Le #Dossier qui recrédite #Tesla de ses réelles #inventions – Partie 1

Le #Dossier qui recrédite #Tesla de ses réelles #inventions – Partie 1

Le #Dossier qui recrédite #Tesla de ses réelles #inventions – Partie 1 822 1024 Sébastien BAGES

Le nom de Nikola Tesla est associé à une folle conspiration, et cet article ne réclame ni plus, ni moins, aussi réellement qu’a vécu cet homme, la réappropriation de ses véritables exploits.


Aucune personnalité de l’histoire de la science n’a été poussée aussi loin dans le royaume de la mythologie que l’ingénieur électricien Serbo-américain Nikola Tesla. Il est, sans aucun doute, l’un des vrais géants de l’histoire de la théorie électromagnétique.

En tant qu’inventeur, il était très prolifique, avec environ 300 brevets à son nom ayant été découverts dans au moins 26 pays. Nous pouvons ajouter à cela de nombreuses inventions qui sont restées en laboratoire et n’ont jamais été brevetées [à son nom].

Aussi remarquables que furent ses talents, sa personnalité demeurait très intimiste, excentrique, et était doué d’une mémoire extraordinaire, malgré des habitudes bizarres pouvant être liées à sa descente aux enfers dans ses dernières années de vie due à sa maladie mentale.

Cette combinaison inégalée de génie et d’aberrance de Tesla a fait de lui l’un des personnages cultes qui a marqué notre ère. En tant que tel, nous pourrions affirmer qu’autant de fictions et récits populaires tourbillonnent autour de sa vie, et les fidèles des théories du complot et des hypothèses scientifiques alternatives ont détourné son nom plus que celui de n’importe quel autre personnage.

Aujourd’hui, nous allons essayer de séparer la fiction de la réalité, et redorer le blason de cet artiste-ingénieur.

 

Un bref aperçu de sa vie

Tout d’abord, pour la remettre dans la bonne perspective, nous devons d’abord dissiper un malentendu populaire : Tesla n’a pas inventé le courant alternatif (AC), ce pour quoi il est pourtant le plus connu.

L’AC a été découvert environ un quart de siècle avant sa naissance, qui était en 1856, dans ce qui est maintenant la Croatie.

Alors que Tesla était un jeune homme travaillant comme ingénieur en télécoms, d’autres hommes à travers l’Europe élaboraient déjà des transformateurs AC et mettaient en place des réseaux expérimentaux de transmission de puissance afin d’envoyer du courant alternatif sur de longues distances.

La plus magnifique découverte de Tesla était précocement dans son esprit : le champ magnétique tournant, ce qui rendait possible à un moteur électrique à induction de fonctionner directement sur du AC, contrairement à tous les moteurs électriques existants, qui étaient alimentés en énergie continue.

À l’époque, il fallait convertir l’alternatif en continu pour faire fonctionner un moteur, ce qui amenait une grande perte d’efficacité [et d’énergie]. Les moteurs à induction avaient été pensés avant sa naissance, mais aucun n’avait jamais été construit. Tesla a fabriqué un prototype fonctionnel, mais seulement deux ans après un autre inventeur, Galileo Ferraris, qui avait également conçu indépendamment le champ magnétique tournant et construit son propre prototype fonctionnel.

Légitimement, Tesla craignit que son “simple” métier d’ingénieur des télécoms entraverait ses efforts en tant qu’inventeur, il s’arrangea donc pour migrer aux États-Unis. Il arriva en 1884, où il débuta son malheureusement célèbre travail de courte durée dans le laboratoire de Thomas Edison.

L’arriviste George Westinghouse, qui avait compris le potentiel du AC et des moteurs à induction, a entrepris de rechercher activement la source de la découverte. Il acheta ainsi quelques-uns des brevets de Tesla. Les royalties en provenance de Westinghouse ont gonflé le portefeuille de Tesla, et un certain nombre de projets publics [lié] ont fait de lui une célébrité, y compris l’éclairage de 1893 lors de l’Exposition Universelle entièrement en courant alternatif, et la création subséquente de l’usine de Niagara Falls Power.

Ce fut à la suite de cette manne que Tesla a pu mettre en place ses propres laboratoires et a créé ses inventions les plus intrigantes. Regardons brièvement quelques-uns de ces exploits quasi-magiques attribués à Tesla.


 

Tesla, inventeur du rayon X ?

En fait, Tesla a accidentellement créé les premières photographies à rayons X en 1895, même si, par inadvertance, en prenant une photo de son ami Mark Twain avec une forme précoce de lumière d’un tube fluorescent appelé tube de Geissler a, à l’insu de Tesla, également émis des radiations X . Avant qu’il ait pu pousser plus loin ses études, son laboratoire a brûlé et il a perdu tout ce travail. À peu près au même moment, Wilhelm Röntgen a annoncé sa découverte de la radiographie. Plus tard, Tesla a fait des expérimentations avec des tubes plus puissants pour créer de plus puissants rayons X.

 

Tesla, inventeur de la radio ?

De manière générale, Tesla a battu Guglielmo Marconi à la démonstration de la communication sans fil et Tesla a finalement remporté tous les litiges concernant les brevets (après sa mort), bien que Marconi soit celui qui ait partagé un prix Nobel pour cela. Cependant, les deux hommes s’étaient appuyés sur la théorie et les expérimentations de dizaines d’autres chercheurs, s’étalant sur presque un siècle.

