Le Chandler City Hall

Le Chandler City Hall

Le Chandler City Hall 1000 474 Sébastien BAGES

[box type=”note” ]Sélection 2012 COTE / AIA des 10 projets architecturaux les plus écologiques

[/box]

 
L’Hôtel de Ville Chandler est un complexe gouvernemental sur blocs, situé le long de l’avenue Arizona, et de la Washington Street.


Le bloc nord est consacré à une tour de bureaux de 5 étages, avec un autre bâtiment contenant une galerie d’art, une salle du conseil et un studio de télévision. Le bloc sud comporte un bâtiment de stationnement, un bureau de planification du réaménagement de quartier et un centre d’impression.

 

Design & Innovation

 
Le Chandler City HallMonument des arts “Shade Turbulent” – Diagramme de la durabilité globale ©Bill Timmerman

 
Du point de vue environnemental et écologique, la conception répond à la rudesse du climat désertique et prévoit dans le même temps des espaces extérieurs appropriés qui ont introduit beaucoup d’espaces verts au cœur du centre-ville. Repousser l’empreinte du projet sur ​​les bords du site a permis la conception d’une cour centrale profitant d’allées ombragées, un bel aménagement paysager, la canalisation des vents dominants et le refroidissement par évaporation d’un plan d’eau central pour tempérer l’environnement permettant à la communauté d’en profiter.

Dans le cadre de la stratégie de réduction de la consommation globale d’énergie, la façade ouest de la tour de bureaux dispose d’un système d’ombrage complexes et artistique conçu par un artiste. “Shade Turbulent” est une façade, avec structure articulée composée de 1.800 panneaux perforés en acier inoxydable. Le système se connecte littéralement à l’environnement d’une manière cinétique en se déplaçant avec le vent. La nuit la pare de couleurs via des LEDs dessus et en dessous, passant au travers les perforations. Cet élément durable améliore non seulement le visuel de la conception d’ensemble, et en fait une œuvre d’art civique pour la communauté.

Les thèmes de la flexibilité, de la technologie spatiale et durable à destination du public sont répandus dans tout le complexe. L’établissement crée une expression civique unique et devient un modèle pour les futurs bâtiments municipaux.

 

Développement communautaire

 
Le Chandler City HallPlan du pré-développement – Concept – Comparatif avant / après ©Bill Timmerman

 
Le projet prend une position radicale à contrario des communautés typiques de banlieue dans la région métropolitaine de Phœnix, en plaçant le nouveau complexe au cœur de son centre-ville historique. Il est allé au-delà d’une structure simple, à la différence de nombreuses communautés locales qui tentent de créer de « nouveaux » centres-villes dans les zones à développement rapide.

Ce siège local gouvernemental est stratégiquement situé pour aider à créer et de promouvoir le développement dans les centres-villes historiques, tout en favorisant une communauté conviviale pour les piétons. Chandler a une longue histoire agraire et d’élevage, près de 100 ans. Aujourd’hui, c’est le foyer de nombreuses entreprises de haute technologie.

La conception du site encourage la connectivité entre les collectivités et la pratique de la promenade à pied grâce à l’ombrage. Cet espace public est conçu afin d’être utilisé pour des réunions formelles et informelles. La cour crée un sentiment d’appartenance et d’identité, donnant aux citoyens de Chandler une destination qui devient le centre communautaire. Ce complexe n’est pas seulement un reflet de cette communauté, mais il a vocation de vraiment servir leurs besoins.


 

Utilisation du terrain et écologie

 
Le Chandler City HallVues sur la cour du centre civique qui agit comme une salle de séjour communautaire ©Bill Timmerman

 
Le site était sous-utilisé comprenant des structures abandonnées, un terrain détérioré et des zones d’activités inappropriées. Une grande partie du site avait un vaste terrain de stationnement et très peu d’aménagement paysager. Les documents historiques indiquent une grande densité de développement, mais beaucoup de ces structures avaient été enlevées. Bien que le site n’était pas considéré comme une friche industrielle, son sous-sol possédait une cuve de carburant d’une station-service décontaminée.

L’objectif du projet était d’abord et avant tout d’apporter une ouverture nécessaire vers le centre ville et donc agir en tant que catalyseur pour son développement. Ceci est également devenu une occasion de créer un design approprié en milieu urbain, où l’aménagement paysager devient partie intégrante.

Des semis ont été utilisés pour créer un paysage désertique luxuriant qui excite les sens et se connecte au site du projet et à la nature. Fournir une structure de stationnement souterrain en lieu et place du stationnement de surface a permis au projet de maximiser l’espace ouvert pour la communauté.

 

Conception de la biosphère

 
Le Chandler City HallVues sur le patio et sur le système de refroidissement de l’eau ©SmithGroupJJR

 
Comme avec n’importe quel établissement situé dans une région désertique, la conservation de l’eau est essentielle. Le complexe de l’Hôtel de Ville Chandler a adopté une approche globale visant à réduire la consommation d’eau potable. Tant à l’intérieur et qu’à l’extérieur plusieurs stratégies ont été employées.

