C2.0 Actus

Le #Dossier qui recrédite #Tesla de ses réelles #inventions – Partie 2

Le #Dossier qui recrédite #Tesla de ses réelles #inventions – Partie 2

Le #Dossier qui recrédite #Tesla de ses réelles #inventions – Partie 2 822 1024 Sébastien BAGES

Ceci est la partie 2 de notre dossier sur Tesla. Pour (re)venir à la partie 1, cliquez ici


Suite… Il a déterminé que la fréquence de résonance du champ électromagnétique terrestre est d’environ 8 Hz. Cette fréquence a été redécouverte par la science 50 ans plus tard par le physicien Winfried Schumann qui l’avait prédit tout en cherchant des moyens de communiquer avec les sous-marins. Dans les années 1990, la cavité de Schumann a été rebaptisée cavité de Schumann-Tesla.

 

Tesla, a-t-il eu les boules de la foudre ?

La foudre en boule – son existence-même représente, au mieux, ce qui est douteux – illustrant à merveille le type de mythologie qui a été construite autour de Tesla. De nombreuses sources disent qu’il a créé systématiquement la foudre en boule à Colorado Springs, et qu’il y aurait même des citations soigneusement éditées de Tesla qui prétendent appuyer cette thèse.

En fait, Tesla n’est pas connu pour avoir jamais parlé de la foudre en boule dans un de ses écrits ou oraux, et aucune trace connue de son époque tend à prouver qu’il aurait créé, démontré, voire même était au courant de tout ce qui pourrait se nommer foudre en boule – malgré d’intenses et persistantes rumeurs qui diraient le contraire, et en dépit de quelques mentions de “boules de feu électrique” dans ses écrits dont le sujet évoquait plutôt la combustion conventionnelle de matière.

Tesla et la foudre en boule sont une pure fable, compatible avec la pensée d’une figure divinisée comme un super-Tesla avec des pouvoirs qui sembleraient presque magiques.

 

Tesla, maître de l’énergie libre aérienne ?

La transmission d’électricité sans fil au monde entier était son plan ultime, mais ses travaux les plus proches toutefois très éloignés de cela ont consisté en une construction partielle de sa célèbre tour à Wardenclyffe, qui fut destinée à la communication sans fil à travers l’Atlantique.

Son système d’alimentation sans fil à destination du monde entier était purement théorique. Il désirait utiliser la résonance de Schumann-Tesla qui aurait chargé l’ionosphère, si bien qu’une simple bobine de poche aurait permis de recevoir de l’énergie électrique gratuitement n’importe où sur la Terre.

Cette idée de Tesla était novatrice, mais elle est resté une idée novatrice. L’accroissement des dettes a causé le démantèlement de la tour avant qu’elle n’ait pu être utilisée.

Maintenant que la nature de l’ionosphère est beaucoup mieux comprise, les physiciens considèrent actuellement le concept de Tesla comme non-fonctionnel, et aucune tentative pour prouver l’idée du maître n’a pour le moment fonctionné.

Toutes sortes de théories du complot existent, par exemple que le centre de recherche HAARP en Alaska soit secrètement un test pour prouver la théorie de Tesla sur l’alimentation en énergie à destination du monde, ou une sorte de super-arme basée sur cette théorie. Les profondes différences de ces systèmes deviennent claires par des recherches scientifiques apparaissant de nos jours comme basiques.

 

Est-ce que Tesla a inventé un rayon de la mort ?

Les investissements dans les projets de Tesla se sont arrêtés avec l’avènement de la Grande Dépression dans les années 1930.

Au cours de la dernière décennie de sa vie, Tesla était essentiellement sans le sou et vivait dans un hôtel de New York, consumé par ce que nous pensons aujourd’hui être un trouble obsessionnel compulsif.

C’est au cours de cette période – et pas plus tôt, dans ses années productives au laboratoire – qu’il parlait ouvertement d’avoir construit et testé un rayon de la mort.

Aucun des assistants de laboratoire de Tesla n’a jamais corroboré cela. Il ne sera jamais trouvé aucun papier, prototype ou élément de preuve. Il a donné des descriptions vagues avec seulement des indications insuffisantes de ce type de technologie où une telle arme pourrait être utilisée.

Que ce fût une mise en scène simple pour attirer de nouveaux investissements, ou un concept légitime mais inconnu, ou de tristes divagations d’un esprit en décrépitude, nous ne le saurons probablement jamais.


 

Est-ce que le gouvernement a saisi ses travaux ?

Oui, il l’a fait.

Tesla est mort en janvier 1943, au cours de quelques-unes des heures les plus sombres de la Seconde Guerre mondiale. La guerre allait de mal en pis, et le gouvernement américain était peu disposé à se plier aux règles.