Des brevets pour différents types de communication sans fil ont commencé à être déposés par d’autres inventeurs, trente ans plus tôt. Tesla est devenu célèbre pour sa démonstration du bateau radiocommandé en 1896, mais durant la période de 1895 à 1896, de nombreux inventeurs du monde entier ont fait toutes sortes de manifestations de la radio, en Russie, en Inde, aux États-Unis et en Europe. Les contributions de Tesla à la radio étaient aussi bonnes que n’importe qui, mais elles étaient loin d’être révolutionnaire dans un domaine qui explosait à l’époque.

 

Tesla, assis entouré d’éclairs

Tesla a passé deux ans à Colorado Springs où le El Paso Electric Company avait accepté de lui donner champ libre. Il y a construit la plus grande bobine de Tesla, l’appareil le plus souvent associé à son nom.

Une bobine de Tesla est un type simple de transformateur, en prenant une entrée basse tension et redistribuant en sortie une tension très élevée, même de l’ordre de plusieurs millions de volts. Une grande bobine primaire, dans laquelle la basse tension originale est appliquée, encercle la base d’une bobine secondaire enroulée étroitement vers le haut – par exemple autour d’un mât de grande taille – avec une partie supérieure en tore (voir un schéma complet).

À pleine puissance, suffisamment d’électrons sont envoyés jusqu’à ce pôle pour qu’ils soient obligés d’éclater dans l’atmosphère par le tore, en créant nos éclairs familiers comme des banderoles si caractéristiques des manifestations de la bobine Tesla.

Tesla avait posé pour une photographie publicitaire célèbre, que vous avez dû entrevoir à plusieurs reprises, de lui-même assis sur une chaise à l’intérieur de son laboratoire en prenant des notes tout en étant entouré d’arcs électriques en provenance de sa bobine géante. Cette image est, malheureusement, une double exposition.

Parmi les cas réels de Tesla sur le fait qu’il était en avance sur son temps, c’est que sa “bobine Tesla” à Colorado Springs avait une troisième bobine qui augmentait la tension à travers un processus que nous appelons maintenant hausse de résonance. Cette hausse de résonance n’a pas été bien comprise avant les années 1970.


 

Des ampoules fonctionnant à plus de 42 km de la source ? // Énergie libre

Il peut l’avoir fait… ou pas. Selon le biographe de John O’Neill, il l’a fait, mais pas tout à fait comme par magie comme les représentations populaires l’exposent, et aucune preuve n’a jamais refait surface. Tesla aurait découvert que la fonction de la longue bobine intérieure pourrait également être utilisée par différents types de conducteurs, y compris la Terre elle-même.

Il aurait pris une bobine Tesla et placé sa bobine intérieure secondaire dans le sol. Cette entrée d’énergie dans l’enroulement primaire, aurait provoqué un envoi de ce courant directement à la Terre. Ce courant aurait pu être reçu par une configuration identique, a quelque 42 km du point d’origine, en réceptionnant le courant par la bobine primaire. Ainsi branché à ce récepteur, il aurait allumé quelques 200 ampoules conventionnelles à incandescence éparpillées dans un champ. Bien que les ampoules elles-mêmes aient été conventionnellement connectée à une source d’alimentation classique, la source de la source aurait été transmise sans fil.

Que ce grand déploiement se soit déjà déroulé ou non (personne n’a jamais pu le reproduire, malgré de très nombreuses tentatives), Tesla a montré certains de ses calculs et des photographies existent sur des expériences à très petite échelle menées localement dans son laboratoire. Son idée pour une si grande distance que sont les 42 km invoquerait la résonance pour renforcer l’effet.

Suite =>

Share
Sébastien BAGES
About the author

Sébastien BAGES

Plus de trois années de travail passionné sur Civilisation 2.0 Actus, et fondateur de l'association Civilisation 2.0, je mets à contribution mon expertise de veille technique et scientifique, mon analyse de chef de projet, mon engouement pour la science et ses outils, et mon expérience dans le développement stratégique afin d'offrir à tous ce qui en résulte.

Un commentaire
  • Thanks , I’ve recently been searching for information approximately this topic for ages and yours is the greatest I have discovered till now. But, what in regards to the conclusion? Are you positive concerning the source?

Laisser une réponse

6 + 10 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

        Back to top
        Préférences de confidentialité

        Lorsque vous visitez notre site Web, il peut stocker des informations via votre navigateur à partir de services spécifiques, généralement sous la forme de cookies. Ici, vous pouvez modifier vos préférences de confidentialité. Il convient de noter que le blocage de certains types de cookies peut avoir un impact sur votre expérience sur notre site Web et les services que nous sommes en mesure d'offrir.

        Cliquez pour activer / désactiver le code de suivi Google Analytics.
        Cliquez pour activer / désactiver les polices Google.
        Cliquez pour activer / désactiver Google Maps.
        Cliquez pour activer / désactiver les intégrations vidéo.
        En poursuivant votre navigation, sans changer les paramètres de votre navigateur, vous acceptez l'utilisation de cookies pour garantir une bonne expérience sur notre site.