Le BIO : Ni meilleur pour vous, ni pour la planète ?

Le BIO : Ni meilleur pour vous, ni pour la planète ?

Le BIO : Ni meilleur pour vous, ni pour la planète ? 300 229 Sébastien BAGES

Pour les agriculteurs biologiques, c’est une mauvaise nouvelle. Les cultures bios semblent ne pas être plus nutritives que les produits classiques, et ne sont pas nécessairement bonnes pour la planète non plus.


L’agriculture biologique évite les pesticides et les engrais synthétiques, et produit des aliments soi-disant plus nutritifs, contenant moins de contaminants nocifs. Crystal Smith-Spangler, de l’Université de Stanford en Californie, et ses collègues ont mis en place 237 études comparant des aliments biologiques et non-biologiques. Ils ont trouvé peu de preuves sur le postulat signalant que le bio serait nutritivement plus riche. Les aliments conventionnels contiennent plus de pesticides, mais étaient dans les limites autorisées (Annals of Internal Medicine, vol 157, p 348).

Pendant ce temps, les lobbys verts de l’agriculture biologique ont été interrogés par Hanna Tuomisto, de l’Université d’Oxford et ses collègues, qui ont examiné 109 documents. Les fermes biologiques sont moins polluantes pour une superficie donnée, mais étaient souvent plus polluantes par unité de produits alimentaires. Cependant, elles ont eu un meilleur sol et logé plus d’espèces (Journal of Environmental Management, doi.org/h8v).

« Un label ‘bio’ n’est pas une garantie directe que le produit est plus respectueux de l’environnement », a expliqué Tuomisto. La chercheuse prône une agriculture intégrée, combinant une plus large gamme de systèmes existants.

« Les techniques avancées de reproduction, combinées avec de meilleures pratiques agricoles provenant des systèmes biologiques et conventionnels, pourraient avoir un meilleur impact global en matière d’amélioration du rendement des cultures et de développement durable », a déclaré Dale Sanders, directeur du Centre John Innes de Norwich, au Royaume-Uni.


Citations de NewScientist
Crédit image À-la-Une : les qualités écologiques du bio ne sont pas étanches – © Design Pics Inc / Rex Features

Share
Sébastien BAGES
About the author

Sébastien BAGES

Plus de trois années de travail passionné sur Civilisation 2.0 Actus, et fondateur de l'association Civilisation 2.0, je mets à contribution mon expertise de veille technique et scientifique, mon analyse de chef de projet, mon engouement pour la science et ses outils, et mon expérience dans le développement stratégique afin d'offrir à tous ce qui en résulte.

4 commentaires
  • Nous avons le même goût, mais pour l’enrichissement supplémentaire nutritif; Je ne le savais pas…!
    Cela dit:
    Avantage ou inconvénient…
    Quoi qu’il en soit, c’est une autre forme d’approche plus réfléchi…
    Au niveau des résultats escomptés mais bon!

  • La production en bio est à mon sens un concept, une idéologie voire un marketing.

    Il s’adresse massivement à une clientèle de nantis car consommer bio exige un budget colossal au quotidien. (Les bobos en sont friands, mais cet avis n’engage que son auteur).

    Par ailleurs, si l’on observe l’évolution du comportement humain durant ce dernier siècle encadré par celle de la technologie et de nouvelles valeurs qui induisent une véritable révolution de la sociologie des organisations par le changement de nos habitudes, de nos us et coutumes en un mot de notre façon d’être au monde, il y a à dire…

    C’est pourquoi je pense et depuis les années 70, qu’il faut réhabiliter les cultures vivrières et les joies des “jardins familiaux” avec tout son panel de bénéfices.
    En effet, les anciens connaissaient les moyens de s’alimenter sainement, pour pas cher et en autonomie. Ils échangeaient compétences, rapports humains, le ciment d’une société humble, équilibrée et paisible.

    Aujourd’hui la France est en friche. Nul besoin de bio pour sauver la planète.

    Certains, dont Jean Marie Pelt, Pierre Rabhi et d’autres tel des ’empêcheurs de tourner en rond’ se sont employés à dénoncer, inspirer, proposer la redécouverte de ce que nous savions déjà.

    😉

  • vous êtes cons ou quoi ? faites votre jardin avec des semences ancestrales/reproductibles sans chimique et vous avez du bio et ça coute presque rien… vivez en autarcie ou subissez la famine qui suivra l’effondrement économique planifié qui s’en vient TRÈS RAPIDEMENT!!!

  • Salut Seb,
    Nous pour faire face à ce problème, nous avons opté pour un jardin en permaculture 🙂
    Ca commence plutôt bien en plus!!

Laisser une réponse

13 + 11 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

        Back to top
        Préférences de confidentialité

        Lorsque vous visitez notre site Web, il peut stocker des informations via votre navigateur à partir de services spécifiques, généralement sous la forme de cookies. Ici, vous pouvez modifier vos préférences de confidentialité. Il convient de noter que le blocage de certains types de cookies peut avoir un impact sur votre expérience sur notre site Web et les services que nous sommes en mesure d'offrir.

        Cliquez pour activer / désactiver le code de suivi Google Analytics.
        Cliquez pour activer / désactiver les polices Google.
        Cliquez pour activer / désactiver Google Maps.
        Cliquez pour activer / désactiver les intégrations vidéo.
        En poursuivant votre navigation, sans changer les paramètres de votre navigateur, vous acceptez l'utilisation de cookies pour garantir une bonne expérience sur notre site.