Les fœtus ressentent les états psychologiques de la mère

Les fœtus ressentent les états psychologiques de la mère

Les fœtus ressentent les états psychologiques de la mère 683 1024 Sébastien BAGES

Comme un fœtus grandit, il reçoit sans cesse des informations de sa mère. Ce n’est pas seulement entendre son rythme cardiaque et tout ce qu’elle pourrait jouer en musique sur son ventre, il réceptionne aussi des signaux chimiques à travers le placenta.


Un nouvelle étude, qui sera publiée dans Psychological Science, une revue de l’Association for Psychological Science, a découvert que cela inclut les signaux de l’état mental de la mère. Si la mère est déprimée, cela affectera la façon dont le bébé se développe après la naissance.

Dans les dernières décennies, les chercheurs ont constaté que l’environnement d’un fœtus grandissant dans le ventre de la mère est très important. Certains effets sont évidents. Fumer et boire, par exemple, peuvent être dévastateurs. Mais d’autres sont plus subtils, des études ont montré que les personnes qui sont nées pendant la famine hollandaise de 1944, dont la plupart des mères avaient connus la famine, étaient susceptibles d’avoir des problèmes de santé tel l’obésité et le diabète plusieurs années tard.

Curt A. Sandman, Elysia P. Davis et Laura M. Glynn de l’Université de Californie-Irvine ont étudié comment l’état psychologique de la mère affecte le fœtus en développement. Pour cette étude, ils ont recruté des femmes enceintes et en ont vérifié la dépression avant et après leur accouchement. Ils ont également testés les bébés après leur naissance pour observer leur développement.

Ils ont trouvé quelque chose d’intéressant : ce qui comptait pour les bébés était la cohérence de leur environnement, avant et après la naissance. Autrement dit, les bébés qui ont eu les meilleurs résultats étaient ceux qui avaient soit les mères en bonne santé à la fois avant et après la naissance, soit ceux dont les mères étaient déprimés avant la naissance et sont restées déprimées par la suite. L’évolution des conditions du ralentissement du développement des bébés a été lorsque la mère est passée de dépression avant la naissance et après en bonne santé ou en bonne santé avant la naissance et déprimée ensuite. “Nous devons admettre, la force de cette constatation nous a surprise”, explique Sandman.

Maintenant, l’interprétation cynique de nos résultats serait que si une mère est déprimée avant la naissance, vous devriez la quitter pour le bien-être du nourrisson. “Une approche plus raisonnable serait de traiter les femmes qui présentent une dépression prénatale”. dit Sandman. “Nous savons comment faire face à la dépression.” Le problème est que la dépression des femmes est rarement dépistée avant la naissance.

À long terme, avoir une mère déprimée pourrait entraîner des problèmes neurologiques et des troubles psychiatriques, émet Sandman. Dans une autre étude, son équipe a constaté que les enfants plus âgés dont les mères étaient anxieuses pendant la grossesse, qui est souvent une morbide coopération avec la dépression, ont des différences dans certaines structures cérébrales. Il faudra des décennies d’études afin comprendre exactement ce que cela entraîne réellement d’avoir une mère dépressive de moyen à long terme sur la santé de l’enfant.

“Nous croyons que le fœtus humain est un participant actif de son propre développement et sa collecte d’informations pour la vie après la naissance”, dit Sandman. “C’est la préparation pour la vie basée sur les messages que la maman apporte.”


Via PsychologicalScience, traduit par Sébastien B.

Share
Sébastien BAGES
About the author

Sébastien BAGES

Plus de trois années de travail passionné sur Civilisation 2.0 Actus, et fondateur de l'association Civilisation 2.0, je mets à contribution mon expertise de veille technique et scientifique, mon analyse de chef de projet, mon engouement pour la science et ses outils, et mon expérience dans le développement stratégique afin d'offrir à tous ce qui en résulte.

Laisser une réponse

4 × 5 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

        Back to top
        Préférences de confidentialité

        Lorsque vous visitez notre site Web, il peut stocker des informations via votre navigateur à partir de services spécifiques, généralement sous la forme de cookies. Ici, vous pouvez modifier vos préférences de confidentialité. Il convient de noter que le blocage de certains types de cookies peut avoir un impact sur votre expérience sur notre site Web et les services que nous sommes en mesure d'offrir.

        Cliquez pour activer / désactiver le code de suivi Google Analytics.
        Cliquez pour activer / désactiver les polices Google.
        Cliquez pour activer / désactiver Google Maps.
        Cliquez pour activer / désactiver les intégrations vidéo.
        En poursuivant votre navigation, sans changer les paramètres de votre navigateur, vous acceptez l'utilisation de cookies pour garantir une bonne expérience sur notre site.