Les accidents de l’évolution qui ont fait de nous des humains – Mâchoire

Les accidents de l’évolution qui ont fait de nous des humains – Mâchoire

Les accidents de l’évolution qui ont fait de nous des humains – Mâchoire 300 229 Sébastien BAGES

[box type=”note” ]

[/box]

Les mâchoires d’un chimpanzé sont si puissantes qu’elles peuvent déchiqueter un doigt d’une personne et le mâchouiller bruyamment. Ce n’est pas un calcul théorique, plus d’un chercheur travaillant avec les primates a perdu une de ses empreintes.


Les humains ont les muscles de la mâchoire fragile en comparaison. Ils auraient pu s’atténuer avec une seule mutation d’un gène appelé MYH16, qui code une protéine musculaire. La mutation inactive le gène, ce qui provoque, par conséquent, la fragilité des muscles de notre mâchoire qui a été fabriquée à partir d’une version différente de la protéine.

Cette constatation, découverte en 2004, avait fait sensation lorsque les chercheurs ont fait valoir que les petits muscles de la mâchoire auraient pu permettre la croissance d’un plus grand crâne (Nature, vol 428, p 415). Les primates avec de grands muscles sur la mâchoire ont des os de soutien épais à l’arrière de leur crâne, ce qui limite sans doute l’expansion du crâne, et donc celle du cerveau. « Nous proposons cette mutation comme la cause de la diminution de la masse musculaire et donc la diminution de l’os », explique Hansell Stedman, un chercheur sur les muscles à l’Université de Pennsylvanie à Philadelphie, qui a dirigé les travaux. « C’est seulement alors que vous soulevez la contrainte de l’évolution empêchant d’autres mutations qui permettraient à votre cerveau de continuer à croître ».

L’équipe a daté la mutation à 2,4 millions d’années – juste avant l’expansion de notre cerveau. Mais une autre étude, qui a séquencé une section plus longue du gène de muscle, est venu avec une estimation antérieure de la mutation à 5.3 millions d’années (Biologie Moléculaire et Évolution, vol 22, p 379).

Quelle que soit la bonne date, la mutation est arrivée après que nous nous soyons séparés de notre dernier ancêtre commun les chimpanzés. Pourquoi nos ancêtres sont-ils passés à une plus faible morsure ? Stedman spécule que plutôt que des changements dans le régime alimentaire comme catalyseur, il se pourrait que nos ancêtres n’aient plus utilisé la morsure comme forme d’attaque. « À un certain point, peut-être à travers l’organisation sociale, cette forme d’armement est devenue plus en option pour nos ancêtres », dit-il.
Crédit image : Vous avez besoin d’une meilleure arme que celle-ci – Bilderbuch/Design Pics/Rex Features


<= Introduction | Cerveau =>

Share
Sébastien BAGES
About the author

Sébastien BAGES

Plus de trois années de travail passionné sur Civilisation 2.0 Actus, et fondateur de l'association Civilisation 2.0, je mets à contribution mon expertise de veille technique et scientifique, mon analyse de chef de projet, mon engouement pour la science et ses outils, et mon expérience dans le développement stratégique afin d'offrir à tous ce qui en résulte.

Laisser une réponse

dix-neuf − 14 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

        Back to top
        Préférences de confidentialité

        Lorsque vous visitez notre site Web, il peut stocker des informations via votre navigateur à partir de services spécifiques, généralement sous la forme de cookies. Ici, vous pouvez modifier vos préférences de confidentialité. Il convient de noter que le blocage de certains types de cookies peut avoir un impact sur votre expérience sur notre site Web et les services que nous sommes en mesure d'offrir.

        Cliquez pour activer / désactiver le code de suivi Google Analytics.
        Cliquez pour activer / désactiver les polices Google.
        Cliquez pour activer / désactiver Google Maps.
        Cliquez pour activer / désactiver les intégrations vidéo.
        En poursuivant votre navigation, sans changer les paramètres de votre navigateur, vous acceptez l'utilisation de cookies pour garantir une bonne expérience sur notre site.