C2.0 Actus

Les neutrinos plus rapide que la lumière : OPERA Confirme et soumet les résultats, mais le malaise demeure

Les neutrinos plus rapide que la lumière : OPERA Confirme et soumet les résultats, mais le malaise demeure

Les neutrinos plus rapide que la lumière : OPERA Confirme et soumet les résultats, mais le malaise demeure 300 445 Sébastien BAGES

Des nouveaux tests de haute précision, effectués par la collaboration d’OPERA en Italie, confirment globalement les essais, faits en Septembre, qui avaient détecté des neutrinos voyageant plus vite que la vitesse de la lumière. Les collaborateurs ont présenté aujourd’hui leurs résultats à un journal, mais certains membres continuent à insister pour effectuer des vérifications supplémentaires qui seraient nécessaires avant que le résultat soit considéré comme sain.


OPERA (Oscillation Project with Emulsion-Tracking Apparatus) mesure les propriétés des neutrinos qui sont envoyés à travers la Terre du laboratoire de physique des particules du CERN à Genève, en Suisse, jusqu’à leur arrivé à son détecteur situé sous la montagne du Gran Sasso en Italie centrale.

Le 22 Septembre, la collaboration des deux centres a rapportés dans un document que le serveur de preprints arXiv avait mesuré des neutrinos arrivant quelques 60 nanosecondes plus tôt qu’ils auraient dû, s’ils avaient voyagé à la vitesse de la lumière.

Les chercheurs ont obtenu ce résultat en comparant statistiquement la répartition temporelle des protons en 10,5 microsecondes d’impulsions produites par les neutrinos au CERN avec celle des neutrinos observés dans le détecteur OPERA.

Les nouveaux tests, terminés le 6 novembre, ont supprimé l’analyse statistique en divisant chaque impulsion en paquet de seulement 1 à 2 nanosecondes, en permettant de détecter l’arrivé de chaque neutrinos au Gran Sasso, d’être lié à un groupe particulier, produit au CERN. Ces tests ont été effectués pendant 10 jours et ont fourni 20 événements. Les chercheurs ont confirmé que les neutrinos sont arrivés 60 nanosecondes plus tôt, avec une incertitude d’environ 10 nanosecondes, comparable à celle du résultat initial.

Les deux centre collaborateurs ont également vérifié l’analyse statistique originale, mais la décision de soumettre aujourd’hui les résultats à un journal n’a pas été unanime. Quatre personnes du groupe n’ont pas signé la prépublication mais ont signé la présentation au journal, selon une source au sein de la collaboration, tandis que «quatre nouvelles personnes» ont décidé de ne pas signer. Le nombre de «dissidents» est d’environ 15 personnes maintenant qui n’ont pas souhaitaient rattacher leur nom à la publication, sur les 180 au total sur le projet.


Une préoccupation majeure parmi les dissidents, c’est le fait que la «fenêtre de temps» dans laquelle les neutrinos ont été détectés par OPERA est qu’elle n’a été exécuté seulement dans une largeur de 50 nanosecondes – une chose que le leader de l’analyse superluminique, Dario Autiero, n’a seulement révélé une fois que les tests ont été effectués. Ce dernier a d’abord cru que cette fenêtre était seulement 10 nanosecondes de largeur. Cette différence n’affecte pas le résultat final lui-même, note la source, mais les dissidents disent vouloir souligner la mauvaise procédure expérimentale.

Certains chercheurs sont aussi malheureux que seule une petite fraction de l’analyse, qui a été réalisée par Autiero, ait été indépendamment vérifiée par d’autres au sein de la collaboration. Cela laisse ouverte la possibilité, disent-ils, que certaines erreurs n’aient pas été comptabilisées.

La question de savoir si ou non OPERA a vraiment vu les neutrinos plus rapide que la lumière sera probablement réglée une fois que les résultats des expériences d’autres seront publié.

Pendant ce temps, dans les centres, «Les gens sont épuisés», expliquent la source. “Chacun veut convaincre que les résultats sont réels, et d’autres qu’ils ne le sont pas”.

 
Les neutrinos plus rapide que la lumière : OPERA Confirme et soumet les résultats, mais le malaise demeure

 
Pour en savoir plus : http://arxiv.org/find/hep-ex/1/au:+OPERA/0/1/0/all/0/1


Via l’article original de ScienceMag, traduit par Sébastien B.

Share
Sébastien BAGES
About the author

Sébastien BAGES

Plus de trois années de travail passionné sur Civilisation 2.0 Actus, et fondateur de l'association Civilisation 2.0, je mets à contribution mon expertise de veille technique et scientifique, mon analyse de chef de projet, mon engouement pour la science et ses outils, et mon expérience dans le développement stratégique afin d'offrir à tous ce qui en résulte.

Un commentaire
  • Les neutrinos plus rapide que la lumière : OPERA Confirme et soumet les résultats, mais le malaise demeure | Civilisation 2.0 | Scoop.it 5 avril 2012 à 23h04

    […] civilisation2.org – Today, 12:04 AM […]

Laisser une réponse

15 − huit =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

        Back to top
        Préférences de confidentialité

        Lorsque vous visitez notre site Web, il peut stocker des informations via votre navigateur à partir de services spécifiques, généralement sous la forme de cookies. Ici, vous pouvez modifier vos préférences de confidentialité. Il convient de noter que le blocage de certains types de cookies peut avoir un impact sur votre expérience sur notre site Web et les services que nous sommes en mesure d'offrir.

        Cliquez pour activer / désactiver le code de suivi Google Analytics.
        Cliquez pour activer / désactiver les polices Google.
        Cliquez pour activer / désactiver Google Maps.
        Cliquez pour activer / désactiver les intégrations vidéo.
        En poursuivant votre navigation, sans changer les paramètres de votre navigateur, vous acceptez l'utilisation de cookies pour garantir une bonne expérience sur notre site.