intégrer A Rhetoric of Motive et A Symbolic of Motives, qui sera appelée quelque chose comme On Human Relations. Le but de toute la série n’est ni plus ni mois que d’explorer de manière exhaustive les motivations et les formes de pensées et d’expression construites autour d’elles humaines, et son objectif ultime cette expression comme épigraphe : « ad bellum purificandum » (pour la purification de la guerre), est l’élimination mondiale des conflits pouvant être annihilés par la compréhension.

    La méthode ou une métaphore-clé de l’étude est « drame » ou « dramatisme », et les termes de base de l’analyse sont la pentade dramatistique : Loi, Scène, Agent, Agence, et Proposition. La Grammaire – Burke confesse dans l’introduction qu’il est passé d’un prolégomènes d’une centaine de mots à près de 200.000 – est un examen de la relation purement interne des cinq termes évoqués plus haut, ainsi que de « leurs possibilités de transformation, leur gamme de permutations et de combinaisons » ~ Stanley Edgar Hyman, auteur de The Armed Vision.

    Pour expliquer ce livre, M. Burke contribue en une remarque introductive et résumante : « Qu’est-ce qui est en cause quand nous disons ce que les gens font et pourquoi il le font ? Une réponse à cette question est l’objet de ce livre. Il s’intéresse aux formes de pensées fondatrices par lesquelles, en accord avec la nature du monde comme tous les hommes peuvent l’expérimenter, sont illustrées les attributions des motivations. Ces formes peuvent être présente profondément ou trivialement, sincèrement ou fallacieusement. Elles sont également intégrées systématiquement dans les structures élaborées ou métaphysiques, dans les décisions juridiques, dans la poésie et les fictions, dans les travaux politiques et scientifiques, dans les actualités et les potins distribuées au hasard ».

     

    ACQUÉRIR ICI

     

    EMPRUNTER (anglais)

     

    – APERÇU EN ANGLAIS

     

     

    Kenneth Burke, une playlist proposée par The Venus Project France

  • « Le système est une vision complète et cohérente, une façon indépendante et rationnelle de voir l’homme, les différentes scènes dans lesquelles il vit, et le drame des relations humaines qui s’y jouent. » ~ W. H. Rueckert, Kenneth Burke et le drame des relations humaines

    En tant que critique, les préoccupations de Kenneth Burke étaient au début purement esthétiques et littéraires ; mais après son autre livre Counter-Statement (1931), il a commencé à discriminer un élément de persuasion ou de « rhétorique » dans la littérature, il est alors devenu un philosophe du langage et de la conduite humaine.

    Dans A Grammar of Motives (1945) et A Rhetoric of Motives (1950), le concept d’action symbolique de Burke prend tout son sens : toutes les activités linguistiques ou extra-linguistiques humaines sont emplies de symboliques ; l’homme est défini comme un animal utilisateur-de-symbôle (et mauvais-utilisateur-de-symbole). Le travail de critique devient un symbole interprétant l’homme où qu’il se trouve, avec l’objectif de mettre la motivation humaine en perspective. Ainsi, la portée de la critique littéraire s’étend maintenant à l’éthique et au social.

    A Grammar of Motives est une « méditation méthodique » sur bien des formes complexes de la linguistique dans les systèmes de jeux, d’histoires, théologiques, métaphyiques, dans les philosophies politiques, et les constitutions. A Rhetoric of Motives étend cette dimension aux fonctions humaines de persuasion et d’identification. Burke voit la persuasion de la quête brutale de recherche d’avantages, comme les promotions en vente ou la propagande, la drague, le rang social et le sermon, à la forme pure ravissant le processus d’appel auto-alimentant, sans but inavoué. Et l’identification va de l’homme politique qui, s’adressant à un public de paysans, dit « j’étais moi-même un garçon de ferme », en passant par les mystères du statut social, jusqu’au pieux mystique comme sources du bien-être.

     

    ACQUÉRIR ICI

     

     

    EMPRUNTER (anglais)

     

     

     

    Kenneth Burke, une playlist proposée par The Venus Project France

  • The Cerebral Code est une nouvelle compréhension de la façon dont les processus Darwinien pourraient opérer dans le cerveau pour façonner des images mentales en l’espace de seulement quelques secondes, à partir de souvenirs mélangés d’une façon similaire au fouillis de nos rêves nocturnes, mais évoluant vers quelque chose de qualitatif, en tant que phrase dite à haute voix.

    Jung a déclaré que le rêve se poursuit continuellement, mais vous ne pouvez pas le voir quand vous êtes éveillé, tout comme vous ne pouvez pas voir les étoiles en plein jour, car le ciel est trop lumineux. L’œuvre de Calvin est une théorie pour savoir ce qui se passe, caché de la vue par l’éclat des opérations mentales d’éveil, produisant notre type spécifiquement humain de conscience avec son intelligence polyvalente. Comme Piaget l’a souligné en 1929, l’intelligence est ce que nous utilisons quand nous ne savons pas quoi faire, quand nous avons à tâtonner plutôt qu’utiliser une réponse standard. Pour permettre cette exploration et cette amélioration, Calvin aborde un mécanisme afin d’en être déconnecté, de la même façon que nous pensons avant d’agir ou de pratiquer l’art de la bonne devinette.

    Étonnamment, le terme « mosaïques de l’esprit » n’est pas une métaphore littéraire. Pour la première fois, nous avons à faire à une description d’un mécanisme de ce qui semble être un niveau approprié d’explication de nombreux phénomènes mentaux, ceux des mosaïques hexagonales de l’activité électrique qui sont en concurrence territoriale pour le cortex associatif du cerveau. Cette mosaïque bidimensionnelle est prévue pour se développer et se dissoudre autant que le font les cristaux de sucre dans un verre de thé glacé sursaturé.

     

    ACQUÉRIR ICI

     

     

    William H. Calvin, une playlist proposée par The Venus Project France

  • Abstract

     

    Fear, rage and pain, and the pangs of hunger are all primitive experiences which human beings share with the lower animals. These experiences are properly classed as among the most powerful that determine the action of men and beasts. A knowledge of the conditions which attend these experiences, therefore, is of general and fundamental importance in the interpretation of behavior. During the past four years there has been conducted, in the Harvard Physiological Laboratory, a series of investigations concerned with the bodily changes which occur in conjunction with pain, hunger and the major emotions. A group of remarkable alterations in the bodily economy have been discovered. Because these physiological adaptations are interesting both in themselves and in their interpretation, it has seemed worth while to gather together in convenient form the original accounts of the experiments, which have been published in various American medical and physiological journals. I have, however, attempted to arrange the results and discussions in an orderly and consecutive manner, and I have tried also to eliminate or incidentally to explain the technical terms, so that the exposition will be easily understood by any intelligent reader even though not trained in the medical sciences. (PsycINFO Database Record (c) 2016 APA, all rights reserved) – Source

     

    Cannon is best known for his work on the “Fight or Flight” response.  In 1915, he coined the term “fight or flight” to describe an animal’s response to threats in “Bodily Changes in Pain, Hunger, Fear and Rage: An Account of Recent Researches into the Function of Emotional Excitement.” He is also credited with being one of the first to understand the significance of “Homeostasis” in the self-regulation of each human being.  He developed the concept of “Homeostasis” from the earlier idea of Claude Bernard of milieu interieur, and popularized it in his book “The Wisdom of the Body” in 1932. Cannon presented four tentative propositions to describe the general features of homeostasis:

    Constancy in an open system, such as our bodies represent, requires mechanisms that act to maintain this constancy. Cannon based this proposition on insights into the ways by which steady states such as glucose concentrations, body temperature and acid-base balance were regulated.

    Steady-state conditions require that any tendency toward change automatically meets with factors that resist change. An increase in blood sugar results in thirst as the body attempts to dilute the concentration of sugar in the extracellular fluid.

    The regulating system that determines the homeostatic state consists of a number of cooperating mechanisms acting simultaneously or successively. Blood sugar is regulated by insulin and other hormones that control its release from the liver or its uptake by the tissues.

    Homeostasis does not occur by chance, but is the result of organized self-government.

     

    ACQUÉRIR ICI

     

    LIRE EN LIGNE (anglais)

     

     

     

    Walter Bradford Cannon, une playlist proposée par The Venus Project France

  • Voici un compte rendu de certaines absurdités qui ont été transmises comme des « illusions populaires » : par exemple, l’Invasion de Mars (lorsqu’un extrait de la Guerre des mondes fut diffusé à la radio), le Gazeur fou de Mattoon et Bridey Murphy [ext]. Une autre forme d’absurdité apparaît en foule, et cela est partagé dans les croyances étranges de la fin du monde. Il semblerait que, en effet, les hommes sont capables d’auto-produire d’infinies supercheries. Il ya ici de brefs rapports des émeutes à Boston contre les catholiques, contre les Millérites – qui sont maintenant les Adventistes du Septième Jour – l’hystérie et la Peur Rouge des années 1920 et, bien sûr, les OVNIS.

    Chaplin tente de fournir une sorte d’explication des comportements de masse et des phénomènes d’hystérie collective. Par exemple, dans sa description de la Peur Rouge, il suggère que le patriotisme de la Première Guerre mondiale, le déplacement agressif, l’anti-bolchevisme, le manque de leadership à la Maison Blanche (Wilson avait été malade et Harding était un fou), et la tendance à donner une direction autoritaire par A. Mitchell Palmer (le procureur général intendant de Wilson, qui a profité de l’incapacité du président), sont autant de facteurs. Je ne sais pas si ces explications s’ajoutent à une sorte de théorie sur l’hystérie de masse, mais, comme toutes les explications post-hoc, cela construit une sorte de sens.

    Plusieurs des histoires racontées ici démontreraient des événements de nature scientifique. Cela semble indiquer que la science est juste un autre domaine dans lequel l’hystérie est possible. Si l’hystérie politique de Palmer a pris le pas, pourquoi ne devrions-nous pas nous attendre à ce que les OVNIS, par exemple, soient crédités par les gens.

     

    ACQUÉRIR ICI

     

    EMPRUNTER (ANGLAIS)

     

     

    James Patrick Chaplin, une playlist proposée par The Venus Project France

  • Excerpt :

    When this book was first undertaken, shortly after the second world war, it seemed a rather daring project, and I hesitated a long time before starting it. It still seems daring, and in many ways it has been my hardest assignment.

    My lifelong interest in social science had prepared me to some extent, but my specialty had been economics rather than the behavior sciences. As a professional accountant — my first occupation after leaving college — I had to learn to survey a new situation thoroughly in a short time, and be responsible for the results. Journalists and accountants have that in common.

    A group of social scientists approached me with tales of a mine of fresh material accumulated during the war, and asked me to investigate it. Fresh material was much needed just then, for the postwar problems, especially atomic problems, were on everyone’s mind. The warnings and appeals of the atomic physicists had put these problems squarely up to social scientists. But were the scientists capable of meeting them? There was plenty of intellectual virtuosity in physics, but where was its equivalent in the study of human relations?

    I dropped everything else and began the exploration. I had some expert guides, especially Donald Young of the Social Science Research Council, and Charles Dollard of the Carnegie Corporation, and through them the help of many scholars. They gave me every assistance (though the dealings with the publisher were my responsibility) and I leaned heavily on them for advice and contacts.

    I visited research projects, laboratories, government agencies . . .

     

    ACQUÉRIR ICI

     

    EMPRUNTER

     

    Une playlist sur Stuart Chase, proposée par The Venus Project France

  • Ce livre remarquable est l’étude de cas le plus complet, convaincant et troublant jamais passé sous plume contre ce qui est appelé ironiquement le système de justice pénale. C’est un classique, dévastant à sa base, qui est rendu de nouveau disponible pour nous parler de notre époque où l’État est complètement hors de contrôle.

    Clarence Darrow est mieux connu aujourd’hui comme l’avocat de Chicago qui a défendu John T. Scopes dans le procès du singe [ext] en 1925. Mais cette affaire a toutefois joué un rôle mineur dans sa vie. Il était un avocat en formation qui a appris sur le tas l’ensemble de l’appareil d’État, des tribunaux et des prisons comme étant les pires aspects. Il a vu l’ensemble de l’appareil comme une gigantesque fraude, un fournisseur d’injustice, un producteur de la criminalité elle-même.

