L’impression 3D de médicaments directement chez vous, bientôt possible ?

L’impression 3D de médicaments directement chez vous, bientôt possible ?

L’impression 3D de médicaments directement chez vous, bientôt possible ? 1024 672 Sébastien BAGES

Lee Cronin est chimiste à l’Université de Glasgow. Au TEDGlobal de l’an passé, il a exécuté une conférence pour décrire son idée audacieuse de créer de la vie inorganique. Cette année, il présente un bref exposé sur une autre idée ambitieuse : une imprimante 3D qui, au lieu d’imprimer des objets, imprime des molécules. La question par laquelle il a commencé est la suivante : « Pourrions-nous fabriquer un jeu universel de chimie vraiment cool ? Pourrions-nous développer une application de chimie ? »


L’idée est de concevoir un dispositif qui pourrait télécharger des plans de molécules et les créer, exactement de la même manière que nous pouvons procéder avec des imprimantes 3D classiques en téléchargeant des plans et créant des objets. Elle serait composée d’un ensemble universel de logiciels, de matériel et de cartouches, et Lee pense que chacun de ces éléments, y compris les cartouches, pourraient être fantastiquement à bas prix. Le logiciel serait le produit, les matériaux seraient sa résultante.

Qu’est-ce que cela voudrait-il dire ? Cela voudrait dire que vous pourriez imprimer votre propre médicament.

Tout d’abord, son équipe va se pencher à découvrir la composition des médicaments et leur procédé de fabrication. Si les médicaments peuvent être fabriqués facilement, ils pourraient être distribués partout – même imprimé au besoin. Dès qu’un nouveau super-médoc apparaît, vous pourrez l’imprimer à l’instant de sa sortie.

En fin de compte, Cronin explique que, « pour moi, le truc cool qu’il y a pour l’avenir, c’est l’idée de prendre vos propres cellules-souches, avec vos propres gènes et leur environnement, et d’imprimer le médicament qui vous correspond le mieux ». Rapidement livré, pas cher : une médecine personnalisée. Est-ce que cela sonne assez bien à vos oreilles ? Le cas échéant et à long terme, « vous pourriez fabriquer de la matière ».

Pour conclure, et si l’on en croit Lee Cronin : « Yes we have a prototype » (oui, nous avons un prototype).


Citations de TED
Crédit médias : TED.com

Share
Sébastien BAGES
About the author

Sébastien BAGES

Plus de trois années de travail passionné sur Civilisation 2.0 Actus, et fondateur de l'association Civilisation 2.0, je mets à contribution mon expertise de veille technique et scientifique, mon analyse de chef de projet, mon engouement pour la science et ses outils, et mon expérience dans le développement stratégique afin d'offrir à tous ce qui en résulte.

4 commentaires
  • Plutôt sympathique et très intéressant cet homme là. Merci.
    La vie “inorganique” j’ai grave accroché.

  • Personellement, je trouve que l’idée de pouvoir imprimer ses propres médicaments chez soi n’est pas un signe de progrès. Déjà que notre société est sur-médicalisée, que nous gobons des molécules étrangères au moindre petit problème, alors que la plupart du temps la cause de ces problèmes de santé se situe dans notre tête et dans nos modes de vie. Cela n’inciterait-il pas à adopter des modes de vies encore moins sains, sous prétexte qu’une machine à la maison produit la molécule sur mesure pour remédier à nos déséquilibres ? Après, cela peut être un vrai avantage pour les personnes réellement malades, qui nécessitent un traitement permanent, et pourraient avoir ce qu’il leur faut sans sortir de chez eux. A voir, mais il vaut mieux traiter les problèmes en amont, que de développer les solutions de leurs conséquences… Pour donner un exemple, c’est un peu comme développer un super adaptateur de robinet qui dépollue l’eau à sa sortie, en continuant à polluer les nappes phréatiques…

  • Intéressant, mais pour les médecins. Ça permettrait de faire baisser les prix des médicaments tout en ayant des produits personnalisés aux patients (Une des première cause d’effets secondaires). Par contre directement chez les gens ? Non non et non. Ou du moins pas sans une bonne éducation, pour les raisons qu’a cité Erigoug. Une technologie qui reste quand même très intéressante.

  • Avatar
    Shane K Richardson 30 juillet 2012 à 19h04

    good post, added you to my RSS reader.

Laisser une réponse à Erigoug Annuler une réponse

douze + quatre =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

        Back to top
        Préférences de confidentialité

        Lorsque vous visitez notre site Web, il peut stocker des informations via votre navigateur à partir de services spécifiques, généralement sous la forme de cookies. Ici, vous pouvez modifier vos préférences de confidentialité. Il convient de noter que le blocage de certains types de cookies peut avoir un impact sur votre expérience sur notre site Web et les services que nous sommes en mesure d'offrir.

        Cliquez pour activer / désactiver le code de suivi Google Analytics.
        Cliquez pour activer / désactiver les polices Google.
        Cliquez pour activer / désactiver Google Maps.
        Cliquez pour activer / désactiver les intégrations vidéo.
        En poursuivant votre navigation, sans changer les paramètres de votre navigateur, vous acceptez l'utilisation de cookies pour garantir une bonne expérience sur notre site.