Nous naissons scientifiques

Nous naissons scientifiques

Nous naissons scientifiques 350 220 Sébastien BAGES

Des nouvelles méthodes de recherche révèlent que les bébés et les jeunes enfants apprennent en testant rationnellement des hypothèses, en analysant des statistiques, et en effectuant des expérimentations tout comme le font les scientifiques.


La pensée et l’apprentissage visibles chez les très jeunes enfants sont étonnamment semblables à la pensée et l’apprentissage en science, selon Alison Gopnik, professeure de psychologie et professeure affiliée en philosophie à l’Université de Californie à Berkeley. Les résultats de Gopnik sont décrits dans le numéro du 28 septembre de la revue mondialement connue : Science. En outre, elle a parlé de son travail sur le Video Blog de la National Science Foundation (NSF ou Fondation Nationale pour la Science aux États-Unis d’Amérique).

Les nouvelles méthodes de recherche et modèles mathématiques fournissent une voie plus précise et formelle de caractériser les mécanismes d’apprentissage des enfants par rapport à ce qui était fait dans le passé. Gopnik et ses collègues ont découvert que les jeunes enfants, dans leurs jeux et les interactions avec leur environnement, apprennent via les statistiques, les expérimentations et les actions des autres ; de la même manière que les scientifiques.

« La façon dont nous déterminons comment ils apprennent, c’est lorsque nous leur donnons, par exemple, un modèle de données, un modèle de probabilités ou des statistiques sur le monde, et puis nous observons ce qu’ils en font », a déclaré Gopnik.

Par exemple, dans une série d’expériences, Gopnik et ses collègues ont utilisé des machines qui s’illuminent et jouent de la musique ; et ils ont demandé aux jeunes enfants de les mettre en fonction.

« Nous avons constaté que, comme les scientifiques, ils testaient des hypothèses sur les machines et déterminaient celles qui avaient le plus de chances », a déclaré Gopnik.

Mais avant de nous précipiter pour mettre les tout-petits sur une piste académique, la recherche de Gopnik montre qu’encourager le jeu, présenter des anomalies et demander des explications invite à une pensée scientifique plus efficace que l’enseignement direct.

« Les jeux quotidiens sont une sorte d’expérimentation – c’est une façon d’expérimenter le monde, d’obtenir des données de la même façon que le font les scientifiques et d’utiliser ces informations pour en tirer de nouvelles conclusions », a déclaré Gopnik. « Ce que nous devons faire est d’encourager ces enfants à apprendre, c’est-à-dire de ne pas les placer dans un équivalent scolaire, qui leur dit des choses, ou leur donne à lire des exercices ou les gave d’instructions ou ainsi de suite. Ce que nous devons faire est de les mettre dans un environnement riche, en sécurité, où les capacités naturelles pour l’exploration, les essais, la science, peuvent obtenir champ libre ».


La recherche Gopnik a été soutenue par la direction des affaires Sociales, Comportementales et des Sciences Économiques de la NSF. Dans son article, Gopnik a décrit le travail de Laura Schulz du MIT, également soutenu par la NSF via la direction pour l’Éducation et les Ressources Humaines. Les études de Schulz montrent que les jeux pour enfants impliquent une sorte d’expérimentation intuitive où ils examinent des choses et des événements pour découvrir leurs causes et effets sous-jacents. Une vidéo montre certaines de ses expériences (ci-dessous). Ses études ont fait l’objet d’une publication – aussi dans le mondialement célèbre magazine Science, sous le nom : 16-Month-Olds Rationally Infer Causes of Failed Actions (Des enfants de 16 mois extraient rationnellement les causes d’actions qui n’ont pas fonctionné)

 

L’étude de Gopnik dans son exposé TED (sous-titré en français)

 

Expérimentation de Laura Shulz (anglais)

 

Présentation étude de Gopnik (anglais)


Plus de vidéos : http://nsf.gov/news/news_images.jsp?cntn_id=125575&org=NSF

Cela validerait-il la théorie de l’instruction informelle des enfants ? Dans tous les cas, nous faisons face à la stupeur. L’exposition de l’enfant à l’éducation ne serait probablement pas, à la lumière de cette nouvelle étude, le meilleur chemin pour apprendre. Ainsi, nous revenons à l’affrontement de ces deux termes : éducation versus instruction.

Citations de : NSF
Crédit images À-la-Une : © NSF / Thinkstock – Encourager le jeu, en présentant des anomalies et demander des explications invitent une pensée scientifique plus efficace que l’enseignement direct.

Share
Sébastien BAGES
About the author

Sébastien BAGES

Plus de trois années de travail passionné sur Civilisation 2.0 Actus, et fondateur de l'association Civilisation 2.0, je mets à contribution mon expertise de veille technique et scientifique, mon analyse de chef de projet, mon engouement pour la science et ses outils, et mon expérience dans le développement stratégique afin d'offrir à tous ce qui en résulte.

5 commentaires
  • Depuis le temps qu’on le dit ^^

  • Nous naissons scientifiques | Sciences & Autres | Scoop.it 13 décembre 2012 à 14h42

    […] Des nouvelles méthodes de recherche révèlent que les bébés et les jeunes enfants apprennent en testant rationnellement des..  […]

  • Nous naissons scientifiques | Education et TICE | Scoop.it 14 décembre 2012 à 11h52

    […] Le Web regorge de ressources variées, allant des capsules vidéo aux situations d’apprentissage complètes, en passant par des jeux interactifs. Nous avons répertorié et commenté certaines de ces ressources ici. Nous sommes conscients qu’il en existe certainement beaucoup d’autres. N’hésitez pas à nous en suggérer d’autres à aj  […]

  • Bonjour.

    Magnifique !

    Je fais circuler cet article immédiatement !

    Cordialement.

  • Nous naissons scientifiques | Parent Autrement à Tahiti | Scoop.it 3 janvier 2013 à 6h58

    […] Des nouvelles méthodes de recherche révèlent que les bébés et les jeunes enfants apprennent en testant rationnellement des hypothèses, en analysant des statistiques, et en effectuant des expérimentations tout comme le font les scientifiques. Cela validerait-il la théorie de l’instruction informelle des enfants ? Dans tous les cas, nous faisons face à la stupeur. L’exposition de l’enfant à l’éducation ne serait probablement pas, à la lumière de cette nouvelle étude, le meilleur chemin pour apprendre. Ainsi, nous revenons à l’affrontement de ces deux termes : éducation versus instruction.  […]

Laisser une réponse à Akamiaou Annuler une réponse

quatorze − quatre =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

        Back to top
        Préférences de confidentialité

        Lorsque vous visitez notre site Web, il peut stocker des informations via votre navigateur à partir de services spécifiques, généralement sous la forme de cookies. Ici, vous pouvez modifier vos préférences de confidentialité. Il convient de noter que le blocage de certains types de cookies peut avoir un impact sur votre expérience sur notre site Web et les services que nous sommes en mesure d'offrir.

        Cliquez pour activer / désactiver le code de suivi Google Analytics.
        Cliquez pour activer / désactiver les polices Google.
        Cliquez pour activer / désactiver Google Maps.
        Cliquez pour activer / désactiver les intégrations vidéo.
        En poursuivant votre navigation, sans changer les paramètres de votre navigateur, vous acceptez l'utilisation de cookies pour garantir une bonne expérience sur notre site.