    Comment ? Parce que, de la même manière que l’État ne peut pas planifier l’économie, « l’État ne fournit aucun mécanisme pour parvenir à la justice ». Il en est la preuve. Il soumet à la population plus de taxes qu’il ne la rémunère. Il tue plutôt que de résoudre les injustices de l’homme. Il ruine la vie au lieu de la soutenir. Il ne se soucie pas des victimes et en fabrique toujours plus de nouvelles. Darrow fait même valoir que l’État tente de créer plus de criminels que d’arrêter le crime en lui-même. Pour cette raison, et après avoir vu ces vérités se jouer dans son travail, il est devenu radical, et Resist Not Evil est son manifeste.

    Ce qui est frappant à la lecture, c’est que certains points négatifs concernant « la justice pénale » ne sont pas que des incidents anecdotiques. Ce ne sont pas des erreurs. Ce ne sont pas des exceptions. Darrow explique que l’injustice du système est intrinsèque au système lui-même. Loin d’être l’agence appropriée pour statuer et administrer la justice, l’État est en fait le pire instigateur.

     

    ACQUÉRIR ICI

     

     

    LIRE EN LIGNE (anglais)

     

     

    Clarence Darrow, une playlist proposée par The Venus Project France

  • Un assaut divertissant et plein d’esprit sur des erreurs, des légendes, des idées préconçues et des croyances absurdes.

    « Un récit gay et spirituel de la crédulité humaine. » ~ Arthur Schlesinger, Jr

    « Il y a une légèreté, une rapidité et une exactitude voltairiennes dans l’objectif de ces pages… et je pense que l’irrationalité qui règne dans nos époques éclairées ne peut pas être plus professionnellement attaquée… Pour ma part, l’émerveillement et la joie dans une telle quantité de matériels, présentées si clairement et avec tant d’élégance, comblées d’une ambiance générale de bonne humeur avec laquelle le masque est enlevé du visage de la vie humaine… pauvre et stupide. » ~ Howard Mumford Jones

    « Si on juge les couvertures avec les choses que je ne connaissais pas avant. Vous pouvez manger dessus durant des semaines. » ~ George S. Kaufman

    « M. Evans écrit avec un esprit dynamique faisant flotter facilement quelques très graves vérités, plaçant son livre dans le faible nombre de références dans lesquelles vous apprenez tout en restant drôle – bien que beaucoup de vérités sont en aucun cas pour rire. » ~ Charles Poore, New York Times

     

    ACQUÉRIR (français) ;

    “Histoire naturelle des sottises ; 3000 ans d’erreurs quotidiennes”

     

    ACQUÉRIR (anglais)

     

    LIRE EN LIGNE (anglais)

     

    Bergen Baldwin Evans, une playlist proposée par The Venus Project France

  • « Mouvement et énergie… La fin de la thèse du livre de Gilligan [semble être] une vérité évidente et vitale. » ~ Elle

    La violence est le problème qui concerne la plupart des Américains. Et c’est un problème qui a défié la plupart des solutions que nous avons adoptées contre elle ; de plus longues peines de prison à la peine de mort. À une époque où les solutions traditionnelles ont échoué, James Gilligan, un psychiatre qui a travaillé avec des criminels irréductiblement violents a réussi à changer leur comportement et a écrit ce livre de rupture.

    En s’appuyant sur l’expérience concrète en tant que psychiatre de prison, sa propre histoire familiale, et la littérature, Gilligan dévoile les motivations des hommes qui commettent des crimes horribles, ce n’est pas seulement tuer d’autres personnes, mais se détruire plutôt que de subir une perte de respect de soi. Avec une clarté dévastatrice, Gilligan retrace le rôle que joue la honte dans l’étiologie de l’assassin et explique pourquoi notre système pénal actuel ne fait qu’exacerber cet état de fait. Brillamment soutenu, déchirant dans ses portraits des morts vivants, Violence doit être lu par toute personne concernée par cette épidémie nationale et ses conséquences répandues.

    « Extraordinairement. Les recommandations de Gilligan concernent ce qui fonctionne pour prévenir la violence d’une façon… extrêmement convaincante… Un livre énormément instructif, sage et prudent. » ~ Owen Renik, M.D., éditeur, Psychoanalytic Quarterly

     

    ACQUÉRIR ICI

     

     

    James Gilligan, une playliste proposée par The Venus Project France

     

     

    INTERVIEWS

    – Interviews complètes de la Glendon Association ;

     

    Interview par Abby Martin

  • La violence, Jim Gilligan en sait quelque chose. Pendant 25 ans, il était directeur du centre de soin psychiatrique aux détenus des pénitenciers du Massachusetts. Il a conseillé des présidents et des premiers ministres ; influencé la politique et l’éducation entre autres choses. Donc quand Jim Gilligan dit savoir comme prévenir (ou réduire) la violence, il est à écouter.

    Dr. Gilligan a de nombreuses idées radicales. Il fait valoir que l’approche traditionnelle de la prévention de la violence, en mettant l’accent sur la punition, rend la violence plus dure encore ; et plus la sévérité de la punition s’accroît, plus la violence croît. La violence émerge plus facilement là où il y a une culture de la honte. Le facteur risque clé concernant la honte inclut le stéréotype rigide du rôle dans le genre, avec pour résultante une vision déformée d’être « masculin » ou « féminin », et l’enracinement des hiérarchies sociales se basant sur les inégalités d’opportunité, de revenu et d’espoir.

    Une des forces concrètes de l’analyse de Gilligan est l’accent mis sur les contributions individuelles et sociales à la violence. La complexité de la violence veut souvent dire que les chercheurs et les commentateurs se concentrent soit sur une vision au niveau micro, soit au niveau macro.

    Gilligan conclut en soulignant que nous pouvons réduire la violence en réduisant les inégalités sociales et les autres stigmates de la honte. Nous devrions également arrêter de mettre des gens en prison excepté dans des cas où les personnes ont besoin d’une contrainte thérapeutique pour la protection des autres. Si nous faisions cela, nous privilégierions les thérapies et l’éducation pour les cas les plus agressifs, au lieu de la privation, de l’isolement et ajouter plus encore de honte. Localement, il soutient que la décriminalisation du cannabis pour aussi aider à réduire la violence.

    Mais voilà le problème – renommer quelque chose comme un problème médical ne rend pas ce problème moins politique. Bien que je pense que Gilligan aimerait faire de la violence une question de santé publique, ses propositions ne sont pas seulement dans la prescription d’un excellent médecin. Elles sont profondément politique en termes de comment le pouvoir et les marchandises sont distribuées dans les sociétés humaines. Il sait cela, bien sûr, et fait se terminer le livre avec un questionnement intéressant se demandant à qui profitent l’échec de prévenir la violence, qui a intérêt à la laisser se perpétuer. C’est un exemple particulièrement douloureux : Gilligan et son équipe ont commencé un programme d’éducation dans leur prison à destination des détenus. Les preuves étant que six mois après la libération parmi ceux qui avaient terminé le programme ont vu un risque réduit de récidive. Lorsque le nouveau gouverneur (Républicain) du Massachusetts a entendu parler de ce programme, il l’a fait arrêter « au cas où les gens seraient encouragés à commettre des crimes pour obtenir une éducation ».

    Chaque citoyen ayant un intérêt pour réduire la violence devrait lire ce lire qui a été écrit pour être accessible au plus grand nombre. Et il y a une autre raison qui pourrait vous encourager à l’acquérir : je parie que Bush détesterait ça (src).

    ACQUÉRIR EN BROCHÉ ;
    ACQUÉRIR EN EBOOK

     

    Du même auteur (emprunter – anglais):

     

     

    James Gilligan, une playliste proposée par The Venus Project France

     

     

    INTERVIEWS

    – Interviews complètes de la Glendon Association ;

     

    Interview par Abby Martin

  • This is a book about the problems we have in trying to live with ourselves and with each other. These problems, together with ways of dealing with them, are discussed from the point of view of general semantics. This point of view emphasizes those aspects of the scientific method that are useful in daily living.

     

    ACQUÉRIR ICI

     

    EMPRUNTER

     

     

    Wendell Johnson, une playlist proposée par The Venus Project France

     

     

    Sémantique Générale, une playlist proposée par The Venus Project France

  • L’exposé irremplaçable et fondamental de la sémantique générale. Dans cette œuvre, Korzybski a développé les traits importants de la formulation négligés par les autres auteurs. Un incontournable pour les étudiants en sémantique générale intéressés par la formulation originale d’Alfred Korzybski.

     

    Version francophone :

    “La parution du Monde des non-A d’Alfred Van Vogt, en 1945, a éveillé l’intérêt d’un grand nombre de personnes pour une discipline à laquelle le livre se réfère explicitement: la Sémantique générale. Cette discipline se fonde sur un système non-aristotélicien formulé par Alfred Korzybski (1879-1950) dans son grand livre Science and Sanity (1933). Pour la première fois, paraît en français une anthologie d’écrits d’Alfred Korzybski, permettant de ne plus évaluer le vaste ’territoire’ de la Sémantique générale à l’aune des seules ’cartes’, quelquefois approximatives, qu’en ont dressées des auteurs comme A.E. Van Vogt, mais aussi Gregory Bateson, Gaston Bachelard ou Henri Laborit.”

     

    ACQUÉRIR (anglais)

     

    LIRE EN LIGNE (anglais)

     

    ACQUÉRIR EN FRANÇAIS 

     

     

     

    General Semantics / Sémantique Générale, une playlist proposée par The Venus Project France

     

     

    Alfred Korzybski, une playlist proposée par The Venus Project France

  • Excerpt :

    This book is primarily a study of Man and ultimately embraces all the great qualities and problems of Man. As a study of Man it takes into consideration all the characteristics which make Man what he is. If some readers do note the absence of certain expressions familiar to them, it does not mean that the author does not feel or think as many other people–he does–and very much so; but in this book an effort has been made to approach the problem of Man from a scientific-mathematical point of view, and therefore great pains have been taken not to use words insufficiently defined, or words with many meanings. The author has done his utmost to use such words as convey only the meaning intended, and in the case of some words, such as “spiritual,” there has been superadded the word “so-called,” not because the author has any belief or disbelief in such phenomena; there is no need for beliefs because some such phenomena exist, no matter what we may think of them or by what name we call them; but because the word “spiritual” is not scientifically defined, and every individual understands and uses this word in a personal and private way. To be impersonal the…

     

    ACQUÉRIR ICI

     

    LIRE EN LIGNE

     

     

     

    General Semantics / Sémantique Générale, une playlist proposée par The Venus Project France

     

     

    Alfred Korzybski, une playlist proposée par The Venus Project France

  • A PROLIFIC investigator does a great service to his brethren when, without waiting to write an elaborate treatise, he collects the gist of some considerable portion of his work into a book; and if the book be a small one, so much the better. This Prof. Loeb has now done, and we are immensely obliged to him. What is more, his volume is but the first of a series, by American writers, all dealing with the wide field of experimental biology, a field in which we at home have done comparatively little, but in which American biologists have greatly distinguished themselves. Among the promised monographs are one by Prof. Morgan on “Chromosomes and Heredity”; another, by Dr. Jennings, on “Pure Line Inheritance”; a third, by Dr. T. B. Robertson, on “The Chemical Basis of Growth”; and a fourth, by Prof. Osterhout, on “Permeability and Conductivity of Living Tissues.” In every case (and there are many more besides these) the author has won, and more than won, his right to be heard, and in every case also we feel the need of an authoritative guide to the subject in question.

     

    LIRE EN LIGNE

     

    OU ACQUÉRIR ICI

     

     

    Jacques Loeb, une playlist proposée par The Venus Project France

  • This vintage book contains a fascinating essay on the most important of all matters of human concern – the human mind. Written in clear, accessible language and full of interesting exposition and thought-provoking ideas, this volume will appeal to those with an interest in the entirety of the human condition and civilization, and it would make for a worthy addition to any personal collection. The chapters of this volume include: ‘On the Purpose of This Volume’, ‘Three Disappointed Methods of Reform’, ‘On Various Kinds of Thinking’, ‘Rationalization’, ‘How Creative Thought Transforms the World’, ‘Our Animal Heritage – The Nature of Civilization’, etcetera.

