Les mots de physique trouvent leur équivalent en langue des signes

Les mots de physique trouvent leur équivalent en langue des signes

Les mots de physique trouvent leur équivalent en langue des signes 1058 770 Sébastien BAGES

Etudier la physique est un exercice difficile, mais si vous êtes sourd, cela peut sembler encore plus complexe, d’autant que la plupart des termes n’ont pas d’équivalents en langue des signes. Plus maintenant ! le langage ésotérique de la physique a été traduit en langue des signes britannique (BSL), et mis en ligne.


Un glossaire de mots de physique a été mis en place, et contient près de 119 mots, tels que la Voie Lactée, l’ampère, la longueur d’onde, le vide et l’apesanteur. Il convient de supprimer l’un de ces obstacles majeurs pour les personnes sourdes qui participent à la recherche scientifique.

« Parce que la physique est un sujet cognitif exigeant, et que la terminologie BSL n’existait pas, cela a placé une forte demande sur les épaules des enseignants d’enfants sourds et des travailleurs de soutien à la communication », explique Rachel O’Neill, chargé de cours en éducation des sourds au Centre Écossais Sensoriel (SSC) à l’Université d’Edimbourg, où le système a été développé.

L’enseignement de la différence entre la masse et le poids à destination d’une classe d’enfants de 13 ans est difficile car les termes sont souvent utilisés de façon interchangeable en anglais courant, comme en français. S’il y a un enfant sourd dans la classe, c’est particulièrement difficile car il n’y a pas établi de signes dans le British Sign Language pour différencier la ‘masse’, et le signe de ‘poids’, qui ne donne pas son sens scientifique.

 

Base métaphorique

La méthode qui consiste à épeler les mots avec les doigts est bien trop longue et chaque personne sourde ne peut pas forcément lire sur les lèvres. Même dans le cas où ils le peuvent, la formation de certains mots avec la bouche, tels que “endothermique” ou “exothermique”, peuvent s’avérer difficiles à distinguer.

L’entrée de 119 termes de physique et d’ingénierie dans le nouveau glossaire de la langue des signes britannique (BSL) a été mise en place par un groupe de scientifiques sourds. Ils se fondent sur des signes existants utilisés par la communauté de sourds et sur « la relation visuelle ou métaphorique de ce que les choses sont, comme dans la vraie vie », explique O’Neill.

Les signes sont aussi construits les uns sur les autres, pour faire passer des relations scientifiques entre les termes. Le signe de la masse, par exemple, est un poing qui est ensuite utilisé comme une base pour le signe de la densité (une main autour du poing) et le poids (la main et le poing se déplaçant vers le bas).

Le glossaire, qui se compose de vidéos de personnes montrant les signes de chaque terme, est le premier à inclure une définition de chaque terme de signe, ainsi que sa référence orale, ce qui devrait permettre aux étudiants et aux enseignants de l’utiliser comme un dictionnaire.


 

Visualiser la science

O’Neill estime que ‘seuls une poignée’ d’étudiants sourds qui s’appuient entièrement sur la langue des signes font des études de physique à un niveau avancé au Royaume-Uni.

« J’ai entendu parler d’écoles qui ont refusé soutenir un élève qui voulait faire de la physique parce qu’ils ont dit qu’ils ne pouvaient pas fournir un enseignant de soutien possédant un bon niveau de connaissance du sujet, et l’absence de signes signifiait que la tâche était presque impossible », explique O’Neill.

Le fait d’avoir un tel glossaire disponible quand elle était à l’école, Audrey Cameron, une professeure sourde de chimie, qui a été impliquée dans la compilation du glossaire, dit qu’elle en aurait ‘bénéficié énormément’ parce que les nouveaux signes ‘aidaient à visualiser les concepts scientifiques’.

Le défi consiste maintenant à s’assurer que la nouvelle terminologie soit captée par les enseignants, les travailleurs de soutien et les étudiants. O’Neill est optimiste, mais met en garde: « Nous ne savons pas si la communauté des sourds tiendra compte de ces signes. Certains peuvent ne jamais décoller ».

 

Les avatars américains

Le glossaire de physique ajoute maintenant la biologie, les mathématiques et la chimie qui ont déjà été mis au point par le SSC.

Aux États-Unis, il y a un site web équivalent appelé Signing Math & Science, qui utilise des avatars pour montrer les signes. Parce que l’American Sign Language (ASL) utilise des poignées de main différentes de la BSL et tend à s’appuyer sur plus de dactylologie, le SSC a dû développer sa propre terminologie plutôt que d’emprunter celui du système américain. « Le langage des signes utilisés en Australie, en Nouvelle-Zélande et en Inde est plus similaire à celui utilisé au Royaume-Uni afin qu’ils puissent, en théorie, utiliser le glossaire de la SSC » a signalé O’Neill.

De personnes qui rechercheraient un équivalent en langue des signes pour les termes ‘quantiques’ ou ‘principe d’incertitude’, cependant, seront déçus, car le nouveau glossaire a été conçu pour les étudiants sourds âgés de 16 ans et moins, qui, dans le Royaume-Uni n’aurait pas encore rencontré ces concepts encore.

La traduction des termes scientifiques en langue des signes n’est pas seulement un défi pour les écoles. Lors de la réunion annuelle de l’Association Américaine pour l’Avancement des Sciences, des interprètes traduisent l’oral en langue des signes. Ils étudient les documents à l’avance afin qu’ils puissent trouver des moyens de les ‘signer’ et décider s’il y a lieu de les décrire avec les doigts ou de les maquiller grâce aux nouveaux termes.

 

Démonstration de termes


Citations de New Scientist
Crédit image : Avec l’aimable accord de SSC

Share
Sébastien BAGES
About the author

Sébastien BAGES

Plus de trois années de travail passionné sur Civilisation 2.0 Actus, et fondateur de l'association Civilisation 2.0, je mets à contribution mon expertise de veille technique et scientifique, mon analyse de chef de projet, mon engouement pour la science et ses outils, et mon expérience dans le développement stratégique afin d'offrir à tous ce qui en résulte.

Un commentaire
  • Intéressant. Il existe également des équivalents en Signes Français, la plupart ressemblent mais n’ont pas les mêmes configurations. Je peux suggérer un livre : main dans les étoiles Un ami sourd travaillant au Centre des Arts et Métiers y a contribué.

    Cordialement

Laisser une réponse

trois × 1 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

        Back to top
        Préférences de confidentialité

        Lorsque vous visitez notre site Web, il peut stocker des informations via votre navigateur à partir de services spécifiques, généralement sous la forme de cookies. Ici, vous pouvez modifier vos préférences de confidentialité. Il convient de noter que le blocage de certains types de cookies peut avoir un impact sur votre expérience sur notre site Web et les services que nous sommes en mesure d'offrir.

        Cliquez pour activer / désactiver le code de suivi Google Analytics.
        Cliquez pour activer / désactiver les polices Google.
        Cliquez pour activer / désactiver Google Maps.
        Cliquez pour activer / désactiver les intégrations vidéo.
        En poursuivant votre navigation, sans changer les paramètres de votre navigateur, vous acceptez l'utilisation de cookies pour garantir une bonne expérience sur notre site.