Les transports en commun sud-coréens deviennent écolos

Les transports en commun sud-coréens deviennent écolos

Les transports en commun sud-coréens deviennent écolos 623 350 Sébastien BAGES

Pour la première fois au monde des bus électriques fournissent des services publics de transport en commun et se rechargent directement sur la route.


Le Online Electric Vehicle (Véhicule électrique en ligne – OLEV), développé par l’Institut supérieur coréen de science et technologie (KAIST), est un véhicule électrique qui peut être chargé à l’arrêt ou en mouvement, supprimant ainsi la nécessité de s’arrêter à une station de recharge. De même, un tram OLEV ne nécessite pas de pantographes pour s’alimenter via des câbles tendus au-dessus de sa ligne.

Après le développement et la mise en exploitation du tramway commercial OLEV (à destination d’un parc d’attractions à Séoul) et de navettes (au campus KAIST), la Ville de Gumi en Corée du Sud a commencé à fournir à ses citoyens des services de transport publics OLEV dès le 6 août dernier.

Deux bus OLEV parcourent une route du centre-ville entre la gare de Gumi et le quartier In-dong, pour un total de 24 km aller-retour. Le bus reçoit une alimentation de 20 kHz et 100 kW (136 CV) d’électricité à travers une transmission sans fil possédant un taux d’efficacité exceptionnel de 85% en puissance maximale.

autobus_electrique_sansfil_01

OLEV est une technologie révolutionnaire qui tend à accélérer le développement de véhicules purement électrique comme une option viable pour les systèmes de transport du futur, qu’il s’agisse de véhicules personnels ou de transport en commun. Ceci permet de résoudre un des problèmes technologiques qui limitent la commercialisation de véhicules électriques tels que le prix, le poids, le volume, la distance parcourue, et le manque d’infrastructures de recharge.

L’OLEV reçoit son énergie de la technologie sans fil par l’application d’une nouvelle technique de résonance magnétique appelée « Shaped Magnetic Field in Resonance (SMFIR) ». La SMFIR est une nouvelle technologie introduite par KAIST permettant aux véhicules électriques un transfert de courant sans fil à partir de la surface de la route tout en se déplaçant.

L’alimentation provient des câbles électriques enterrés sous la surface de la route, et par la création de champs magnétiques. Ensuite, un dispositif de réception est installé sous le bas de caisse de l’OLEV qui convertit ces champs en électricité. La longueur des bandes d’énergie installées sous la route est généralement de 5% à 15% de l’ensemble, ne nécessitant la mise à jour d’uniquement que de quelques tronçons.


L’OLEV a une petite batterie (un tiers de la taille d’une batterie conventionnelle équipant un véhicule électrique ordinaire). Le véhicule est conforme avec les champs électromagnétiques internationaux (CEM) de normalisation de 62,5 mg, en-deça du niveau de sécurité nécessaire à la protection de la santé humaine.

La route s’offre ainsi une fonction intelligente en distinguant les bus OLEV des voitures de particuliers. Une technique de segmentation a été appliquée afin de contrôler l’alimentation. Ainsi, lorsque les autobus passent sur la bande, celle-ci leur fournit automatiquement de l’énergie, mais elle se coupe lors du passage d’autres véhicules, empêchant ainsi l’exposition aux CEM et économisant de l’énergie par ce mode veille. À compter d’aujourd’hui, la technologie SMFIR fournit 60 kHz et 180 kW de puissance sans-fil pour les véhicules de transport, à un taux constant stable.

Dong-Ho Cho, un professeur en ingénierie électrique et directeur du Centre pour le développement économique des technologies de transfert d’énergie sans-fil à KAIST, a déclaré :
« C’est tout à fait remarquable que nous ayons réussi avec le projet OLEV de sorte que les autobus offrent des services de transport public à des passagers. C’est certainement un tournant pour OLEV à devenir plus commercialisé et largement accepté pour le transport de masse dans notre vie quotidienne ».

Après le succès de cette opération des deux bus OLEV, la ville de Gumi prévoit d’ajouter à son parc près de dix véhicules supplémentaires en 2015.

autobus_electrique_sansfil_02

 

Ci-dessous, une démonstration (anglais) :


Citations de Research SEA
Crédits médias : © KAIST

Share
Sébastien BAGES
About the author

Sébastien BAGES

Plus de trois années de travail passionné sur Civilisation 2.0 Actus, et fondateur de l'association Civilisation 2.0, je mets à contribution mon expertise de veille technique et scientifique, mon analyse de chef de projet, mon engouement pour la science et ses outils, et mon expérience dans le développement stratégique afin d'offrir à tous ce qui en résulte.

Laisser une réponse

12 + 16 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

        Back to top
        Préférences de confidentialité

        Lorsque vous visitez notre site Web, il peut stocker des informations via votre navigateur à partir de services spécifiques, généralement sous la forme de cookies. Ici, vous pouvez modifier vos préférences de confidentialité. Il convient de noter que le blocage de certains types de cookies peut avoir un impact sur votre expérience sur notre site Web et les services que nous sommes en mesure d'offrir.

        Cliquez pour activer / désactiver le code de suivi Google Analytics.
        Cliquez pour activer / désactiver les polices Google.
        Cliquez pour activer / désactiver Google Maps.
        Cliquez pour activer / désactiver les intégrations vidéo.
        En poursuivant votre navigation, sans changer les paramètres de votre navigateur, vous acceptez l'utilisation de cookies pour garantir une bonne expérience sur notre site.