    James Harvey Robinson (1863 – 1936) was an American historian who wrote ‘The Ordeal of Civilization‘ (1926) and ‘The Story of Our Civilization‘ (1934). This book is being republished in an affordable, modern edition complete with a new prefatory biography of the author.

     

    ACQUÉRIR ICI

     

    LIRE EN LIGNE

  • Finalist for the Los Angeles Times Book Prize

    From the man who Oliver Sacks hailed as “one of the best scientist/writers of our time,” a collection of sharply observed, uproariously funny essays on the biology of human culture and behavior.

    In the tradition of Stephen Jay Gould and Oliver Sacks, Robert Sapolsky offers a sparkling and erudite collection of essays about science, the world, and our relation to both. “The Trouble with Testosterone” explores the influence of that notorious hormone on male aggression. “Curious George’s Pharmacy” reexamines recent exciting claims that wild primates know how to medicate themselves with forest plants. “Junk Food Monkeys” relates the adventures of a troop of baboons who stumble upon a tourist garbage dump. And “Circling the Blanket for God” examines the neurobiological roots underlying religious belief.

    Drawing on his career as an evolutionary biologist and neurobiologist, Robert Sapolsky writes about the natural world vividly and insightfully. With candor, humor, and rich observations, these essays marry cutting-edge science with humanity, illuminating the interconnectedness of the world’s inhabitants with skill and flair.

     

    ACQUÉRIR ICI

     

     

    EMPRUNTER

     

     

    Robert Sapolsky, une playlist proposée par The Venus Project France

     

  • Jamais peur de s’exposer sur les cas difficiles ou de s’attaquer aux questions complexes. Dans From Freedom to Slavery, Gerry Spence écrit sans langue de bois, d’une passion enflammée. Dans ce best-seller sous le manteau, qui définit la philosophie politique de Spence, il évoque les forces destructrices dans l’Amérique d’aujourd’hui – les forces de gouvernance et la tyrannie d’entreprise qui nous volent notre liberté – et il nous avertit que le temps nous est compté.

    Dans un nouveau chapitre dramatique, présenté pour la première fois sous une forme reliée, Spence raconte en détail l’étonnante affaire de la fusillade de Rudy Ridge et le procès résultant du séparatiste Randy Weaver, révélant les leçons importantes que nous devons tirer de cette affaire tragique.

    Au final, Spence fait comprendre ce cas éloquent que nous, Américains, avons livré nos libertés à de nouveaux maîtres : des conglomérats corporatistes et gouvernementaux, notre système judiciaire biaisé, et les médias censurés. From Freedom to Slavery est un travail urgent qui nous pousse à résister à cette tyrannie, un livre qui doit être lu et discuté par tous les citoyens se sentant concernés de notre pays troublé.

     

    ACQUÉRIR ICI

     

    EMPRUNTER

     

     

    Gerry Spence, une playlist proposée par The Venus Project France

     

  • An interpretation of religious philosophies and their influences with foreword by Albert Einstein.

     

    [Envoyez-nous le résumé]

     

    ACQUÉRIR ICI

     

    EMPRUNTER

  • [Envoyez-nous le résumé]

     

    This volume argues that mankind has reached a point that it is in need of a radical restructuring of its political institutions due to the fact that the age of technology/the nuclear age has rendered the old political system obsolete and inadequate.

    The author suggests a solution of “constitutionalzing science”,  or to organize science in accordance with basic principles and laws in order to govern the broader industrial society that had unconsciously been created in the world. – Source

     

    ACQUÉRIR ICI

     

    EMPRUNTER

  • – Accompanied by a prologue and an epilogue dealing tersely with the story of Cain which serves as a text, here are nine high-powered chapters by a psychiatrist who has been in the very center of the firing line in contested issues of murder cases he dramatically portrays. The book presents a collection of hard-boiled facts put together in virile, compelling, often ironic prose, which becomes a little shrill only in its generalized denunciations. Exhibiting sound scholarship the author likens the situations in certain of his cases to the essence of some Greek tragedies, Medea, Orestes, as well as Oedipus. Then the complex of Herostratus, who followed his urge to make himself famous by a terrible crime, is enunciated and a wealth of apt quotations from great writers illuminates many a point on many a page. Dr. Fredric Wertham (1895-1981) was a German-American psychiatrist and crusading author who protested the purportedly harmful effects of mass media, comic books in particular, on the development of children. –

     

    – In our dreams and fantasies, we are all murderers, leveling whole cities with our unconscious hates and fears. Most of us are content merely to dream. But in some, their dreams lunge out into nightmarish reality: mothers kill their own children; shy, gentle boys become mass murderers; old men lash out in violence. What is it that pushes them beyond fantasies into brutal violence? What are the mental states which lead to murder? How does the mind of the murderer differ from that of a normal person? How does society contribute to murder? Can a murderer be completely sane?

    These are just a few of the urgent questions which Fredric Wertham, author of Dark Legend, discusses in The Show of Violence. –

     

    ACQUÉRIR ICI

     

    EMPRUNTER

  • Pourquoi les Anglais ne font-ils pas confiance aux autres alors que les Japonais le font plus facilement ? Pourquoi le taux de grossesse des adolescentes est-il plus élevé aux États-Unis qu’en France ? Pourquoi les Suédois ont-ils la taille plus fine que les Grecs ? La réponse est chaque fois : l’inégalité. D’après les auteurs, les résultats exprimés sont clairs : état de santé, espérance de vie, obésité, santé mentale, taux d’incarcération ou d’homicides, toxicomanie, grossesses précoces, succès ou échecs scolaires, bilan carbone et recyclage des déchets, tous les chiffres vont dans le même sens. Plus qu’à n’importe quel autre indicateur (de richesse, de culture ou de dépense publique), c’est à l’écart variable des revenus que l’on doit attribuer le score de chacun des pays sur l’échelle des performances. Sur presque tous les points étudiés, le Japon, la Norvège et souvent la France et le Canada font mieux que les États-Unis, l’Angleterre ou le Portugal, où les écarts de revenus sont plus importants. De plus, les sociétés montrant un grand fossé entre riches et pauvres nuisent à chacun de leurs membres, y compris les nantis se croyant à l’abri ! Les riches ont donc tout intérêt à vouloir eux aussi plus d’égalité pour tous. Provocateur et salutaire, ce livre, en s’appuyant sur de nombreuses recherches en psychologie, biologie et sciences sociales, fournit une nouvelle manière de penser et de réfléchir sur nous-mêmes et notre société, et pourrait changer la façon dont nous voyons le monde.

     

    ACQUÉRIR (français)

     

    ACQUÉRIR (anglais)

     

    EMPRUNTER (anglais)

     

    CONFÉRENCES

     

     

     

     

     

     

     

     


Philosophie scientifique

  • En cette période supposée d’éveil scientifique, beaucoup de gens continuent de croire encore à la télépathie, à la théorie de régression dans des vies antérieures, aux idioties New Age et aux enlèvements d’extraterrestres. Un assaut où tous les coups sont permis contre les superstitions et les préjugés populaires, avec plus de 80.000 exemplaires en version imprimée. Why People Believe Weird Things démystifie ces allégations absurdes et explore les raisons très humaines des gens à trouver des phénomènes surnaturels, des théories du complot, et de l’attrait aux cultes.

    Dans un chapitre entièrement nouveau, Why Smart People Believe in Weird Things, Michael Shermer met en lumière des sommités scientifiques comme le physicien Frank Tippler et d’autres, qui se cachent leurs croyances spirituelles derrière les atours de la science.

    Shermer, historien des sciences et activiste en croisade, révèle ainsi le côté plus dangereux de telles pensées illogiques, y compris le négationnisme, le mouvement de recouvrement de la mémoire, l’abus des terrifiants rituels sataniques et d’autres engouements modernes. Pourquoi les gens croient à des choses étranges est une ressource révélatrice en direction des plus crédules d’entres nous et ceux qui veulent les en protéger.

     

    ACQUÉRIR ICI

     

    LIRE EN LIGNE (anglais)

     

     

    Conférence TED (vost-fr)

     

     

    Michael Shermer, une playlist proposée par The Venus Project France

     

     

    Chaîne Youtube de la Skeptics Society

  • Cette évaluation juste et drôle examine certains des engouements et charlataneries qui ont accompagnés que la science. L’œuvre comprend des théories de la terre creuse ; Charles Fort et la Société Fortean ; Wilhelm Reich et l’énergie orgone du sexe ; la dianétique ; les soucoupes volantes ; les légendes sur la nourriture et le médical ; et beaucoup d’autres.

    « Une présentation très habile et relaxante ». ~ The New Yorker.

     

    ACQUÉRIR ICI

     

    LIRE EN LIGNE (anglais)

  • « Un livre édifiant… une défense fougueuse de la science… de la première page à la dernière, ce livre est une manifeste pour clarifier la pensée. » ~ Los Angeles Times

    « PUISSANT… Une défense remuante d’une rationalité éclairée… Riche en informations surprenantes et une magnifique écriture. » ~ The Washington Post Book World

    Comment pouvons-nous prendre des décisions intelligentes sur nos vies de plus en plus axées sur la technologie si nous ne comprenons pas la différence entre les mythes pseudoscientifiques et les hypothèses vérifiables de la science ? Auteur lauréat du prix Pulitzer et astronome distingué, Carl Sagan soutient que la pensée scientifique est essentielle non seulement à la recherche de la vérité, mais au bien-être de nos institutions démocratiques.

    Par une vaste explication à travers l’histoire et la culture, Sagan examine et démystifie quelques erreurs célèbres du passé comme la sorcellerie, la guérison par la foi, les démons, et les OVNIS. Et pourtant, troublant, dans ce qu’on appelle l’ère de l’information d’aujourd’hui, la pseudoscience est en plein essor avec des histoires d’enlèvement extraterrestre, la canalisation des vies passées, et des hallucinations communes portant une attention et un respect croissants. Comme le démontre Sagan avec une éloquence lucide, le chant des sirènes de la déraison n’est pas seulement un mauvais virage culturel, mais un plongeon dans l’obscurité dangereuse qui menace nos libertés les plus fondamentales.

    « CONVAINCANT. » ~ USA Today

    « Une vision claire de ce que bonne science signifie et pourquoi cela fait une différence… Un témoignage de la puissance de la science et un avertissement sur les dangers de la crédulité effrénée. » ~ The Sciences

    « PASSIONNANT. » ~ San Francisco Examiner-Chronicle

     

    ACQUÉRIR ICI

     

    AUDIO-BOOK

     

    LIRE EN LIGNE (anglais)

  • [Envoyez-nous le résumé]

     

    About the author :

    JAGADISH CHANDRA BOSE was born on November 30, 1858, Mymensingh, Bengal, India (now in Bangladesh), and died on November 23, 1937, Giridih, Bihar.

    His work as both a physiologist and physicist led to the invention of highly sensitive instruments for the detection of minute responses by living organisms to external stimuli. This enabled him to measure the similarities in response between animal and plant tissues noted by many later researchers.

    Bose’s experiments on the quasi-optical properties of very short radio waves led him to make improvements on the coherer, an early form of radio detector, which contributed to the development of solid-state physics.

    After earning a degree from the University of Cambridge (1884), Bose served as professor of physical science (1885–1915) at Presidency College, Calcutta. In 1917, he founded the Bose Institute in Calcutta, which still exists today (www.jcbose.ac.in).

    To facilitate his research, he constructed automatic recorders capable of registering extremely slight movements; these instruments produced some striking results, such as his demonstration of the sense of feeling in plants.

    Bose also found that non-living matter exhibits the same types of response to stimuli as do both animal and plant matter. This demonstration that everything exists in the field of consciousness was one of his most important discoveries.

     

    ACQUÉRIR ICI (GRATUIT)

     

    LIRE EN LIGNE (anglais)


Nanotechnologie

  • La technologie commence à opérer aujourd’hui au niveau moléculaire. La nanotechnologie, connu également sous le nom d’ingénierie moléculaire, sera bientôt capable de créer des machines efficaces aussi minuscule qu’un brin d’ADN. Cette capacité à manipuler la matière – pour la programmer – avec une précision atomique changera complètement le tissu économique, écologique et culturel de nos vies. Ce livre, qui est accessible à un large public tout en offrant des références à la littérature technique, présente un large éventail d’applications potentielles de cette nouvelle technologie des matériaux.

