Le CERN investit l’ONU et devient une voix scientifique supplémentaire

Le CERN investit l’ONU et devient une voix scientifique supplémentaire

Le CERN investit l’ONU et devient une voix scientifique supplémentaire 600 400 Sébastien BAGES

Est-ce que l’observation des travaux de l’Organisation des Nations Unies par le CERN va avoir des résultats significatifs ?


Le laboratoire international de physique des particules, basé près de Genève, en Suisse, vient d’obtenir le statut d’observateur à l’Assemblée Générale des Nations Unies, ont annoncé les responsables du CERN vendredi dernier.

Le CERN se joint à d’autres groupes environnementaux et organismes de santé publique, mais en tant que la première organisation de recherche des sciences physiques dans les rangs des observateurs de l’ONU. Ce statut d’observateur accorde le droit de parole aux réunions, de participer aux votes de procédure, et signer et sponsoriser des résolutions, mais pas de les voter.

À certains égards, l’ajout du CERN semble être une évolution naturelle – et sur du long terme.

Ce genre d’accès à des organismes a été fondé en 1954 sous les auspices de l’Organisation des Nations Unies pour l’Éducation, la Science et la Culture (UNESCO). Sa mission initiale était de fournir des projets de collaboration pour les chercheurs des pays alliés et des pays des anciens Axes, après la seconde guerre mondiale.

Sans doute que le plus imposant projet du laboratoire, le Large Hadron Collider (LHC – collisionneur de particules), a fait la Une dans le monde entier cette année lorsqu’il a révélé la détection d’une nouvelle particule qui semblerait être l’insaisissable boson de Higgs.


« Grâce à ces projets, qui réunissent des scientifiques de partout dans le monde, le CERN encourage également le dialogue entre les nations et est devenu un modèle pour la coopération internationale », a déclaré le CERN dans un communiqué de presse. Le laboratoire indique qu’il peut utiliser son nouveau statut avec les Nations Unies pour aider à consolider la formation scientifique et les capacités technologiques dans les pays en développement, particulièrement en Afrique.

Mais tout comme l’observation d’une particule quantique peut changer son état, est-ce que l’implication du CERN fera-t-elle réellement s’effondrer la fonction ‘onde’ de l’ONU et déclenchera un meilleur développement scientifique et de plus importantes politiques technologiques ? Seul le temps nous le dira, mais cela est déjà bien parti.

Citations de New Scientist
Crédits : image À-la-Une : © UN Photo / Paulo Filgueiras

Share
Sébastien BAGES
About the author

Sébastien BAGES

Plus de trois années de travail passionné sur Civilisation 2.0 Actus, et fondateur de l'association Civilisation 2.0, je mets à contribution mon expertise de veille technique et scientifique, mon analyse de chef de projet, mon engouement pour la science et ses outils, et mon expérience dans le développement stratégique afin d'offrir à tous ce qui en résulte.

Un commentaire
  • Le CERN investit l’ONU et devient une voix scientifique supplémentaire | scatol8® | Scoop.it 17 décembre 2012 à 13h44

    […] Est-ce que l’observation des travaux de l’Organisation des Nations Unies par le CERN va avoir des résultats significatifs ? Le..  […]

Laisser une réponse

15 + huit =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

        Back to top
        Préférences de confidentialité

        Lorsque vous visitez notre site Web, il peut stocker des informations via votre navigateur à partir de services spécifiques, généralement sous la forme de cookies. Ici, vous pouvez modifier vos préférences de confidentialité. Il convient de noter que le blocage de certains types de cookies peut avoir un impact sur votre expérience sur notre site Web et les services que nous sommes en mesure d'offrir.

        Cliquez pour activer / désactiver le code de suivi Google Analytics.
        Cliquez pour activer / désactiver les polices Google.
        Cliquez pour activer / désactiver Google Maps.
        Cliquez pour activer / désactiver les intégrations vidéo.
        En poursuivant votre navigation, sans changer les paramètres de votre navigateur, vous acceptez l'utilisation de cookies pour garantir une bonne expérience sur notre site.