C2.0 Actus

Le livre est mort, vive le livre

Le livre est mort, vive le livre

Le livre est mort, vive le livre 600 460 Sébastien BAGES

Beaucoup d’encre a coulé sur la mort supposée des mots imprimés. Les ebooks sont en train de surpasser les livres papier. Les journaux sont en train de mourir. « Les annuaires téléphoniques sont déjà morts », a déclaré James Reid-Cunningham, de la bibliothèque de Boston Athenaeum, lors d’une conférence appelée “Unbound : Les spéculations sur l’avenir du livre”, à l’Institut de Technologie du Massachusetts en mai. « Les jours du codex comme principal véhicule de l’information sont presque terminés ».


Cette situation a produit un grand nombre de torsion de mains des éditeurs, des bibliothécaires, des archivistes – « Et moi, une écrivain et bibliophile de longue date qui a grandi entourée de livres papier », explique la reporter Lisa Grossman à l’origine de l’article de NewScientist. « Je blogue depuis le lycée, je suis accro à mon smartphone et, en théorie, je devrais être en phase avec la révolution numérique – mais quand les gens pleurent la perte de livres papier, je compatis ».

Est-ce que les livres imprimés vont suivre la même voie que le dodo ? Et que pourrions-nous perdre si cela se passe ?

Reid-Cunningham pense que les rumeurs de sa mort ont été grandement exagérées. « Les livres imprimés vivront en tant qu’objets d’art et de collection », fait-il valoir, « comme les disques vinyles et daguerréotypes ». Les gens peuvent commencer à acheter tous les romans de plage et leurs périodiques dans des formats d’ebook, mais conserver leurs reliures dans leurs étagères physiques avec plus de soin. Il ne s’agit pas de technologie, il est question de personnes ».

« Aussi longtemps qu’il y aura des gens qui s’en soucient sans savoir pourquoi, il y aura des livres », dit-il. « C’est aussi simple que cela ».

La formation initiale de Reid-Cunningham est relieur, et il utilise des techniques traditionnelles pour rendre des livres artistiques. D’autres artistes mixent l’imprimé avec la technologie. Between Page and Screen, par Amaranth Borsuk et Brad Bouse, est un livre papier qui ne peut être lu que sur un ordinateur.

Les livres imprimés peuvent avoir besoin de devenir plus diversifiés, intégrant la vidéo, la musique et une certaine interactivité. Un groupe du MIT Media Lab s’appuie déjà sur des livres à affichage électronique via des LEDs lumineuses qui s’égayent ou s’assombrissent lorsque vous tirez des languettes de papier, et les auteurs ont mené des expériences avec des livres à “réalité augmentée” depuis des années. Les frontières entre l’imprimé et les livres numériques deviennent plus floues et des choses intéressantes se produisent sur l’interface.

Au-delà de la page, les ebooks pourraient un jour transformer la façon dont nous lisons. Nous sommes habitués à être seuls avec nos pensées à l’intérieur d’un livre, mais si nous pouvions inviter des amis ou directement nos auteurs préférés à participer ? Un outil Web appelé SocialBook offre un moyen de rendre l’expérience de lecture plus collaborative. Les lecteurs mettent du texte en évidence et le commente, et d’autres personnes peuvent voir et répondre aux commentaires du même livre.

« Lorsque vous placer du texte dans un réseau dynamique, un livre devient un lieu où auteurs et lecteurs ont la possibilité de se réunir dans la marge », a déclaré Bob Stein, fondateur de l’Institut pour le Futur du Livre, un think tank à New York. Stein a montré comment une classe de lycée lit et discute sur le SocialBook de Don Quichotte, comment un auteur pourrait utiliser cette voie pour se connecter avec les lecteurs, et comment lui et ses collaborateurs ont commencé à l’utiliser au lieu du courrier électronique. Les lecteurs peuvent ouvrir leurs livres avec qui ils veulent, avec des amis proches de leurs héros intellectuels.

« Pour nous, le social n’est pas une garniture de pizza. Ce n’est pas un add-on », dit Stein. « C’est la pierre angulaire fondamentale du futur de la lecture et par la suite, de l’écriture ».

« Les outils peuvent être nouveaux, mais ce n’est pas le but de SocialBook », explique Lisa. « Les livres ont toujours trouvé des moyens pour nouer des connexions humaines. Un ami de l’autre côté des États-Unis m’a donné une fois une copie d’un livre qu’il aimait, avec des annotations soigneuses sur chaque page. Le lire était comme si l’on échangeait dans un café. Trouver un livre utilisé avec des notes d’un étranger dans les marges est immanquablement délicieux. La collection de livres rares du MIT a permis de conserver un exemplaire des Principes de John Stuart Mill, un livre de 1848 sur l’économie politique, non pas pour son contenu, mais pour les lignes et les lignes de notes minuscules d’un lecteur passionné, mais inconnu, griffonné dans les marges. Peut-être que les ebooks nous emmènent là où l’impression a toujours essayé d’aller ».


Citations de New Scientist
Crédit image et titre : La librairie, tombe ou musée ? Les artistes et les collecteurs y conserveront les livres du futur. Image Haydn West/Rex Features

Share
Sébastien BAGES
About the author

Sébastien BAGES

Plus de trois années de travail passionné sur Civilisation 2.0 Actus, et fondateur de l'association Civilisation 2.0, je mets à contribution mon expertise de veille technique et scientifique, mon analyse de chef de projet, mon engouement pour la science et ses outils, et mon expérience dans le développement stratégique afin d'offrir à tous ce qui en résulte.

Un commentaire

Laisser une réponse

3 × quatre =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

        Back to top
        Préférences de confidentialité

        Lorsque vous visitez notre site Web, il peut stocker des informations via votre navigateur à partir de services spécifiques, généralement sous la forme de cookies. Ici, vous pouvez modifier vos préférences de confidentialité. Il convient de noter que le blocage de certains types de cookies peut avoir un impact sur votre expérience sur notre site Web et les services que nous sommes en mesure d'offrir.

        Cliquez pour activer / désactiver le code de suivi Google Analytics.
        Cliquez pour activer / désactiver les polices Google.
        Cliquez pour activer / désactiver Google Maps.
        Cliquez pour activer / désactiver les intégrations vidéo.
        En poursuivant votre navigation, sans changer les paramètres de votre navigateur, vous acceptez l'utilisation de cookies pour garantir une bonne expérience sur notre site.