    Le premier chapitre présente les concepts de base de l’ingénierie moléculaire et démontre que plusieurs tendances se renforcent mutuellement dans la recherche actuelle, menant directement à un monde de machines moléculaires étonnamment puissantes. Neuf essais originaux sur des applications spécifiques suivent le chapitre introductif. La première section présente des applications de la nanotechnologie qui interagissent directement avec les systèmes moléculaires du corps humain. La deuxième présente des applications qui fonctionnent, pour la plupart, en-dehors du corps. La dernière détaille les mécanismes d’une interface homme-machine universelle et le fonctionnement d’un système d’affichage de très haute résolution.

     

    ACQUÉRIR ICI

     

    EMPRUNTER (anglais)

  • Les découvertes au niveau atomique et moléculaire, les avancées de la génétique ont mis en évidence un certain nombre de mécanismes de synthèse et de réplication dont les hommes pourraient s’inspirer pour produire demain, avec un minimum d’énergie et sans déchet, n’importe quelle molécule, organique ou non.

    Le vivant et ses machines naturelles opérant à l’échelle du milliardième de mètre (d’où l’expression de « nanotechnologies ») deviennent le modèle du développement de l’humanité et du progrès technologique.

    Poursuivant l’idée du physicien Richard Feynman d’une machine construite atome par atome à l’aide d’autres machines, K. Eric Drexler décrit un horizon d’abondance (environnement préservé, matières premières épargnées, fin du travail et du gaspillage), basé sur la reproduction et le contrôle des processus biochimiques.
    Il explique comment nous pouvons envisager ces technologies futures, explorer tant les opportunités que les périls qu’elles présentent et nous préparer à leur arrivée.

    Le propos de cet ouvrage visionnaire, inédit en français, publié en 1986 et réédité de nombreuses fois, n’a cessé d’être confirmé par les avancées de la science et de nourrir débats de société, polémiques entre chercheurs et imaginaires d’auteurs et scénaristes de science-fiction. Il constitue le texte fondateur des nanotechnologies.

     

    ACQUÉRIR ICI

     

    EMPRUNTER (anglais)

     

    Du même auteur


Économie & géopolitique

  • Paul Krugman a décrit le mélange de genre dans la politique ferme et le favoritisme économique de Bush comme le « capitalisme de copinage », tandis que le sénateur John McCain est appellé le mercantiliste guerrier.

    L’approche de George W. Bush pour les dépenses militaires est une version plus onéreuse encore que l’histoire du régime de Suharto en Indonésie, lorsque les entreprises militaire et l’entourage du président avaient la main-mise sur les contrats lucratifs du gouvernement.

    Le budget militaire est passé de 300 milliards de dollars à plus de 400 milliards annuels depuis que George W. Bush a pris ses fonctions. L’invasion et l’occupation de l’Irak coûteront au minimum un autre 200 milliards de dollars au cours des trois à cinq prochaines années. La politique américaine se base maintenant sur ce qui est bon pour Chevron, Halliburton, Lockheed Martin, Boeing et Bechtel, pas sur ce qui est bon pour le citoyen moyen.

    Les liens de Dick Cheney au conglomérat Halliburton ne sont que le sommet de l’iceberg depuis qu’au moins trente-deux hauts responsables de l’administration Bush ont servi de cadres ou de consultants rémunérés pour des marchands d’armes avant de rejoindre l’administration. Dans le Washington de George W. Bush, on a atteint le point où vous ne pouvez pas parler aux généraux des lobbyistes d’armes sans un tableau de performance. Ce livre fournit ce tableau, dans un style conçu pour provoquer une action pour le changement.

     

    ACQUÉRIR ICI

     

    EMPRUNTER (anglais)

  • Passionnant et explosif, Prophets of War est un exposé des plus grands entrepreneurs militaires d’Amérique de Lockheed Martin.

    Lorsque le président Dwight D. Eisenhower a donné son célèbre avertissement sur les dangers du complexe militaro-industriel, il n’aurait jamais pu imaginer qu’une telle entreprise pourrait accumuler le type de pouvoir et d’influence désormais exercé par cette société mastodonte.

    En tant que fabricant de toutes les armes possibles, Lockheed Martin reçoit plus de 25 milliards de dollar par an en contrats du Pentagone. Des avions aux munitions, du programme catastrophique de défense antimissile Guerre des étoiles, des satellites espions que la NSA a utilisés pour surveiller les appels téléphoniques des Américains à leur insu, Lockheed Martin est partout au sein de la défense des États-Unis et de la vie américaine. L’histoire méticuleusement documenté par William Hartung suit la croissance fulgurante de l’entreprise et explique comment cette gigantesque industrie américaine de l’armement a façonné la politique étrangère depuis des décennies.

     

    ACQUÉRIR ICI

     

    LIRE EN LIGNE

  • « Ô lecteur, dévore ce livre ! » souhaitent en secret la plupart des auteurs, et ceux de l’ouvrage que vous tenez entre vos mains ne dérogent pas à la règle, à ceci près que pour eux, la formule ne s’entend pas uniquement au sens figuré ! Car au-delà du fait que Michael Braungart et William McDonough espèrent que cet essai sera lu d’un trait par un lecteur passionné par le sujet, ils espèrent tout autant qu’un jour, le plus tôt possible, ce livre, comme toute production humaine, pourra littéralement être mangé, ou tout du moins digéré, sous forme biologique ou technologique.

    En effet, les deux auteurs de Cradle to Cradle, entendez du Berceau au Berceau – et non plus du berceau à la tombe ! – militent depuis plusieurs années pour une « éco-efficacité » qui ne mettrait plus la croissance économique et l’écologie dos-à-dos : plutôt que de chercher à réduire notre consommation, créons un modèle industriel basé sur une sorte de compostage appliqué à tous les objets, imitant ainsi l’équilibre des écosystèmes naturels.

    Loin des habituels discours catastrophistes sur l’avenir de notre planète, Cradle to Cradle propose des solutions concrètes qui peuvent faire de nos déchets d’aujourd’hui nos ressources de demain.
    Depuis sa parution initiale en américain, Cradle to Cradle a été traduit en plusieurs langues.

     

    ACQUÉRIR ICI

     

    EMPRUNTER (anglais)

  • Addicted to war porte sur le militarisme le plus actif, puissant et destructeur du monde. Il raconte l’histoire des guerres américaines – des guerres indiennes aux guerres actuelles en Irak et en Afghanistan – sous forme de bande dessinée.

    Composé 74 pages percutantes, ce livre révèle pourquoi les États-Unis ont été impliqués dans plus de guerres au cours des dernières années que tout autre pays. Illustré de photographies historiques et de citations de gens dans l’armée, le gouvernement, et de grandes entreprises, Accro à la guerre explique qui bénéficie de ces aventures militaires, qui paie, et qui meurt.

    Addicted To War est utilisé en tant que manuel d’histoire dans des centaines de collèges et lycées. Il est soigneusement documenté avec près de 164 notes de référence.

    Howard Zinn, auteur de « Une histoire populaire des États-Unis », explique : « Addicted To War est un portrait spirituel et dévastateur de la politique militaire américaine, un bel exemple dans l’art de servir la société ».

     

    ACQUÉRIR ICI

     

    EMPRUNTER (anglais)

  • Mettre en pièces les mythes sur la monnaie. Notre système monétaire n’est pas ce que nous avons été amenés à croire. La création monétaire a été privatisée, ou reprise par un cartel de privatisation monétaire.
    Presque tout notre argent est maintenant créé sous forme de prêts avancés par les institutions bancaires privées – y compris la Réserve fédérale, dont le stock est 100% privé. Les banques créent le capital, mais pas l’intérêt pour le service de leurs prêts.

    Pour trouver à rembourser les intérêts, de nouveaux prêts doivent continuellement être contractés, facilitant l’expansion de la masse monétaire, gonflant les prix – et vous privant de la valeur de votre argent. Web of Debt met en avant la duperie et présente une image parfaitement claire de l’abîme financier vers lequel nous nous dirigeons.

    Ensuite, il explore une alternative viable, une de celles qui a été testée dans l’Amérique coloniale et est fondée sur le meilleur de la pensée économique américaine, y compris les écrits de Benjamin Franklin, Thomas Jefferson et Abraham Lincoln.

    Si vous vous souciez de la sécurité financière – la vôtre ou de la nation – vous devriez lire ce livre.

     

    ACQUÉRIR ICI

    LIRE EN LIGNE (anglais)

     

    INTERVIEW

     

    ConférenceEllen Brown Web of Debt – UW Talk”

     

    EntretienEscaping our Web of Debt with Ellen Hodgson Brown” 

  • Dans cet exposé de Schumacher, Richard Douthwaite fait valoir que, tout comme différents insectes et les animaux ont des différents effets sur la société humaine et le monde naturel, l’argent a des différents effets en fonction de ses origines et de ses fins.

    A-t-il été créé dans le but de faire des profits à une banque commerciale, ou émis par un gouvernement sous une forme de taxes ? Ou a-t-il été créé par ses utilisateurs eux-mêmes purement pour faciliter leur commerce ? Et a-t-il a été fait à l’endroit où il est utilisé, ou les populations locales doivent-elles fournir des biens et services à l’extérieur pour en obtenir assez afin qu’elles puissent faire du commerce ?

    L’exposé montre qu’il sera impossible de construire un monde juste et durable à moins et jusqu’à ce que la création monétaire se démocratise.

     

    ACQUÉRIR ICI

     

    EMPRUNTER (anglais)

  • L’auteur du Nouvel État industriel, livre qui a connu un énorme succès dans le monde entier, retrace cette fois-ci l’histoire de l’argent, explique sa fonction et nous assure qu’il n’y a rien d’énigmatique autour de la notion de l’argent et que tout le monde doit comprendre parfaitement, après la lecture de cet essai, tous les prétendus mystères qui entourent d’habitude le rôle de l’argent dans l’Histoire et – surtout – dans l’économie contemporaine.

    Cet ouvrage est, en réalité, une histoire de l’économie occidentale du XVIème siècle.

     

    ACQUÉRIR ICI

     

    E-BOOK (anglais)

     

    Entretien avec l’auteur :

  • Dans le livre La créature de l’île Jekyll, l’auteur, Edward Griffin, explique comment se servir du pouvoir et de l’argent pour contrôler les groupes et les institutions, en achetant l’autorité et l’emprise des gens qui les dominent.

    Ce procédé consiste à corrompre des politiciens, des partis politiques, des réseaux de télévision, des réseaux câblés, des journaux, des magazines, des agences de publicité, des agences de presse, des studios cinématographiques, des universités, des syndicats de travailleurs, des organismes religieux, des associations commerciales, des institutions à but non lucratif, des sociétés multinationales, des mouvements de scoutisme pour garçons et filles et ainsi de suite.

    En fait, n’importe quel groupe qui exerce une influence constitue une cible parfaite pour accroître ce contrôle. Les acquéreurs dont il est question dans cette leçon, ont beaucoup d’argent pour se procurer ce contrôle.

     

    ACQUÉRIR ICI ;

    Lire un EXTRAIT ;

     

    LIRE EN LIGNE (anglais)

     

    INTERVIEW

     

    Premier chapitre de l’AUDIO-BOOK

     

    CONFÉRENCE

  • Il y a des décennies, une bombe est apparu racontant l’histoire des dieux de la richesse et de leurs clans clinquants. Ils ont été appelés les Soixante familles d’Amérique. L’œuvre a secoué la nation et est devenue un classique.

    Lundberg a montré comment l’Amérique a été gouverné par une ploutocratie d’une richesse héritée, même dans la période du New Deal. À l’époque, il ne pouvait fournir qu’un échantillon des modèles économiques et politiques de ces familles, qui, pour une raison ou une autre, en étaient venus à l’examen public. En plus des 60 familles qu’il a traités en profondeur, il a été en mesure de présenter les positions probables de quelques centaines d’autres familles.

