Les parents sont plus heureux que les autres personnes

Les parents sont plus heureux que les autres personnes

Les parents sont plus heureux que les autres personnes 1000 609 Sébastien BAGES

Contrairement à de récentes études et à la croyance populaire, les parents rencontrent des niveaux plus élevés de bonheur et de sens dans la vie que les personnes sans enfants, selon des chercheurs de l’Université de Californie à Riverside (UCR), de l’Université de la Colombie-Britannique (UCB) et de l’Université de Stanford (US). Les parents sont aussi heureux au cours de la journée où ils prennent soin de leurs enfants que durant leurs autres activités quotidiennes, ont découverts les chercheurs dans une série d’études menées aux États-Unis et au Canada.


Ces résultats seront publiés dans un prochain numéro de Psychological Science, la revue phare de l’Association for Psychological Science.

« Nous ne disons pas que les pratiques parentales rendent les gens heureux, mais que la parentalité est associée au bonheur et au sens », a expliqué Sonja Lyubomirsky, professeure de psychologie à l’UCR et une érudite de premier plan dans le domaine de la psychologie positive. « Contrairement aux déclarations faites à plusieurs reprises par des savants et des médias, les gens peuvent trouver du réconfort dans les soins de la parentalité et l’enfant peut effectivement être lié à des sentiments de bonheur et donner un sens à la vie ».

L’article a été co-écrit par S. Katherine Nelson, un candidate-doctorante à l’UCR ; Kostadin Kushlev, candidat-doctorant à l’UBC ; Tammy English, postdoctorant à Stanford ; et Elizabeth W. Dunn, professeure associée de psychologie à l’UBC.

Ces résultats font partie d’une nouvelle vague de recherches qui indiquent que la parentalité est livrée avec des sentiments relativement plus positifs, malgré les responsabilités ajoutées. L’étude s’inscrit également dans les nouvelles perspectives d’évolution qui suggèrent la parentalité est un besoin humain fondamental.

Ces derniers temps, des récits populaires ont dépeint un portrait de malheureux parents qui trouvent peu de joie en prenant soin de leurs enfants, « mais le fondement scientifique de ces allégations n’est pas concluant », ont écrit les chercheurs.

« Si vous alliez à un grand dîner, les parents dans la salle seraient tout aussi heureux, voire plus heureux que les invités sans enfants », a déclaré Dunn.


Les chercheurs ont mené trois études qui ont tenté de savoir si les parents étaient aussi heureux, que leurs pairs sans enfant ; si les parents se sentent meilleurs à des instants donnés que les nonparents ; et si les parents éprouvent des sentiments plus positifs lors de la prise en charge des enfants que pendant leurs autres activités quotidiennes.

La cohérence de leurs résultats à travers les trois études fournit des preuves solides pour contester la perception largement répandue que les enfants sont associés à une réduction du bien-être.

Parmi les conclusions :

  • Les parents sont heureux en prenant soin de leurs enfants, autant que lors d’autres activités quotidiennes.
  • Les pères, en particulier, ont exprimé des niveaux plus élevés de bonheur, d’émotions positives et du sens de la vie, que leurs pairs sans enfant. Dunn a noté que « ce constat nécessite une étude plus approfondie, en ajoutant que « les plaisirs de la parentalité peuvent être compensés par la hausse de la responsabilité et des tâches ménagères qui arrivent à la maternité ».
  • Les parents âgés et mariés ont tendance à être le plus heureux. « Nos résultats suggèrent que si vous êtes âgé (et sans doute plus mature) et si vous êtes marié (et sans doute plus de soutien social et financier), alors vous êtes susceptibles d’être plus heureux si vous avez des enfants que vos pairs sans enfant », explique Lyubomirsky. « Ce constat n’est pas vrai, cependant, pour les parents isolés ou les parents de très jeunes ».

Comme Dunn l’a souligné, « Ces résultats suggèrent que les parents ne sont pas des misérables créatures telles que nous pourrions l’attendre d’études récentes et de représentations populaires ».


Citations de Psychological Science, via l’Université de Californie à Riverside
Crédit image : UCR

Share
Sébastien BAGES
About the author

Sébastien BAGES

Plus de trois années de travail passionné sur Civilisation 2.0 Actus, et fondateur de l'association Civilisation 2.0, je mets à contribution mon expertise de veille technique et scientifique, mon analyse de chef de projet, mon engouement pour la science et ses outils, et mon expérience dans le développement stratégique afin d'offrir à tous ce qui en résulte.

        Back to top
        Préférences de confidentialité

        Lorsque vous visitez notre site Web, il peut stocker des informations via votre navigateur à partir de services spécifiques, généralement sous la forme de cookies. Ici, vous pouvez modifier vos préférences de confidentialité. Il convient de noter que le blocage de certains types de cookies peut avoir un impact sur votre expérience sur notre site Web et les services que nous sommes en mesure d'offrir.

        Cliquez pour activer / désactiver le code de suivi Google Analytics.
        Cliquez pour activer / désactiver les polices Google.
        Cliquez pour activer / désactiver Google Maps.
        Cliquez pour activer / désactiver les intégrations vidéo.
        En poursuivant votre navigation, sans changer les paramètres de votre navigateur, vous acceptez l'utilisation de cookies pour garantir une bonne expérience sur notre site.