Lycée Kesington des Arts et de la Création

Lycée Kesington des Arts et de la Création

Lycée Kesington des Arts et de la Création 1000 534 Sébastien BAGES

[box type=”note” ]Sélection 2012 COTE / AIA des 10 projets architecturaux les plus écologiques

[/box]

 
L’équipe de conception s’est axée sur un projet qui se devait être aussi transparent et attrayant que possible. Depuis, l’absentéisme cette école a chuté de 35% à 0%, les scores des tests ont quadruplé et l’obtention d’un diplôme est passé de 29% à 69% – en un an. La faculté a adopté bon nombre des caractéristiques de durabilité et les a utilisé comme outil d’enseignement pour les étudiants. Un pourcentage élevé de matériaux recyclés et renouvelables ont été rapidement incorporés dès la conception du projet et la réutilisation des déchets de la construction a atteint 82%. L’équipe de conception a choisi de mettre l’accent sur l’orientation des salles de classe pour un éclairage naturel optimal, réduire l’éclairage artificiel et l’utilisation de l’air conditionnée.


Le projet

 
Lycée Kesington des Arts et de la CréationVue extérieure sud © Halkin

 
Youth United for Change (Jeunesse Unie pour le Changement) est un groupe militant d’adolescents de ce quartier défavorisé, qui a contribué et était en charge du district scolaire de Philadelphie (SDP) pour créer une petite école secondaire encourageant les élèves à obtenir leur diplôme, plutôt que de rester avec un infime espoir pour l’avenir. Leur désir était de concevoir une “école verte” qui fournirait un cadre d’apprentissage lumineux et sain, contrairement à leurs conditions de vie chez eux.

Le site présentait de nombreux défis. Extrêmement long et étroit, il est bordé par une ligne de transport surélevée et bruyante. La propriété est un paradis pour la guérilla de deux communautés, un refuge pour les sans-abri, les trafiquants de drogue et les chiens sauvages. Comment ont-ils pu organiser cet endroit toxique pour l’enseignement en quelque chose de positif ?

Depuis le départ, les différentes équipes se sont focalisées sur le modelage d’un bâtiment le plus transparent et attrayant que possible. Ils espéraient inciter les familles de la région à envoyer leurs enfants dans cet établissement et les laisser admirer leurs réalisations. Savoir donner aux élèves une orientation positive de l’agriculture urbaine, des toits verts et de l’art mural composait le programme. Avec un geste de bonne foi, le lycée Kesington n’a pas de clôture – ce qui encourage son utilisation par la communauté et sa fierté dans cette nouvelle installation et son “parc”.

 

Design & Innovation

Bien que très dévastée, cette propriété était à 90% perméable, de sorte qu’un objectif essentiel était de permettre 100% des eaux pluviales à s’infiltrer aisément par l’utilisation de pavés perméables, de jardins de pluie, de toits verts et de leur récupération. Un projet d’agriculture urbaine a été créé en tant que partie intégrante du site pour apprendre aux enfants de la ville à consommer des aliments de meilleure qualité et montrant également une population avec des racines agraires ancestrales.

Lorsqu’un terrain de jeu a été ajouté au programme, les terres pour l’agriculture sont devenues limitées. Nous avons libéré de l’espace sur le site, en réduisant sensiblement la superficie du bâtiment. Le projet original prévoyait une surface au sol de 1,115 ha, mais le bâtiment final – après modification – est inférieur à 0,822 ha. Le système géothermique réduit la superficie mécanique par 929 m², et un plan compact avec une circulation directe, encore plus.

Enfin, même avec cette réduction, un théâtre séparé et une salle d’art supplémentaires ont été fournis, en remplaçant l’espace du programme initial. Le lycée a été contraint de repousser les surfaces au sol pour réévaluer les normes d’espace.


