La sexualité des mâles et des femelles est différente au niveau cérébral

La sexualité des mâles et des femelles est différente au niveau cérébral

La sexualité des mâles et des femelles est différente au niveau cérébral 400 286 Sébastien BAGES

C’est vrai – le sexe change beaucoup de choses, y compris la structure du cerveau des rats. Et entre autre, elle [la structure du cerveau] est vraiment différente pour les hommes et les femmes.


Il y a plusieurs régions cérébrales, qui diffèrent de taille en fonction des sexes, liées au comportement sexuel chez les humains et autres mammifères. Pour savoir si une région connue pour être plus grande chez les hommes a été modifiée par le sexe, Shinji Tsukahara et ses collègues de l’Université de Saitama près de Tokyo, a comparé les cerveaux de rats mâles qui n’avaient jamais eu des relations sexuelles avant avec leurs homologues plus expérimentés. Ils ont constaté que le nombre de structures épineuses situées au niveau des synapses neuronales était significativement plus faible chez les rats qui avaient déjà copulé.

Tsukahara, qui a présenté ses conclusions à la dernière réunion de Society for Neuroscience à Washington DC, pense que la baisse des épines peuvent avoir été causées par les changements hormonaux déclenchés par la présence de la femelle, ainsi que les entrées sensorielles du pénis. Il suggère que ces régions peuvent servir de «route à sens unique pour apprendre à s’accoupler». Une fois qu’elles ont été activées une première fois, elles peuvent être perdues car elles ne sont plus nécessaires.

Les épines jouent également un rôle dans le comportement sexuel des rats femelles. Dans une étude distincte, Paul Micevych et ses collègues de l’Université de Californie à Los Angeles, ont étudié l’effet sur ​​le cerveau du cycle sexuel chez le rat femelle – caractérisé par une augmentation de la production d’estradiol tous les quatre jours. Pour contrôler le cycle, l’équipe a enlevé les ovaires des rates et leur ont injecté de l’estradiol.


Ils ont constaté que le nombre d’épines dans le noyau arqué hypothalamique – une région du cerveau connue pour être liée à des comportements sexuels féminins – corrélait avec la quantité d’estradiol injectée aux femelles, comme l’indiquait leurs comportements. Les rates ayant reçu les plus fortes doses avaient plus d’épines et étaient sexuellement réceptifs à hauteur de 80% des mâles. Ceux qui ont reçu la plus petite dose ont eu moins épines et ont seulement répondu à 10% des avances mâles.

Lorsque le groupe a utilisé un médicament pour bloquer la formation d’épines dans un groupe séparé de rats femelles, ils ont trouvé que ces rates furent moins réceptives aux avances sexuelles d’un groupe de contrôle. Cela suggère que la croissance de nouvelles épines est essentielle pour inciter les comportements sexuels (Journal of Neuroscience, DOI: 10.1523/jneurosci.3030-11.2011).

Micevych a également identifié le récepteur à travers lequel l’estradiol expose son effet. En principe, dit-il, un médicament développé pour cibler ce récepteur pourrait stimuler la croissance de nouvelles épines, avec des implications possibles pour modifier la libido chez l’homme.

Stuart Tobet, neuroscientifique à l’Université du Colorado à Fort Collins, affirme que les études donnent un aperçu “de la façon dont les changements dans la structure des épines contribuent à la capacité d’afficher des comportements sexuels chez les rats, et peut-être par extrapolation, à d’autres mammifères dont les humains”.


Traduit de l’article original de NewScientist, par Sébastien B.

Share
Sébastien BAGES
About the author

Sébastien BAGES

Plus de trois années de travail passionné sur Civilisation 2.0 Actus, et fondateur de l'association Civilisation 2.0, je mets à contribution mon expertise de veille technique et scientifique, mon analyse de chef de projet, mon engouement pour la science et ses outils, et mon expérience dans le développement stratégique afin d'offrir à tous ce qui en résulte.

Laisser une réponse

quinze − dix =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

        Back to top
        Préférences de confidentialité

        Lorsque vous visitez notre site Web, il peut stocker des informations via votre navigateur à partir de services spécifiques, généralement sous la forme de cookies. Ici, vous pouvez modifier vos préférences de confidentialité. Il convient de noter que le blocage de certains types de cookies peut avoir un impact sur votre expérience sur notre site Web et les services que nous sommes en mesure d'offrir.

        Cliquez pour activer / désactiver le code de suivi Google Analytics.
        Cliquez pour activer / désactiver les polices Google.
        Cliquez pour activer / désactiver Google Maps.
        Cliquez pour activer / désactiver les intégrations vidéo.
        En poursuivant votre navigation, sans changer les paramètres de votre navigateur, vous acceptez l'utilisation de cookies pour garantir une bonne expérience sur notre site.