    Où sont-elles aujourd’hui – ces 60 familles ? Qu’est-ce que les ravages du temps, la mort et les impôts ont fait sur ces fortunes puissantes d’antan ? Est-ce que l’État-providence les a privées de l’opulence qu’ils connaissaient dans leurs bons vieux jours ?…

    Lundberg montre qu’il y a 200.000 personnes très riches aux États-Unis. La plupart d’entre elles représentent quelques 500 familles super-millionnaires. Les exemples des 250 Du Ponts et des 73 Rockefellers. Quelques 61% des 200.000 ont hérité de leur fortune.

    Ces familles sont beaucoup plus riches que jamais… Elles possèdent tous les anciens leviers du pouvoir et de la finance, plus une foule de nouveaux créés pour eux au cours des décennies qui ont suivi – par les politiciens, les avocats et les juges qui les servent.

     

    ACQUÉRIR ICI

     

     

    LIRE EN LIGNE (anglais)

     

    Du même auteur : Les Soixante familles d’Amérique

  • The Cancer Stage of Capitalism est un classique moderne de la philosophie critique et de l’économie politique, réputé pour sa recherche approfondie et exhaustive. Il fournit étape par étape un diagnostic de l’effondrement économique continue aux États-Unis et en Europe, et a eu une énorme influence sur les nouvelles visions d’alternatives économiques.

    John McMurtry soutient que notre désordre mondial issu des crises interminables prévisibles est le résultat d’un système économique cancéreux démultipliant son effet hors de tout contrôle et détruisant la vie écologique, sociale et biologique – un processus qu’il décrit comme un « écogénocide mondial ».

    Dans cette édition mise à jour, il explique la « réponse immunitaire sociale » nécessaire pour lutter contre le « macrocancer », quelque chose qui a déjà été démontré dans des développements tels que le mouvement d’occupation et la transformation sociale démocratique en Amérique latine.

    Dans une culture mondiale officielle accélérant la destruction de la vie, ce livre montre la nécessité et la possibilité de construire une société durable, fondée sur un engagement universel à la vie et à la nature.

     

    ACQUÉRIR ICI

     

    Lire en ligne

  • Les assassins financiers sont des professionnels grassement payés qui escroquent des milliards de dollars à divers pays du globe.

    Leurs armes principales : les rapports financiers frauduleux, les élections truquées, les pots-de-vin, l’extorsion, le sexe et le meurtre.

    L’auteur sait de quoi il parle, c’était son métier.

    Il a exercé pour le compte des États-Unis et il confesse aujourd’hui ses terribles manipulations.

     

    ACQUÉRIR ICI

     

    E-BOOK (anglais)

     

    LIRE EN LIGNE (anglais)

     

    Conférence

  • Dans cette suite à Confessions d’un assassin financier, l’auteur explore les dessous de la crise géopolitique actuelle et offre des solutions audacieuses à nos problèmes les plus urgents.

    Puisant à même ses propres expériences et s’inspirant d’entrevues avec d’autres assassins financiers, des espions à la solde de la CIA, des hommes d’affaires (…), Perkins révèle la conspiration ourdie par les gens corrompus qui ont alimenté l’instabilité et l’antiaméricanisme autour du globe.

     

    ACQUÉRIR ICI

     

    E-BOOK (Anglais)

     

    EMPRUNTER (anglais)

     

    Interviews

     

     

    Conférences

     

  • Dans ce livre remarquablement informé, devenu un best-seller aux États-Unis, Jeremy Rifkin présente d’abord un constat : nous sommes entrés dans une nouvelle phase de l’histoire qui se caractérise par le déclin inexorable de l’emploi.

    Le monde, explique l’auteur, est en train de se polariser dangereusement : d’un côté, une élite de gestionnaires, de chercheurs et de manipulateurs d’information surqualifiés ; de l’autre, une majorité de travailleurs précaires.

    Il est selon lui urgent de nous préparer à une économie qui supprime l’emploi de masse dans la production et la distribution et d’agir dans deux directions : la réduction du temps de travail et le développement du « troisième secteur ».

     

    ACQUÉRIR ICI

     

    LIRE EN LIGNE (anglais) :

     

    EMPRUNTER (anglais)

     

    Conférence (vost-fr) :

  • Un compte-rendu lucide et original pour comprendre d’où vient l’argent et pourquoi la plupart des gens et des entreprises sont tellement endettés.

    Il brise les mythes plus que tout autre livre de ce siècle. Son ouvrage aborde des sujets très proches du lecteur : les prêts hypothécaires, les sociétés de construction et les banques, l’agriculture, les transports, la pauvreté mondiale, et ce qui se trouve dans les rayons d’un supermarché.

    L’auteur propose un nouveau mécanisme de distribution de l’argent, créant un environnement financier favorable et une régression de la dette.

    ACQUÉRIR ICI

  • Defeating Terrorism: Shaping the New Security Environment présente de nouveaux standards pour aborder les besoins de sécurité du XXIe siècle.

    Les auteurs poussent dans ce volume à un niveau supérieur, faisant suite à l’ouvrage Terrorism and Counterterrorism: Understanding the New Security Environment. Ils parlent avec leur autorité issu d’une vaste expérience dans le domaine, et leur collection d’auteurs éminents qui apportent une compréhension significative à tous les lecteurs de ce livre.

    Des experts dans de nombreux domaines antiterroristes ont analysé les menaces qui ont maintenant des visages diversifiés, sur un niveau national comme mondial : les mouvements terroristes régionaux, les armes de destruction massive, et les nouvelles tactiques telles que les kamikazes, entre autres.

    Les stratégies pour contrer ces menaces exigent une approche flexible et la coopération à de multiples niveaux. Les efforts de tous les secteurs – renseignement militaire, la technologie, les affaires, les organismes gouvernementaux locaux à internationaux – sont présentés, afin que les lecteurs prennent conscience de l’ampleur du problème et comment il sera abordé avec succès.

     

    ACQUÉRIR ICI

     

    EMPRUNTER (anglais)

  • Quarante ans avant Baran et Sweezy, un des observateurs les plus impitoyables de la société américaine, s’interroge sur l’avenir du capitalisme monopoliste qu’il appelle pudiquement « Système des prix » (Prices System).

    Veblen, chantre du travail productif et ennemi juré du parasitisme social, s’interroge particulièrement dans le premier des essais ici traduits sur le choix des ingénieurs, couche dont il pressent dès 1919 le poids croissant; avec les ouvriers, pour un socialisme des producteurs ou avec La classe de loisir, pour la pérennité du système.

    Dans le second essai – La Nature du Capital -, il expose la contradiction insurmontable à ses yeux, entre capital industriel et capital financier, et les conséquences catastrophiques de l’absorption du premier par le second. Des thèses toujours actuelles qui ont inspiré « New Deal » et l’oeuvre de Galbraith.

     

    ACQUÉRIR ICI (FR)

     

    E-BOOK (anglais) :

     

    LIRE EN LIGNE (anglais)

     

    Q&A de The Venus Project :

     

    Du même auteur :


Biologie – Naturalisme – Évolution – Sciences de la vie

  • Pendant plus de vingt ans, Charles R. Darwin travailla sur la question de l’origine des espèces, ce « mystère des mystères ». D’abord partisan de la stabilité des espèces, il finit par être convaincu de leur mutabilité progressive. Cette thèse était radicale, l’admettre était « comme confesser un meurtre ». Après un premier manuscrit, rédigé en 1844, le naturaliste anglais finit par publier, en 1859, un « résumé » de sa théorie : c’est le livre devenu célèbre sous le titre de L’Origine des espèces.

    Ce texte connaîtra, du vivant de Darwin, six éditions successives et les deux tiers des phrases en seront modifiés. Dès lors, quelle édition faut-il lire ? La sixième et dernière édition (1872) passa longtemps pour être la formulation ultime du message que Darwin adressa à la postérité. Aujourd’hui, cependant, le public anglophone se tourne massivement vers la première édition : la version originale de 1859, celle « qui a ébranlé les bases du monde » selon le mot d’Ernst W. Mayr.

    C’est donc le texte originel de Darwin que cette traduction met à la disposition des lecteurs francophones. Ce volume offre une véritable édition scientifique de L’Origine. Les nombreuses notes permettent de décoder les références implicites de Darwin et rendent accessibles de nouvelles découvertes faites dans ses manuscrits et sa correspondance.

     

    ACQUÉRIR ICI ;

    Acquérir l’E-Book (gratuit)

     

     

    LIRE EN LIGNE

  • [Envoyez-nous le résumé]

     

    Abstract

    This book deals for the most part with facts derived from the author’s own experimental work. The facts are set forth in a manner easily to be understood, in asseries of essays, most of which have already appeared in print, and the general nature of which can be inferred from their titles, viz., the significance of tropisms for psychology; the comparative physiology of the central nervous system; pattern adaptation of fishes; physiological morphology; the nature of fertilisation; the nature of formative stimulation; the prevention of death by fertilisation; the rôle of salts in the preservation of life; the influence of environment on animals. That these diverse subjects are closely interwoven and that the facts which are cited point to a definite conclusion regarding the nature of life is demonstrated in the first essay, which gives the title to the work, and it will be best to confine attention mainly to that one, since it would require more space than the Editor could fairly be expected to place at my disposal to deal at any length, and in the manner it deserves, with each individual paper of the series.

     

    The Mechanistic Conception of Life.

    Biological Essays by Dr. Jacques Loeb. – Source

     

    ACQUÉRIR ICI

     

    Lire en ligne (français) :

     

     

     

     

     

    Jacques Loeb, une playlist proposée par The Venus Project France


Biologie humaine – Médical

  • [Envoyez-nous le résumé]

     

    Structure and function of man, first published in 1965, has now appeared in a 4th, rewritten edition. The fundamental physiological processes in particular are now treated in much more detail in order that the target group, students of paramedical disciplines, may gain a better insight. Of the illustrations, 67 have been revised and 59 new ones added, bringing the total to 518.

    The book consists of 4 so-called units:
    1) Introduction: body as a whole, the all, tissues;
    2) Framework of the body: skin, skeletal articular and muscular system;
    3) Integration and metabolism: the systematic anatomy;
    4) Reproduction.
    Appendices on chemistry, anatomical nomenclature, a list of references, a glossary and an extensive index complete this book.”

     

     

    ACQUÉRIR ICI

     

    EMPRUNTER (anglais) :

  • Les chroniques classiques des impacts que des maladies et d’autres fléaux ont eu sur l’histoire et la société au cours du dernier demi-millénaire.

    Une lecture curieusement fascinante et divertissante pour quiconque est intéressé à la façon dont la société fait face à la catastrophe et à la douleur.

    Toujours pertinent face à la calamité médicale mondiale du SIDA. Continuellement imprimé depuis sa première publication en 1934, avec plus de 75 impressions.

     

    – “When Rats, Lice and History appeared in 1935, Hans Zinsser was a highly regarded Harvard biologist who had never written about historical events. Although he had published under a pseudonym, virtually all of his previous writings had dealt with infections and immunity and had appeared either in medical and scientific journals or in book format. Today he is best remembered as the author of Rats, Lice, and History, which gone through multiple editions and remains a masterpiece of science writing for a general readership. To Zinsser, scientific research was high adventure and the investigation of infectious disease, a field of battle. Yet at the same time he maintained a love of literature and philosophy. His goal in Rats, Lice and History was to bring science, philosophy, and literature together to establish the importance of disease, and especially epidemic infectious disease, as a major force in human affairs. Zinsser cast his work as the biography of a disease. In his view, infectious disease simply represented an attempt of a living organism to survive. From a human perspective, an invading pathogen was abnormal; from the perspective of the pathogen it was perfectly normal. This book is devoted to a discussion of the biology of typhus and history of typhus fever in human affairs. Zinsser begins by pointing out that the louse was the constant companion of human beings. Under certain conditions–to wash or to change clothing–lice proliferated. The typhus pathogen was transmitted by rat fleas to human beings, who then transmitted it to other humans and in some strains from human to human.Rats, Lice and History is a tour de force. It combines Zinsser’s expertise in biology with his broad knowledge of the humanities (…)” –

     

    ACQUÉRIR ICI

     

     

    LIRE EN LIGNE (anglais)


Environnement

  • [Envoyez-nous le résumé]

     

    Quatrième de couverture de “La planète mer” :

    ACQUÉRIR ICI (anglais) ;

    ACQUÉRIR ICI (français)

     

     

    EMPRUNTER (anglais)

     

     

    Archives vidéos

     

     

  • [Envoyez-nous le résumé]

     

    The oceans are no longer just used for fishing and transportation. They hold a vast wealth of metals and minerals – such as silicon for computer chips – that are the basis of modern life. The author explains the sea-mining process, describes the best mining regions for oil and other resources, and discusses the future ecological ramifications resulting from exploitation of the ocean floor today.