 

Développement communautaire

 
Lycée Kesington des Arts et de la CréationPhoto du terrain avant sa réhabilitation – Plan aérien du projet

 
Lorsque le premier projet “The Big Green Block” (Le Gros Bloc Écologique) fut achevé, un rêve de “New Kensington Community Development Corporation” (KCAPA), ou Entreprise de Développement Communautaire du Nouveau Kensington, a été adopté, pour que cette organisation avant-gardiste aide et encourage les initiatives écologiques des résidents et entreprises voisines.

Quelques semaines après la rentrée scolaire, la salle de théâtre et celle de gym a été mise en service pour des événements tels que la construction d’un récupérateur d’eau de pluie, d’un coupe-bise, des ateliers de recyclage et des foires sur la durabilité. Avec l’impulsion de KCAPA, d’autres projets ont suivi, y compris “l’écologisation” du centre de loisirs Schissler (voisin Est de KCAPA), trois projets d’arts muraux dont les thèmes étaient les plantations indigènes, des voies navigables locales et la gestion des eaux pluviales et l’écologisation de Frankford Avenue.

L’emplacement du site à l’intersection de trois lignes de transport a permis de réduire fortement le besoin du stationnement. 92% des étudiants utilisent leurs jambes ou les transports en commun. Le reste des étudiants qui ont différents niveaux de handicap utilisent une navette unique. Près de la moitié des étudiants utilisent les transports publics, ou des vélos pour se rendre à l’école. Bien que nous n’ayons pas été autorisés à réduire le stationnement, nous avons pu utiliser la moitié des blocs goudronnés pour faire des carrés de verdure.

 

Utilisation du terrain et écologie

 
Lycée Kesington des Arts et de la CréationPlan du site KCAPA

 
Bien que la parcelle de friches industrielles, sur laquelle est construite KCAPA, soit classée zone industrielle, l’équipe était déterminée à maximiser l’espace vert et conserver 100% des eaux pluviales sur le site grâce à une combinaison de stratégies d’aménagement paysager.

68,7% de la conception finale est un espace vert, dans un quartier où il y en a très peu. Pour que l’espace vert demeure sans danger pour les enfants qui font des activités sportives, soit ludique et puisse permettre de faire pousser de la nourriture, nous avons dû assainir le terrain – un ancien terminus ferroviaire de marchandises – aux normes résidentielles.

Bien que quelques vestiges de l’ancienne utilisation sont restés – les aires de stationnement, les anciennes fondations des maisons rondes et le bâtiment du terminal – le site était devenu infesté par des espèces envahissantes étrangères. Elles ont toutes été enlevées et, finalement, remplacées par des espèces indigènes et naturalisées.

La combinaison de fleurs sauvages et d’arbres de Pennsylvanie, et le grand jardin, donnent accès à l’entrée principale par une grande courbe attrayante. Plus que cela, la zone de la rue Front est perçue comme un parc de quartier où l’on se sent en sécurité. Cette pièce initiale du gros bloc vert a ramené les oiseaux chanteurs et les papillons sur une partie de Philadelphie. Cela n’aurait pas été imaginable il y a trois ans.

 

Conception de la biosphère

 
Lycée Kesington des Arts et de la CréationJardin de Pluie

 
Le projet a reçu l’examen et l’approbation du Département de l’Eau (seulement quelques critiques pour le calendrier serré de construction), en réduisant l’eau de ruissellement à zéro. Cela a été accompli grâce à l’utilisation de matériaux poreux de pavage, aux stationnements herbeux, au gazon sans tonte. Les stratégies visibles incluent des toitures végétalisées sur 45% de la surface du toit et un jardin de pluie, rempli de plantes à fleurs à l’entrée principale.

Une autre stratégie qui est moins visible, est l’utilisation d’eau de pluie provenant de la majorité des toits verts. Malheureusement, la surface du terrain ne permettait pas de posséder une citerne avec une plus grande contenance, elle a donc été enterrée. Comme le bâtiment est ouvert, les enseignants et les élèves ont construit des citernes pluviales pour capturer l’eau de pluie pour leurs jardins potagers biologiques.

