C2.0 Actus

Le cannabis fumé réduit certains symptômes de la sclérose en plaques

Le cannabis fumé réduit certains symptômes de la sclérose en plaques

Le cannabis fumé réduit certains symptômes de la sclérose en plaques 979 511 Sébastien BAGES

Une étude clinique sur 30 patients adultes atteints de sclérose en plaques (SEP) de l’Université de Californie, à la San Diego School of Medicine, a montré que le cannabis fumé peut être un traitement efficace pour traiter la spasticité – un symptôme fréquent de cette maladie neurologique.


Les essais contrôlés avec un placebo ont également atténué la perception de la douleur, bien que les participants aient également signalé à court terme, des effets cognitifs néfastes et un accroissement de la fatigue. L’étude a été publiée le 14 mai, dans le Canadian Medical Association Journal.

L’auteur principal de cette étude, la chercheur-doctorante Jody Corey-Bloom, professeure de neuroscience et directrice du Centre contre la sclérose en plaques à l’UC de San Diego, et ses collègues, ont pris des personnes souffrantes et les ont assignées au hasard, soit à un groupe-test (qui fumait du cannabis une fois par jour pendant trois jours) ou au groupe témoin (qui fumaient des cigarettes placebos identiques, également une fois par jour pendant trois jours). Après un intervalle de 11 jours, les participants ont permuté de groupe.

« Nous avons découvert que le cannabis fumé était supérieur au placebo dans la réduction des symptômes et de la douleur chez les patients résistant aux traitements contre la spasticité, ou qui ont des contractions musculaires excessives », a déclaré Corey-Bloom.

Des rapports antérieurs ont suggéré que les composés actifs de la marijuana médicale étaient potentiellement efficaces dans le traitement de troubles neurologiques, mais la plupart des études ont porté sur les cannabinoïdes administrés par voie orale. Il y avait également des rapports anecdotiques de patients atteints de SEP qui ont approuvé qu’ils fumaient de la marijuana pour soulager les symptômes de la spasticité.

Toutefois, cette étude a utilisé une mesure plus objective, une échelle modifiée de Ashford qui sert à classer l’intensité du tonus musculaire en mesurant des choses telles que la résistance dans l’amplitude des mouvements et sa rigidité. Le critère secondaire, la douleur, a été mesuré en utilisant une échelle visuelle analogique. Les chercheurs ont également examiné les performances physiques (en utilisant une marche chronométrée) et la fonction cognitive et – à la fin de chaque visite – ils ont demandé aux patients d’évaluer leur sentiment de “planitude”.

Généralement bien toléré, fumer du cannabis a seulement des effets bénins sur l’attention et la concentration. Les chercheurs ont noté que des études plus importantes, sur un plus long terme, sont nécessaires pour confirmer leurs conclusions et déterminer si des doses plus faibles peuvent entraîner des effets bénéfiques avec moins d’impact cognitif.

La présente étude est la cinquième épreuve clinique de l’efficacité possible du cannabis pour un usage thérapeutique, rapportée par le Centre de Recherche sur le Cannabis Médicinal de l’Université de Californie (CMCR). Quatre autres études sur l’être humain dans le domaine du contrôle de la douleur neuropathique ont également apporté des résultats positifs.

« L’étude menée par Corey Bloom et ses collègues ajoutent à une masse croissante de preuves que le cannabis a une valeur thérapeutique pour certaines indications, et peut être un complément ou une alternative pour les patients dont la spasticité ou la douleur n’est pas gérée de façon optimale », a déclaré Igor Grant, directeur du CMCR, qui a financé l’étude.


Citations de EurekAlert
Crédit image : Gorky

Share
Sébastien BAGES
About the author

Sébastien BAGES

Plus de trois années de travail passionné sur Civilisation 2.0 Actus, et fondateur de l'association Civilisation 2.0, je mets à contribution mon expertise de veille technique et scientifique, mon analyse de chef de projet, mon engouement pour la science et ses outils, et mon expérience dans le développement stratégique afin d'offrir à tous ce qui en résulte.

Laisser une réponse

4 + douze =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back to top
Préférences de confidentialité

Lorsque vous visitez notre site Web, il peut stocker des informations via votre navigateur à partir de services spécifiques, généralement sous la forme de cookies. Ici, vous pouvez modifier vos préférences de confidentialité. Il convient de noter que le blocage de certains types de cookies peut avoir un impact sur votre expérience sur notre site Web et les services que nous sommes en mesure d'offrir.

Cliquez pour activer / désactiver le code de suivi Google Analytics.
Cliquez pour activer / désactiver les polices Google.
Cliquez pour activer / désactiver Google Maps.
Cliquez pour activer / désactiver les intégrations vidéo.
En poursuivant votre navigation, sans changer les paramètres de votre navigateur, vous acceptez l'utilisation de cookies pour garantir une bonne expérience sur notre site.