     

    ACQUÉRIR ICI

  • Le titre de ce livre est tiré de la comparaison de Mohandas Gandhi de l’ordre se trouvant dans les cercles toujours plus larges qui résultent quand une pierre tombe dans l’océan. Cet ordre humain englobe l’individu, le village, la nation, la région et la communauté mondiale. Un tel ordre est en train d’émerger dans le contexte de la gouvernance des océans, créée par la Convention des Nations Unies de 1982 sur le droit de la mer et les conventions ultérieures – accords et programmes mis en place après le Sommet de la Terre de Rio en 1992.

    Cette ordre émergent présente des aspects culturels, sociaux, environnementaux, économiques et éthiques. Il est non-hiérarchique, participatif, multidisciplinaire et comprend le secteur privé comme les gouvernements. Une telle ordonnance est nécessaire pour résoudre les problèmes les plus urgents de la surpêche et de l’épuisement des stocks ; de la pollution de sources océaniques, atmosphériques et terrestres ; des changements climatiques et du niveau de la mer ; et de la conservation de la biodiversité.

    La gouvernance océanique nécessitera des changements profonds dans la façon dont nous nous traitons les uns avec les autres et notre lien avec la nature. Comme la vie elle-même, le nouvel ordre a commencé dans l’océan, qui a été déclaré patrimoine commun de l’humanité, et se développe à embrasser l’ensemble de la biosphère dans la majesté du cercle océanique, conduisant à un ordre mondial plus pacifique et équitable.

     

    ACQUÉRIR ICI

     

    LIRE EN LIGNE (anglais)

     


Énergie

  • Buckminster Fuller (1895-1983) n’est pas qu’un ingénieur de talent. Il est également cet inventeur un peu fou qui a imaginé aussi bien les dômes héliportables pour l’US Army que ceux bricolés par les hippies de Drop City.

    Du premier Pas sur la Lune à la Chute de Saigon (en passant par la « bombe P », le Rapport Meadows et le Premier Choc pétrolier), Fuller organisa des universités d’été se proposant de modéliser la crise énergétique mondiale à venir. Surnommé E3 par Stewart Brand (le fondateur du Whole Earth Catalog), Energy, Earth, and Everyone est le titre judicieusement retenu par Medard Gabel en 1975.

    Accompagné d’une contribution de Gene Youngblood, un disciple de la première heure, prend alors forme une passionnante archéologie des politiques énergétiques contemporaines…

     

    ACQUÉRIR ICI


Romans (science-fiction, fiction économique,…) & futurologie

  • Julian West, jeune homme de bonne famille établi à Boston, fait une expérience sans précédent : il s’endort un soir de 1887 et se réveille en l’an 2000. Le monde qu’il découvre est pacifique, heureux, riche à souhait.

    Comment la transformation s’est-elle opérée ? C’est ce que raconte Bellamy dans ce roman publié en 1888, qui fut un immense succès de librairie.

    Dans le futur qu’il met en scène, l’humanité a compris qu’industrialisation et urbanisation peuvent produire des merveilles, si elles s’appuient sur une redistribution égalitaire des richesses.

    Les exploits de la technologie, l’ingénieuse organisation du travail et de l’économie y rendent la vie quotidienne exquise et les mœurs aussi simples que vertueuses.

    Une utopie prospective qui a le charme des rêves d’antan.

     

    ACQUÉRIR ICI ;

    E-Book (gratuit)

     

     

    LIRE EN LIGNE (français) :

     

     

     

    LIRE EN LIGNE (anglais)

  • Ce livre paru à l’origine en 1962, et s’est fondé sur des essais écrits au cours de la période 1959-1961.

    Dès lors, il s’est questionné sur d’ultimes possibilités, et non avec des réalisations s’orientant dans un avenir proche. Arthur Clarke a dépassé les simples corrections et commentaires pour les pousser à nous mettre à jour toujours plus loin.

    L’auteur, parmi beaucoup d’excursions fascinantes de ce que l’avenir pourrait nous réserver, parle de la quatrième dimension et de l’obsolescence de la loi de la gravité, l’exploration de l’ensemble du système solaire et la colonisation de certaines d’entre elles ; d’exploitations des mers pour l’énergie et les minéraux, et la capture d’astéroïdes sur Terre pour fournir les matériaux nécessaires ; les hommes, déjà plus grand que ce qu’ils devraient être, pourraient être façonnés plus petits pour être plus efficace et consommer moins de nourriture.

     

    ACQUÉRIR (version française)

     

    ACQUÉRIR (version anglaise)

     

    EMPRUNTER (anglais) :

     

    Extrait audio :

     

    Archives vidéos :

    – Dans une interview réalisée en 1976, Arthur C. Clarke fait des déclarations étonnantes sur ce qui sera, selon lui, le futur. L’auteur de 2001 : l’Odyssée de l’espace se montre visionnaire. Source

     

  • Richard Buckminster Fuller (1895-1983) fut architecte, ingénieur, cartographe, philosophe, l’inventeur des célèbres coupoles géodésiques et l’un des plus géniaux théoriciens de son temps. Pendant plus de cinquante ans, il a publié de nombreux essais dans lesquels il a exposé ses vastes théories sur les problèmes de notre planète. Ses textes offrent des éclairages instructifs sur son univers de savant universel. Plusieurs décennies après leur première publication, ils restent d’une étonnante actualité.

    Manuel d’instruction pour le vaisseau spatial Terre a été publié pour la première fois en anglais en 1969. La première édition en français date quant elle de 1980. C’est une brillante synthèse de sa conception du monde et ce titre, l’un de ses ouvrages les plus célèbres.

    Dans ce texte d’une grande limpidité, Fuller étudie les grands défis auxquels l’humanité est confrontée. Comment l’humanité survivra-t-elle ? Quels sont les effets de l’automatisation sur l’individualisation ? Comment utiliser plus efficacement nos ressources pour mettre fin à la pauvreté de cette génération ?

    Il remet en question le concept de spécialisation, appelle de ses vœux une révolution du design avec de nouvelles découvertes, et indique des moyens pour conduire le vaisseau spatial Terre vers un avenir durable.

    Jaime Snyder, petit-fils de Buckminster Fuller, a dirigé cette édition révisée de la traduction française. Dans son introduction et ses commentaires, il nous donne accès au contexte dans lequel Fuller a écrit son ouvrage, et il complète ses visions en les actualisant et en les interprétant concrètement.

     

    ACQUÉRIR ICI ;

     

    ACQUÉRIR L’E-BOOK (anglais)

     

    LIRE EN LIGNE (anglais)

     

    EMPRUNTER (anglais)

     

    Extraits AUDIO-BOOK (anglais) :

     

    Archives vidéos

  • Humanité 2.0 (en anglais The Singularity is Near) est un livre de 647 pages de Raymond Kurzweil. Il s’agit d’une mise à jour de ses précédents ouvrages L’Ère des machines spirituelles (en anglais The Age of Spiritual Machines (1999) et L’Ère des machines intelligentes (en anglais The Age of Intelligent Machines). Il y décrit sa vision de la singularité technologique, à travers la combinaison de trois sciences principales : la génétique, les nanotechnologies, et la robotique (dont l’intelligence artificielle). – Source

     

    Pendant plus de trois décennies, Ray Kurzweil a été l’un des avocats les plus respectés et les plus provocateurs du rôle de la technologie dans notre avenir. Dans son classique The Age of Spiritual Machines, il a fait valoir que les ordinateurs rivaliseraient bientôt avec l’ensemble du meilleur de l’intelligence humaine.

    Aujourd’hui, il examine la prochaine étape de ce processus d’évolution inexorable : l’union de l’homme et de la machine, dans laquelle les connaissances et les compétences intégrées dans nos cerveaux seront combinés avec une capacité considérablement plus grande, et une habilité à partager la connaissance de nos créations.

    Lire en ligne (français)

    Lire en ligne (anglais)

     

    ACQUÉRIR (français) via Amazon ;
    ACQUÉRIR (français) via Rakuten

     

     

    ACQUÉRIR (anglais)

     

     

    EMPRUNTER (anglais)

     

     

    Le film basé sur le livre

    La bande-annonce :

    Le film :

     

    Documentaire

     

    Compilation de vidéos par la Singularity University :

     

    Entretien entre Raymond Kurzweil et Tom Bilyeu dans l’émission Impact Theory :

     

    Interview de Raymond Kurzweil par Neil deGrasse Tyson

     

    Raymond Kurzweil pour Big Think

     

    Conférences TED

     

    Conférence introduite par Lex Fridman

     

    Vidéos d’Arte

     

     

    La singularité | Intelligence Artificielle 24 – par Science4All

  • Les douze stratégies futuristes représentent un ensemble inspiré d’outils pour une pensée créative et active, visant à promouvoir un avenir écologiquement soutenable pour le bénéfice universel de la race humaine, sa maison-monde planétaire, et les générations à venir.

     

    Quatrième de couverture originale :

    The twelve futuristic strategies represent a set of tools designed to promote an environmentally sustainable future for the universal benefit of the human race, its planetary home-world, and the generations yet to come. To achieve the practical realization of these new and transformative technologies, we may move beyond the old restrictive paradigms of 20th Century thinking, and continue to blaze adventurous new pathways into the future. In Dr. Maynard’s own words, “If these twelve Metastrategies can be successfully integrated into the scientific and social fabric of Planet Earth, humans can successfully continue their co-evolutionary journey into the Third Millennium-instilled with a renewed spirit of enlightened accomplishment and joyful satisfaction in their new symbiotic relationship with their fellow global citizens and with Planet Earth.” Dr. Maynard might best be described as a “Neo-Renaissance leaders.” His expertise encompasses an incredibly rich background which includes: Zoology, Biological Oceanography, Coral Reef Ecology, Tropical Rainforest Biology, Pioneering Aquaculture, and Advanced Technology. He also has a Ph.D. in Consciousness Research and is a Certified Professional Consultant to Management (CPCM). As a leading-edge futurist and luminary, Dr. Maynard is one of those rare individuals who has been gifted with the ability to interface with world leaders in developing new programs in areas of Planetary Ecology and Global Transformation.

     

    ACQUÉRIR ICI

     

    Interview d’Elliott Maynard :

  • [Envoyez-nous le résumé]

    “A 20th Century Visionary” – Financial Post

    “The only constant is change. Learn to love it. As the rate of change accelerates, the result will appear chaotic to the uninitiated. But there is elegant order in chaos. Few so far have learned to recognize and profit from it. This is where the future lies.”

    From his houseboat moored in Vancouver harbor — a floating electronic cottage — Frank Ogden monitors the world by computer phone link and satellite dish. His boundless curiosity, his gift for extrapolation, and his ability to synthesize information have made him one of the world’s foremost futurists.

    A consultant to corporations, professional organizations, and government agencies, he is in constant demand as a catalyst of change, stimulating his clients to think creatively about the future and their place in it.

    Ogden has led a life of profitable nonconformity. Born in Toronto, he was educated in Canada and the United States before serving as a flight engineer in the Second World War. He has since done everything from selling airplanes to joining a team of therapists researching LSD at Hollywood Hospital. He helped establish Canada’s first think-tank, was a founding member of the World Future Society in Canada, and in 1989 was elected a Fellow of the Explorers Club in New York.

    Today Frank Ogden travels the world tirelessly, fascinated as ever by the process of change, seeking out the latest trends, and thinking about where they’re leading us. How will the technological revolution affect the way we live? What will the Information Age ultimately mean for the “knows” and the “know-nots”? Is the next millennium to be feared or embraced?

    Draw from his popular seminars and syndicated “Dr. Tomorrow” newspaper column, The Last Book You’ll Ever Read is a sampling of the provocative insights and useful predictions that have made Frank Ogden, in the words of the Los Angeles Times, “possibly the world’s most up-to-date futurist.”