La combinaison de la faible quantité de plomberie, la récolte d’eau de pluie et la sélection végétale pour l’aménagement paysager, a conduit à une réduction de la consommation d’eau de 65%. Tous les arbres, arbustes, graminées et petites plantes sont des rustiques espèces indigènes ne nécessitant pas d’arrosage supplémentaire.

 

Lumière et air

 
Lycée Kesington des Arts et de la CréationEntrée – ©Halkin

 
Les sites urbains sont souvent difficiles pour des orientations solaires idéales. L’empreinte inhabituelle de ce bâtiment est une réponse directe à la compensation d’un axe Nord / Sud. La partie académique de l’édifice est en forme de U avec deux ailes de classes s’étendant à l’est, permettant aux premières années de bénéficier d’un éclairage naturel optimal pour les espaces d’apprentissage et un isolement acoustique de la gare. Cette configuration crée également une salle de classe protégée et un jardin privé extérieur pour les étudiants.

La salle de gym et le théâtre sont situés aux extrémités nord et sud du bâtiment, et les installations sportives situées à l’extrémité la plus bruyante. L’Art et la danse ont été placés sur le devant de l’immeuble. La surveillance de la géométrie de la lumière a été faite à la fois pour l’esthétique, et après la consultation d’un fournisseur de panneaux photovoltaïques.

96 puits géothermiques et une chambre de rétention des eaux pluviales sont situés sous le terrain de jeu vers le nord de l’école.

 

Flux d’énergie

 
Lycée Kesington des Arts et de la CréationVentilation et lumière naturelles de la cafétéria des étudiants – ©Halkin

 
L’équipe de conception a mis l’accent sur l’orientation des salles de classe pour optimiser l’éclairage naturel et réduire l’éclairage artificiel, puisque les élèves y passent le plus clair de leur temps.

De multiples panneaux de contrôle contribuent également aux performances élevées des salles de classe. Les contrôles d’éclairage sont intégrés à la construction de sorte que lorsque la pièce est inoccupée, la ventilation, le chauffage et la climatisation passent en mode “inoccupés”.

En fait, le bâtiment a obtenu de meilleurs résultats que prévu, car le système de contrôle et d’étanchéité, isole excellemment bien le bâtiment. En outre, vitrage extérieur a été conçu pour chaque orientation différente, en alliant les verres feuilletés, parasols et stores.

Lorsque les panneaux photovoltaïques seront installés, l’énergie fournit offrira une indépendance supplémentaire à l’école.

 
Lycée Kesington des Arts et de la CréationCorridor – Éclairage naturel avec claires-voies, des puits de lumière et rediffuseur de lumière – © Halkin


Share
Sébastien BAGES
About the author

Sébastien BAGES

Plus de trois années de travail passionné sur Civilisation 2.0 Actus, et fondateur de l'association Civilisation 2.0, je mets à contribution mon expertise de veille technique et scientifique, mon analyse de chef de projet, mon engouement pour la science et ses outils, et mon expérience dans le développement stratégique afin d'offrir à tous ce qui en résulte.

Laisser une réponse

1 + 18 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

        Back to top
        Préférences de confidentialité

        Lorsque vous visitez notre site Web, il peut stocker des informations via votre navigateur à partir de services spécifiques, généralement sous la forme de cookies. Ici, vous pouvez modifier vos préférences de confidentialité. Il convient de noter que le blocage de certains types de cookies peut avoir un impact sur votre expérience sur notre site Web et les services que nous sommes en mesure d'offrir.

        Cliquez pour activer / désactiver le code de suivi Google Analytics.
        Cliquez pour activer / désactiver les polices Google.
        Cliquez pour activer / désactiver Google Maps.
        Cliquez pour activer / désactiver les intégrations vidéo.
        En poursuivant votre navigation, sans changer les paramètres de votre navigateur, vous acceptez l'utilisation de cookies pour garantir une bonne expérience sur notre site.