À l’intérieur ont été installés des systèmes de distribution d’eau à faible débit tandis que l’approche extérieure utilise l’irrigation à haute efficacité par le goutte-à-goutte et des plantes indigènes avec des besoins très faibles.

Le projet a également porté sur le procédé de capture de l’eau par évaporation appelée “blow-down”. De grands volumes d’eau qui sont normalement rejetés dans les égouts après usage, sont réinjectés vers les tours pour les refroidir. Cette eau non-traitée chimiquement est récupérée dans le but d’irriguer et de transporter les déchets supplémentaires. Pendant les mois d’été, il y a un excès d’eau généré, de cette façon, l’eau potable est utilisée pour l’intérieur et l’extérieur. À l’inverse, moins d’eau est nécessaire durant l’hiver, y compris l’eau potable qui peut être plus stocké.

 

Lumière et air

 
Le Chandler City HallSection du bâtiment et schéma de la durabilité ©SmithGroupJJR

 
L’Hôtel de Ville est situé sur deux pâtés de maisons, traversé par la Chicago Avenue. L’immeuble des bureaux est situé lui-même à la limite nord du site et il est surélevé par rapport à la chaussée, créant un passage couvert à l’extrémité nord de la cour. Ces écarts entre les blocs sur les côtés est et ouest de la propriété, ainsi que le passage couvert, canalisent les brises sud-est et ouest à travers le site.

Dans le cadre du système de refroidissement mécanique, un plan d’eau a été conçu à l’extrémité sud de la cour afin de créer un système en boucle ouverte. L’eau des tours de refroidissement part en cascade dans une piscine. Comme les vents dominants entrent dans la cour, un effet de refroidissement par évaporation est créé. En combinaison avec l’aménagement paysager et les structures d’ombrage autour de la cour, cela crée un abaissement efficace généralisé des températures, un microclimat.

La tour de bureaux est un bâtiment de plusieurs étages qui est orienté sur un accès est-ouest qui maximise l’exposition au nord et au sud. Des stratégies d’ombrage passif ont été utilisé à l’est, au sud et à l’ouest via des façades qui accumule les gains directs de chaleur pendant les mois d’été et permettent une certaine pénétration pendant l’hiver.

 

Flux d’énergie

 
Le Chandler City HallOmbrage passif pour Les façades est, ouest et sud ©Bill Timmerman

 
Située dans un environnement où les températures sont hostiles, la première ligne de défense est l’enveloppe. Les stratégies d’ombrage passive avec vitrage haute performance ont été utilisés pour contenir autant de gain de chaleur solaire que possible. Ces systèmes mécaniques adaptent leur taille selon la fonction du bâtiment.

Le système global est refroidit par l’eau provenant des économiseurs quand les conditions extérieures sont bonnes. Les charges électriques sont réduites en utilisant des appareils d’éclairage alimentés par des photo-capteurs. Les bâtiments à étages utilisent des combinaisons différentes de stratégies selon la fonction et l’orientation.

Fournir des énergies renouvelables sur place est un objectif définit depuis le début et la ville est actuellement en pourparlers avec des fournisseurs d’énergie solaire pour installer un réseau de panneaux photovoltaïques de 330 kW sur la structure de stationnement.

 
Le Chandler City Hall©Bill Timmerman
Le Chandler City Hall©Bill Timmerman
Le Chandler City Hall©Bill Timmerman


Share
Sébastien BAGES
About the author

Sébastien BAGES

Plus de trois années de travail passionné sur Civilisation 2.0 Actus, et fondateur de l'association Civilisation 2.0, je mets à contribution mon expertise de veille technique et scientifique, mon analyse de chef de projet, mon engouement pour la science et ses outils, et mon expérience dans le développement stratégique afin d'offrir à tous ce qui en résulte.

Laisser une réponse

dix − cinq =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

        Back to top
        Préférences de confidentialité

        Lorsque vous visitez notre site Web, il peut stocker des informations via votre navigateur à partir de services spécifiques, généralement sous la forme de cookies. Ici, vous pouvez modifier vos préférences de confidentialité. Il convient de noter que le blocage de certains types de cookies peut avoir un impact sur votre expérience sur notre site Web et les services que nous sommes en mesure d'offrir.

        Cliquez pour activer / désactiver le code de suivi Google Analytics.
        Cliquez pour activer / désactiver les polices Google.
        Cliquez pour activer / désactiver Google Maps.
        Cliquez pour activer / désactiver les intégrations vidéo.
        En poursuivant votre navigation, sans changer les paramètres de votre navigateur, vous acceptez l'utilisation de cookies pour garantir une bonne expérience sur notre site.