    On long-term planning

    “The best five-year planning belonged to the USSR and General MOtors. Look where it got them. Today the only effective planning is planning for change.”

    On creativity

    “During the early years of the 21st century, people will be inputting on computers and editing video with thought waves; they’ll be creating artistic masterpieces without physically touching canvas, clay or a musical instrument. This new creativity will change the world more than Gutenberg’s print.”

    On education

    “It sometimes takes eight years to get a textbook into the educational pipeline in North America. The book is obsolete the day it is written, never mind the day it appears in the classroom, yet we’re supposedly training kids for the future with this material.”

    On hiring

    “Hire on attitude alone. Credentials are from the past, and past skills are obsolete.”

    On knowledge

    “Knowledge is doubling every eighteen months (most of it now coming from outside North America). It is impossible to know everything about anything. Your best hope is to learn how to access information. Your biggest mistake may be your unwillingness to pay for information.”

    On the next millennium

    “Don’t get locked into Industrial Age virtues like nationalism. In the Communications Age the action goes to the mobile. Environments conducive to economic flowering will change rapidly as cities, states, and countries vie for new ideas and information.”

    I might properly have called this section “The Ten Most Responsible and Visionary Developments of the Next Century.” Or maybe the term visionary should precede responsible. Why? Because the vision must come before the thought of responsibility. An idea, a concept, or a dream may turn out to be a blessing or a curse. Hence, whether something is “responsible” is more in the eyes of the subsequent beholder than in the mind of the creator. Here are some of the most likely visionary and responsible developments for the twenty-first century.

    Safe and Sufficient Water

    In the field of global health, the biggest bang for the buck comes from providing clean water to humankind. As environmental consciousness continues to increase, people will establish new priorities, and water purity will become even more important, especially when the world realizes that cleaning existing water is cheaper and easier than finding new supplies. Immense filtration plants using innovative techniques and process will sprout up. According to 1987 figures, developed countries average a gross national product of around $11,300. Developing countries average only $640. With about 75 percent of the world’s population living in countries with a low income, pure water there equates with survival. One-quarter of the world’s population — 1.2 billion residents of those countries — do not have access to safe drinking water. It is estimated that 250 million people in Africa, about 40 percent of that continent’s population, will suffer or die as a result of water-related troubles in the next decade. In developing countries about 25 million are dying now from unsafe water; 60 percent are children. One thousand children die every hour from diarrhea. Clean water will dramatically reduce this disgrace.

    Global Power Grid

    Almost fifty years ago, the American genius Buckminster Fuller proposed that the electrical power grid of the United States be linked to its U.S.S.R. counterpart. Unfortunately, post-World War II political considerations on both sides put that possibility aside. The concept is surprisingly simple. Hook up the American electrical power network, through the Canadian power network, over the north polar region to the Russian network anywhere between Vladivostok and Murmansk.

    Why? When it is daylight and the United States is power-hungry, power could flow to North America. When it is night here, power could flow into the Russian network. A win-win situation. Water now wastefully flowing over dams during the night in either country would be harnessed to be beneficial elsewhere. It would save fortunes that are spent on standby coal and oil peak-period generating plants. As with many problems, the solution involves not so much technology as it does arranging the necessary sociological and conceptual channels.”
    Source

     

    ACQUÉRIR ICI

     

     

     

    EMPRUNTER (anglais)

  • Utopies – que ce soit des expériences philosophiques, littéraires ou réels – ou les tentatives pour résoudre tous les problèmes sociaux. Dans le sillage de l’attaque sur le World Trade Center, de scandales financiers, et d’autres chocs dévastateurs, il est naturel de chercher des leçons pratiques de la littérature d’utopistes.

    Dans cette collection, des sociologues renommés renouvellent leur appel à développer un ordre social altruiste. Ils abordent une grande variété de sujets en observant des idées utopiques viables qui peuvent être appliquées à la société d’aujourd’hui.

    Rédigé dans un style engageant, sans jargon, et destiné comme une introduction aux étudiants de sociologie, ainsi que toute personne concernée par les problèmes sociaux, le livre fournit à la fois des idéaux et des idées visionnaires pour la prise de décisions pragmatiques dans l’incertitude dans l’avenir dans lequel nous nous aventurons.

     

    Quatrième de couverture originale :

    “Utopias – whether philosophical, literary, or actual experiments – are attempts to solve all social problems. In the wake of the attack on the World Trade Center, unfolding corporate scandals, and other devastating shocks, it is natural to search for practical lessons in utopian literature. In this collection noted sociologists renew the call to develop an altruistic social order. They address a wide variety of topics as they look for viable utopian ideas that can be applied to today’s society. Written in an engaging, jargon-free style, and directed to introductory sociology students as well as anyone concerned with social problems, the book provides both visionary ideals and insights for pragmatic decision-making as we venture into an uncertain future.”

     

    ACQUÉRIR ICI

     

  • Extrait :

    Un long moment plus tard, à l’issue de maintes questions, Satan dit : « L’araignée tue la mouche et la mange ; l’oiseau tue l’araignée et la mange ; le chat sauvage tue l’oie ; le – finalement, ils s’entretuent tous les uns les autres. C’est du meurtre pur et simple sur toute la ligne. Voilà donc d’innombrables multitudes de créatures qui toutes tuent, tuent, tuent, qui toutes ne sont que des meurtrières. Et elles ne sauraient être blâmées en rien, Divin Unique ?
    – Elles ne sauraient effectivement être blâmées en rien. Car c’est la loi de leur nature. Et toujours la Loi de la nature est la Loi de Dieu. Maintenant, observez, contemplez ! Une créature nouvelle – LE chef-d’œuvre ultime – l’Homme ! »

     

    Biographie de l’auteur :

    Mark Twainnom de plume de Samuel Langhorne Clemens, né le  à Florida dans le Missouri (États-Unis) et mort le  à Redding dans le Connecticut (États-Unis), est un écrivainessayiste et humoriste américain.

    Après avoir fait une carrière de militaire, été imprimeur et journaliste chez les mineurs du Nevada, il se fait connaître par son roman Les Aventures de Tom Sawyer (1876) et sa suite, Les Aventures de Huckleberry Finn (1885). – Source

     

    Quatrième de couverture originale :

    In 1962, more than fifty years after Mark Twain’s death, his daughter finally allowed the publication of the essays and satirical short stories that were deemed too irreligious and controversial to see the light of day when he wrote them. The pieces were gathered by Twain’s literary executor Bernard DeVoto in a collection titled “Letters from the Earth”, and they feature sharp takes on the inconsistencies and illogic of Christianity and biting criticisms of American life.

    “Letters from the Earth” is a collection of essays that were written during a difficult time in Twain’s life; he was deep in debt and had lost his wife and one of his daughters. The book consists of a series of short stories, many of which deal with God and Christianity. Twain penned a series of letters from the point-of-view of a dejected angel on Earth. This title story consists of letters written by the archangel Satan to archangels, Gabriel and Michael, about his observations on the curious proceedings of earthly life and the nature of man’s religions.
    By analysing the idea of heaven and God that is widely accepted by those who believe in both, Twain is able to take the silliness that is present and study it with the common sense that is absent. Not so much an attack as much as a cold dissection.

    Other short stories in the book include a bedtime story about a family of cats Twain wrote for his daughters, and an essay explaining why an anaconda is morally superior to Man.

    Twain’s writings in “Letters from the Earth” find him at perhaps his most quizzical and questioning state ever.

     

    ACQUÉRIR (français)

     

    ACQUÉRIR (anglais)

     

    EMPRUNTER (anglais)

     

    AUDIO-BOOK (anglais) :

  • À la fin du 15e siècle, en Autriche, une communauté d’imprimeurs vivait dans un immense château. C’était à l’aube de l’âge de l’imprimerie – qui allait révolutionner la circulation du savoir et éveiller les consciences.

    Un jour, arrive un jeune vagabond. Il dit s’appeler “N° 44” et suscite aussitôt, parmi la famille du maître imprimeur et ses ouvriers, autant de fascination que de défiance. Rapidement, sous l’action de ce “mystérieux étranger”, chacun est contraint de tomber le masque.

    Incidents et révélations de plus en plus extraordinaires secouent le château, tandis qu’à l’atelier est fabriquée l’une des premières Bibles industrielles.

     

    Comme August, son narrateur de seize ans, Mark Twain (1835-1910) avait lui-même été apprenti imprimeur dans sa jeunesse.

    Avec cet ultime roman, auquel il a consacré les douze dernières années de sa vie – en le recommençant pas moins de trois fois -, l’auteur des Aventures de Tom Sawyer et de Huckleberry Finn avait le désir d’écrire dans une totale liberté. Il voulait y montrer – sans se soucier des préjugés, des opinions ou des croyances d’autrui – le fond de l’âme humaine.

    Twain était un conteur, un humoriste, mais aussi un pamphlétaire de génie. Dans N° 44, le Mystérieux Étranger, il pousse l’art du roman au maximum de ses possibilités, alliant la puissance d’imagination des grands récits fondateurs aux audaces stylistiques les plus modernes.

    Il évoquait l’écriture de ce livre comme un “luxe inimaginable”, une “ivresse intellectuelle”. Liberté coupable : après sa mort, c’est un montage de bric et de broc considérablement expurgé qui en sera publié. Resté inédit aux États-Unis jusqu’en 1969, ce chef-d’ouvre paraît en France pour la première fois tel que Mark Twain l’avait écrit.

     

     

    ACQUÉRIR ICI

     

     

     

    LIRE EN LIGNE (anglais)

     

     

    Mark Twain’s Mysterious stranger manuscripts :

     

    Centenary reflections on Mark Twain’s No. 44, the mysterious stranger :

     

    Audiobooks (anglais)

     

    LibriVox recording of The Mysterious Stranger by Mark Twain. Read by John Greenman.

     

    The Mysterious Stranger by Roger Gregg

    Based on the story by Mark Twain and adapted and dramatised for radio by Roger Gregg. Performed by the Gaiety School of Acting Graduating Class of 2005.

  • Théorie de la classe de loisir, en anglais The Theory of the Leisure Class, est un essai du sociologue et économiste américain Thorstein Veblen paru en 1899. Il y expose notamment le concept de consommation ostentatoire. – Source

     

    « Source d’inspiration pour les tâcherons du savoir, exemple de sagesse froide – ni la mesure de Tocqueville ni l’indignation tempétueuse de Marx -, l’œuvre de Thorstein Veblen apprend à discerner, au-delà de l’accoutumance à la vie quotidienne, la comédie humaine, la rivalité puérile des adultes en quête d’argent, de gloire et de prestige, jamais capables d’atteindre un but qui fuit à mesure qu’ils en approchent puisque ce but se définit non pas en soi mais par rapport aux conquêtes des autres ». ~ Raymond Aron.

    Thorstein Veblen (1857-1929) a enseigné à Chicago, à Stanford, à New York – non sans déboires, à cause de ses idées et de sa vie peu conformiste. Il a exercé une grande influence sur la pensée économique et sociale avant et après la Crise : Roosevelt lui-même passe pour avoir été marqué par la lecture de Veblen.

     

    ACQUÉRIR ICI

     

    Une fiche de lecture spécialement conçue pour le numérique, pour tout savoir sur Théorie de la classe de loisir de Thorstein Veblen

     

     

    Introduction à Thorstein Veblen de Alice LE GOFF.

     

    Aussi bien sociologue, historien ou philosophe qu’économiste, Thorstein Veblen (1857-1929) est une figure majeure de l’histoire des sciences humaines et sociales. Cet ouvrage vise à faciliter l’accès du public francophone à sa pensée en proposant une lecture systématique de son œuvre.

    Aussi bien sociologue, historien, philosophe qu’économiste, Thorstein Veblen (1857-1929) est une figure majeure de l’histoire des sciences humaines et sociales. Cet ouvrage vise à rendre compte de son œuvre au carrefour de plusieurs disciplines. Il a aussi pour ambition d’éclairer la manière singulière qu’a Veblen d’articuler réflexion scientifique et critique sociale. Il met notamment en lumière le rôle clé que joue chez cet auteur la réflexion sur le pouvoir, en particulier le pouvoir économique : cette réflexion permet d’articuler entre elles les diverses facettes du travail de Veblen et de souligner son actualité.

