Les Européens n’ont pas hérité de la peau claire des Néandertaliens

Les Européens n’ont pas hérité de la peau claire des Néandertaliens

Les Européens n’ont pas hérité de la peau claire des Néandertaliens 300 229 Sébastien BAGES

Il y a 5000 ans, les gens qui ont construit Stonehenge avaient probablement le même teint pâle de nombreux habitants modernes du Royaume-Uni. Or, il semble que les humains occupant la Grande-Bretagne et l’Europe continentale aient uniquement perdu la peau plus sombre de leurs ancêtres africains, peut-être juste 6000 années plus tôt – longtemps après la disparition des Néandertaliens.


La découverte confirme que les Européens modernes n’ont pas obtenu leur peau pâle des Néandertaliens – ajoutant des éléments de preuve suggérant que l’Homo Sapien Européen et les Néandertaliens conservaient généralement des relations strictement platoniques.

Il existe une corrélation claire entre la latitude et la pigmentation de la peau : « les peuples, qui ont passé une longue période de temps à des latitudes plus élevées, se sont adaptés à ces conditions par la perte de la pigmentation de la peau qui est commune aux latitudes plus basses », a expliqué Sandra Beleza, de l’Université de Porto au Portugal. Une peau plus claire exposée au soleil peut générer plus de vitamines D par rapport à une peau plus foncée, ce qui rend l’adaptation importante pour les humains qui erraient loin des régions équatoriales.

Ces pérégrinations ont pris à l’homme moderne en Europe environ 45.000 ans – exactement quand la peau européenne adaptée aux conditions locales n’était pas claire.

 

Trois gènes

Beleza et ses collègues ont étudié trois gènes associés à la pigmentation de la peau plus claire. Bien que ces gènes se retrouvent dans toutes les populations humaines, ils sont beaucoup plus fréquents en Europe qu’en Afrique, et expliquent une part importante des différences de couleur entre la peau des populations européennes et ouest-africaines.

En analysant les génomes de 50 personnes d’origine européenne et 70 personnes avec une ascendance africaine subsaharienne, l’équipe de Beleza a pu estimer lesquels trois gènes – et la peau pâle – se sont répandus en premier dans les populations européennes. Le résultat suggère que les trois gènes associés à la peau pâle ont balayé la population européenne il y a seulement 11.000 à 19.000 ans.

« Les balayages sélectifs pour favoriser les Européens [versions des trois gènes] ont commencé bien après les premières migrations des hommes modernes en Europe », a signalé Beleza.

« La conclusion est en accord avec des études antérieures, suggérant que les humains modernes n’ont pas perdu leurs peaux foncées immédiatement après avoir atteint l’Europe », a dit Katerina Harvati, de l’Université de Tübingen, en Allemagne. « [La nouvelle étude] est intéressante car elle suggère une différenciation très tardive de pigmentation de la peau chez les humains modernes », a-t-elle exprimé.

Une analyse précédente d’anciens ADNs d’ossements néandertaliens datant de 40.000 et 50.000 ans, respectivement d’Espagne et d’Italie, a suggéré que nos cousins ​​disparus au cœur du continent européen avaient la peau claire et les cheveux roux. Mais les hommes de Néandertal se sont éteints il y a environ 28.000 ans – bien avant que les humains modernes d’Europe n’aient acquis une peau pâle. Évidemment, les Néandertaliens n’ont pas réussi ces adaptations locales utiles à l’homme moderne, en dépit des preuves génétiques du croisement des deux espèces.


 

Contact dans le Moyen-Orient

Cela peut paraître surprenant étant donné que les deux espèces vivaient coude-à-coude en Europe depuis plusieurs milliers d’années. Mais il est logique que le métissage – mis en évidence dans les gènes – se soit produit au Moyen-Orient, où les humains modernes et les Néandertaliens se sont rencontrés pour la première fois », a décrit Chris Stringer, du Musée d’Histoire Naturelle de Londres.

Dans cette région, les Néandertaliens ont pu avoir une peau plus sombre, ce qui explique pourquoi notre espèce ne bénéficie pas d’une pâleur de la peau après le croisement avec eux. En effet, une étude, effectuée plus tôt cette année, sur de l’ADN ancien, a suggéré que les Néandertaliens, vivant dans ce qui est aujourd’hui la Croatie, avait une peau foncée et les cheveux bruns.

« La couleur de peau de Néandertal était probablement variable, chose à laquelle on pouvait s’attendre pour une population importante répartie sur une grande étendue territoriale », a expliqué Harvati.

Cette étude a été publiée dans la revue Molecular Biology and Evolution, sous la référence doi.org/h9h.

Citations de NewScientist
Crédit image À-la-Une : Les gènes pour la peau claire ont balayé la population européenne longtemps après la disparition des Néandertaliens – © Patrik Sjoling/IBL/Rex Features

Share
Sébastien BAGES
About the author

Sébastien BAGES

Plus de trois années de travail passionné sur Civilisation 2.0 Actus, et fondateur de l'association Civilisation 2.0, je mets à contribution mon expertise de veille technique et scientifique, mon analyse de chef de projet, mon engouement pour la science et ses outils, et mon expérience dans le développement stratégique afin d'offrir à tous ce qui en résulte.

Laisser une réponse

1 + 15 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

        Back to top
        Préférences de confidentialité

        Lorsque vous visitez notre site Web, il peut stocker des informations via votre navigateur à partir de services spécifiques, généralement sous la forme de cookies. Ici, vous pouvez modifier vos préférences de confidentialité. Il convient de noter que le blocage de certains types de cookies peut avoir un impact sur votre expérience sur notre site Web et les services que nous sommes en mesure d'offrir.

        Cliquez pour activer / désactiver le code de suivi Google Analytics.
        Cliquez pour activer / désactiver les polices Google.
        Cliquez pour activer / désactiver Google Maps.
        Cliquez pour activer / désactiver les intégrations vidéo.
        En poursuivant votre navigation, sans changer les paramètres de votre navigateur, vous acceptez l'utilisation de cookies pour garantir une bonne expérience sur notre site.