L’année précédente, presque tous les Américains d’origine japonaise ont été emprisonnés dans l’objectif d’empêcher l’espionnage.

Cela ne paraît donc pas si énorme que le gouvernement, après avoir entendu ses palabres sur un probable rayon de la mort, d’exécuter une loi adoptée lors de la Première Guerre mondiale, l’Alien Property Custodian, qui autorise de saisir tous les actifs de n’importe quel ennemi en temps de guerre – même si Tesla était un citoyen américain.

Ils sont entrés dans sa chambre d’hôtel de New York et ont saisi tous ses documents – ce qui était tout ce qui restait de l’œuvre de sa vie à cette époque. Ce n’était pas beaucoup, vu que Tesla avait pris pour habitude tout au long de sa vie de maintenir ses plans en tête.

Il a fallu à des experts de la National Defense Research Committee, dirigés par le Dr John G. Trump, seulement trois jours pour rendre le rapport suivant :

Ses pensées [de Tesla] et ses efforts durant au moins les 15 dernières années ont été principalement d’un caractère spéculatif, philosophique, et quelque fois auto-promotionnel, souvent concernés par la production et la transmission d’électricité sans fil ; mais [ces documents] n’incluent rien de nouveau, que ce soit de principe, de méthodes ou de moyens à la réalisation de tels résultats.

L’hôtel leur a dit que Tesla avait donné, à titre de garantie en lieu et place de la rente qu’il ne pouvait pas se permettre, une pièce d’équipement très dangereuse d’une valeur de 10.000$. Trump l’a collectée et rapportée :

… une boîte de résistance multidécennale, du type utilisé pour les mesures de résistance d’un pont de Wheatstone – un élément commun que l’on pouvait trouver dans chaque laboratoire de recherche sur l’électricité avant le tournant du siècle.

 

Apprécier l’homme, pas le mythe

Rien d’écrit sur Nikola Tesla ne parvient à exagérer ses inventions et diviniser l’homme. Les descriptions des faits erronés de ses réalisations se trouvent un peu partout. Son nom est largement étalé par association avec pratiquement toutes les théories du complot de la planète.

Les gens veulent des réponses magiques faciles à des problèmes complexes, et quand ils entendent que Tesla a inventé ces réponses et que le gouvernement et l’industrie les ont supprimés, ils claironnent son nom dans le monde. Ce groupe en a fait un peu plus qu’un culte, devenant une insulte à l’homme et à ses réalisations.

Toutefois, Nikola Tesla n’était pas à blâmer pour tout cela. Tous les manuels raisonnables et livres d’histoire sur la théorie électromagnétique, lui confère à juste titre un énorme crédit pour tout ce qu’il a fait.

Prenez la peine de vous renseigner sur Tesla, à propos de son histoire personnelle unique et sur la réalité de ce que ses vraies contributions nous ont offertes, placez-vous toujours sur un terrain plus solide à la place d’accepter des réclamations fausses ou exagérées de conspirateurs ou fervents obscurantistes.

Lorsque vous entendez le nom d’un bon scientifique, co-opté et exploité par les promoteurs de fous littéraires, vous devez toujours rester sceptiques.


Citations de Skeptoid, avec l’aimable autorisation de Brian Dunning
Crédit image À-la-Une : Nikola Tesla, 1890 – Photo en domaine public

Share
Sébastien BAGES
About the author

Sébastien BAGES

Plus de trois années de travail passionné sur Civilisation 2.0 Actus, et fondateur de l'association Civilisation 2.0, je mets à contribution mon expertise de veille technique et scientifique, mon analyse de chef de projet, mon engouement pour la science et ses outils, et mon expérience dans le développement stratégique afin d'offrir à tous ce qui en résulte.

Laisser une réponse

5 + treize =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back to top
Préférences de confidentialité

Lorsque vous visitez notre site Web, il peut stocker des informations via votre navigateur à partir de services spécifiques, généralement sous la forme de cookies. Ici, vous pouvez modifier vos préférences de confidentialité. Il convient de noter que le blocage de certains types de cookies peut avoir un impact sur votre expérience sur notre site Web et les services que nous sommes en mesure d'offrir.

Cliquez pour activer / désactiver le code de suivi Google Analytics.
Cliquez pour activer / désactiver les polices Google.
Cliquez pour activer / désactiver Google Maps.
Cliquez pour activer / désactiver les intégrations vidéo.
En poursuivant votre navigation, sans changer les paramètres de votre navigateur, vous acceptez l'utilisation de cookies pour garantir une bonne expérience sur notre site.