    Après avoir restitué le parcours de Veblen, cet ouvrage présente les différents volets de son œuvre : il revient sur son projet d’une science économique évolutionnaire, sur sa contribution au développement d’une approche institutionnaliste des dynamiques économiques avant d’interroger le type de critique sociale dont relève sa théorie de la classe de loisir. Il analyse enfin ses idées politiques et les enjeux pratiques de sa réflexion.

    Biographie de l’auteur :

    Alice Le Goff est maître de conférences en philosophie à l’université Paris Descartes, membre du Cerlis (UMR 8070) et membre junior de l’Institut universitaire de France. Elle mène des recherches en philosophie sociale et politique ainsi qu’en épistémologie des sciences sociales.

     

     

    “‘Conspicuous consumption of valuable goods is a means of reputability to the gentleman of leisure.’

    In The Theory of the Leisure Class Thorstein Veblen sets out ‘to discuss the place and value of the leisure class as an economic factor in modern life’. In so doing he produced a landmark study of affluent American society that exposes, with brilliant ruthlessness, the habits of production and waste that link invidious business tactics and barbaric social behaviour. Veblen’s analysis of the evolutionary process sees greed as the overriding motive in the modern economy; with an
    impartial gaze he examines the human cost paid when social institutions exploit the consumption of unessential goods for the sake of personal profit. Fashion, beauty, animals, sports, the home, the clergy, scholars – all are assessed for their true usefulness and found wanting. The targets of Veblen’s coruscating satire are as evident today as they were a century ago, and his book still has the power to shock and enlighten. Veblen’s uncompromising arguments and the influential literary force of his writing are assessed in Martha Banta’s Introduction.”

    E-BOOK (anglais) :

     

    LIRE EN LIGNE (anglais)

     

     

     

    Audiobook (anglais)

     

    LibriVox recording of The Theory of the Leisure Class, by Thorstein Veblen (1857-1929).

  • The Shape of Things to Come est un ouvrage de science-fiction de H. G. Wells, publié en 1933, qui spécule sur les événements futurs de 1933 à 2106.

    Résumé :

    Une longue récession économique provoque une guerre majeure qui laisse l’Europe dévastée et menacée par la peste. Les nations dotées des forces aériennes les plus puissantes ont mis en place une dictature bienveillante qui ouvre la voie à la paix dans le monde en abolissant les divisions nationales, en faisant respecter la langue anglaise, en promouvant l’apprentissage scientifique et en interdisant la religion. Les citoyens du monde éclairés sont capables de destituer pacifiquement les dictateurs et de créer une nouvelle race de super-talents capables de maintenir une utopie permanente.

    Certaines des prévisions à court terme de Wells se réaliseraient, notamment les bombardements aériens de villes entières et le développement éventuel d’armes de destruction massive. D’autres, comme le flétrissement du pouvoir de l’État et la dissolution de l’islam, ont été un peu plus larges. – Source

     

    Lorsque le Dr Philip Raven, un employé intellectuel de la Société des Nations, meurt en 1930, il laisse derrière lui un héritage puissant – un « livre de rêve » inédit. Inspiré par des visions qu’il a expérimentées pendant de nombreuses années, il semble avoir écrit un livre pour un avenir lointain : une histoire de l’humanité à partir de la date de sa mort jusqu’à 2105.

    The Shape of Things to Come fournit cette « histoire de l’avenir », qui était à certains égards remarquable de prescience – prédisant la catastrophe climatique et balayant les changements culturels, y compris d’une Seconde Guerre mondiale, l’évolution de la guerre chimique, et les instabilités politiques du Moyen-Orient.

     

    ACQUÉRIR ICI

     

    Lire en ligne (anglais) :

     

     

    Audiobooks (anglais)

     

    Adaptation cinématographique 

     

    Les Mondes futurs, aussi connu sous le titre français La Vie future (Things to Come), est un film britannique réalisé par William Cameron Menzies, sorti en 1936. Il est en partie issu d’un roman de H.G.Wells, The shape of things to come qui aura un certain rôle dans la mise en forme du scénario. Le rôle principal (John Cabal / Oswald Cabal) est joué par Raymond Massey, frère du dix-huitième gouverneur général du Canada, Vincent Massey. Tous les deux étaient membres de la société semi-secrète Kappa Alpha Society.

     

    Synopsis du livre :

     

    Une longue récession économique provoque une guerre majeure qui laisse l’Europe dévastée et menacée par la peste. Les nations dotées des forces aériennes les plus puissantes ont mis en place une dictature bienveillante qui ouvre la voie à la paix dans le monde en abolissant les divisions nationales, en faisant respecter la langue anglaise, en promouvant l’apprentissage scientifique et en interdisant la religion. Les citoyens du monde éclairés sont capables de destituer pacifiquement les dictateurs et de créer une nouvelle race de super-talents capables de maintenir une utopie permanente. Certaines des prévisions à court terme de Wells se réaliseraient, notamment les bombardements aériens de villes entières et le développement éventuel d’armes de destruction massive.

     

    Synopsis du film :

     

    Une guerre globale est déclenchée en 1940. Cette guerre s’éternise sur plusieurs décennies jusqu’au moment où la plupart des survivants, quasiment tous nés après le commencement de la guerre, ne savent même plus qui a commencé le conflit ni pourquoi. La production industrielle a cessé et la société a rétrogradé et s’est divisée en communautés primitives localisées. En 1966, une épidémie de peste vient encore réduire le nombre de Terriens, qui ne sont plus que quelques poignées. Un jour, un curieux aéroplane atterrit près de l’une de ces communautés. Le pilote parle d’une organisation occupée à rebâtir la civilisation et qui parcourt le monde pour reciviliser les groupes de survivants. De grands chantiers sont entrepris durant les décennies qui suivent, jusqu’à ce que la société soit de nouveau grande et puissante. La population mondiale vit à présent dans des villes souterraines. En l’an 2035, à la veille du premier voyage de l’homme sur la Lune, une nouvelle insurrection populaire progresse à nouveau — celle-là même qui selon certains aurait causé les guerres du passé —, se trouve des partisans, et devient plus violente…




    A film story based on The shape of things to come :


Autobiographie

  • Dans The Story of My Life Darrow raconte, et réfléchit sur ses plus de cinquante années d’activités en tant qu’avocat criminel, employé et entrepreneur, y compris les cas les plus célèbres et notoires de sa carrière : établir le droit légal d’un syndicat à la grève dans l’affaire du complot des travailleurs du bois ; exposer, pour le compte des Ouvriers mineurs unis (United Mine Workers), les conditions choquantes dans les mines et l’utilisation généralisée du travail des enfants ; défendre Leopold et Loeb dans la terrifiante enquête d’assassinat de Chicago ; la défense du droit d’un enseignant de présenter la théorie darwinienne de l’évolution dans le célèbre procès Scopes ; la lutte contre la haine raciale dans les cas Sweet anti-Negro & the Scottsboro ; & bien plus.

    Écrit dans son style désarmement, oral, et avec plein de points de vue rafraîchissants sur la peine capitale, les libertés civiles et le système judiciaire, l’autobiographie de Darrow est la sommation finale d’une vie remarquable.

     

    ACQUÉRIR ICI

     

     

     

    EMPRUNTER (anglais)

     

    Edition de 1996 :

     

    Edition de 1932 :

     

     

     

    Clarence Darrow, une playlist proposée par The Venus Project France


Histoire des sciences et des techniques, Civilisation

  • Un regard instructif et amusant sur des découvertes scientifiques et les moyens souvent loufoques et accidentels dans lesquels ils ont conduit à certaines des inventions les plus importantes – par le journaliste primé Ira Flatow.

    Ira Flatow, né le  à New York, dans le borough de Brooklyn, est un journaliste américain. Il anime l’émission de vulgarisation scientifique Science Friday, diffusée depuis 1991 sur le réseau de radiodiffusion public américain NPR. Il est également connu pour avoir animé l’émission télévisée de vulgarisation scientifique Newton’s Apple diffusé sur le réseau de télévision public PBS. – Source

     

    ACQUÉRIR ICI

     

     

     

    EMPRUNTER (anglais)

     

    STORIES BY Ira Flatow

    Site web officiel d’Ira Flatow

  • “Une histoire populaire des États-Unis est un livre écrit par l’historien et politologue Howard Zinn en 1980. Dans ce livre, Zinn cherche à montrer une vision alternative de l’histoire des États-Unis loin des mythes des Pères fondateurs et plus près de la difficile réalité du peuple. Selon l’auteur, l’histoire de son pays est, dans une large mesure, l’exploitation d’une majorité par une élite minoritaire.

    Une histoire populaire est devenu un manuel pour les cours d’histoire dans beaucoup de lycées et d’universités à travers les États-Unis. Il a aussi été désigné comme une œuvre historique, contenant des faits importants et méconnus de la population. Ce livre a également donné lieu à un changement de l’objet de travaux historiques, qui comprend maintenant des histoires qui étaient auparavant ignorés, d’une façon assumée dans certains cas, par les autorités. Cette censure compte également avec le soutien et la complicité des riches industriels qui ont un intérêt à cacher ces événements, notamment les grèves des mineurs et des travailleurs immigrés parmi tant d’autres mouvements sociaux réduits au silence par la violence.

    Le livre a gagné le second prix du National Book Award en 1980. Il a souvent été réécrit sous une édition plus récente jusqu’en 2005. En 2003, Zinn a reçu le Prix des Amis du Monde diplomatique pour la version française de son livre. Plus de deux millions d’exemplaires ont été vendus dans le monde.”  – Source

     

    Cette histoire des Etats-Unis présente le point de vue de ceux dont les manuels d’histoire parlent habituellement peu. L’auteur confronte avec minutie la version officielle et héroïque (de Christophe Colomb à George Walker Bush) aux témoignages des acteurs les plus modestes.

    Les Indiens, les esclaves en fuite, les soldats déserteurs, les jeunes ouvrières du textile, les syndicalistes, les GI du Vietnam, les activistes des années 1980-1990, tous, jusqu’aux victimes contemporaines de la politique intérieure et étrangère américaine, viennent ainsi battre en brèche la conception unanimiste de l’histoire officielle.

     

    ACQUÉRIR ICI

     

     

    Editions Au Diable Vauvert :

    Volume 1

    Volume 2

     

    AUDIO-BOOK (français)

     

    ACQUÉRIR (anglais)

     

    EMPRUNTER (anglais)

     

    AUDIO-BOOK (anglais)

     

    VIDÉOS

     

    Discours d’Howard Zinn, historien et activiste américain, à propos de la guerre, et de sa nécessaire abolition, le 12 mai 2006 à Los Angeles.

     

    Howard Zinn at MIT 2005 – The Myth of American Exceptionalism :

     

    Howard Zinn speaks at Google :

     

    UC Berkeley’s Harry Kreisler interviews historian and activist Howard Zinn. (2001) Series: Conversations with History

     

    You Can’t Be Neutral On A Moving Train :

     

     

    Young Howard Zinn on Resistance (1968) :

     

    Uncensoring Howard Zinn’s History | Light at the End of the Tunnel :

     

    Howard Zinn for Big Think :

     

     

     

     

Des erreurs sur notre site internet ? Des suggestions ? Utilisez notre formulaire de contact.

        Back to top
        Préférences de confidentialité

        Lorsque vous visitez notre site Web, il peut stocker des informations via votre navigateur à partir de services spécifiques, généralement sous la forme de cookies. Ici, vous pouvez modifier vos préférences de confidentialité. Il convient de noter que le blocage de certains types de cookies peut avoir un impact sur votre expérience sur notre site Web et les services que nous sommes en mesure d'offrir.

        Cliquez pour activer / désactiver le code de suivi Google Analytics.
        Cliquez pour activer / désactiver les polices Google.
        Cliquez pour activer / désactiver Google Maps.
        Cliquez pour activer / désactiver les intégrations vidéo.
        En poursuivant votre navigation, sans changer les paramètres de votre navigateur, vous acceptez l'utilisation de cookies pour garantir une bonne expérience sur notre site.