La première mission privée pour Mars vise à être lancée en 2018

La première mission privée pour Mars vise à être lancée en 2018

La première mission privée pour Mars vise à être lancée en 2018 1200 920 Sébastien BAGES

Les premières personnes à visiter Mars y seront dans cinq ans – si un plan audacieux d’une société privée finançant le décollage vient réellement à porter ses fruits.


Cette semaine, la Inspiration Mars Foundation (Fondation Mars Inspiration), une nouvelle organisation sans but lucratif, a annoncé des plans pour une mission vers Mars qui serait mis en lancement le 5 janvier 2018 et arriverait à la planète en août de la même année. Dennis Tito, qui est devenu en 2001 le premier touriste de l’espace à visiter la Station Spatiale Internationale, dirige la fondation.

Le voyage sera financé principalement par des dons philanthropiques – mais Tito s’est engagé personnellement à couvrir les deux premières années de développement de la mission, peu importe combien cela coûte.

« Ce n’est pas une mission commerciale », a déclaré Tito lors d’une conférence de presse le 27 février à Washington DC. « Permettez-moi de vous le garantir, je sortirai beaucoup plus pauvre à la suite de cette mission. Mais mes petits-enfants sortiront beaucoup plus riches grâce à l’inspiration que cela va leur apporter ».

Les trajectoires orbitales partagées sur Twitter par un membre de l’équipe, Michael Loucks, montrent les plans d’un vaisseau spatial quittant la Terre, survolant Mars, pour revenir ensuite à la maison – le tout en 501 jours. L’engin passera au-dessus de Mars à une distance d’environ 160 kilomètres, transportant un équipage de deux personnes, probablement un homme et une femme mariés, qui seront payés pour faire le voyage.

Les gestionnaires du projet n’ont pas encore décidé les critères de sélection des membres de l’équipage. Mais les personnes choisies devront avoir une connaissance pratique des systèmes spatiaux, être à l’aise dans un environnement isolé et confiné, et posséder d’excellentes aptitudes à la communication, a annoncé la porte-parole de la fondation, Jessica Ballard. « Nous allons très certainement être la recherche d’expériences et de connaissances de la NASA sur la sélection et la formation d’équipage », a-t-elle décrit dans un courriel à New Scientist.

Ils auront besoin d’avoir « les bonnes choses par dix », a dit Tito à la conférence de presse.

 

Des quartiers confortables

Sur le chemin de Mars, le couple va vivre dans un habitat gonflable de 17 mètres cubes, où ils mangeront des aliments réhydratés, boiront de l’eau recyclée et respireront de l’air recyclé. Ils seront également chargés de contrôler et de maintenir le vaisseau spatial, y compris leurs propres systèmes de survie. « Nous voulons éliminer autant d’automates que nous le pouvons », a déclaré le directeur technique de Mars Inspiration, Taber MacCallum.

Le délai pour la mise en place du voyage est serré, mais l’équipe pense que ce sera possible parce que le plan est basé principalement sur une technologie existante ou des véhicules qui sont en développement – y compris les fusées et les véhicules conçus par l’équipe de la firme des vols spatiaux habités SpaceX, la première entreprise commerciale à avoir commencé à faire des visites régulières à la Station Spatiale Internationale.

Elon Musk, PDG de SpaceX, avait précédemment promis d’amener les humains vers Mars d’ici une dizaine d’années. La compagnie dit qu’elle n’est pas impliquée dans la mission prévue de Tito, mais ils seront heureux de lui vendre un tour. « SpaceX est toujours ouvert pour fournir une gamme complète de services de lancement pour les clients intéressés », a expliqué la porte-parole Christina Ra. Inspiration Mars a souligné que l’équipe doit encore évaluer les options pour les véhicules spatiaux et n’a pas encore conclut d’accord avec un fournisseur.

La première mission privée pour Mars vise à être lancée en 2018 Faire un petit survol de Mars – © Inspiration Mars


 

Conduite à risque

Quel que soit leur choix, il n’est pas encore clair de comment l’équipage sera protégé contre les dégâts d’irradiation au-delà du blindage magnétique terrestre, s’est interrogé Marco Durante de l’Université Technique de Darmstadt en Allemagne. « L’exposition aux rayonnements est proportionnelle au temps dans l’espace », a-t-il dit. Et une mission vers Mars serait battre des records pour l’Homme, de la plus longue exposition en continue passée dans l’espace (438 jours).

La fenêtre de lancement en 2018 coïncide avec la prédiction d’un minima solaire, lorsque les niveaux de rayonnement du soleil devraient être au plus bas. Mais le vent solaire permet de dévier les rayons cosmiques galactiques – des particules chargées provenant de l’extérieur du système solaire qui peuvent également être dommageable pour les humains. Un soleil moins actif signifie un faible vent solaire et donc, un rayonnement cosmique plus fort dans l’espace profond.

Dans l’ensemble, nous n’en savons pas assez sur le risque spatial pour dire si les blindages actuels peuvent garantir la sécurité des astronautes, s’est enquit Durante.

Le responsable du département médical, Jonathan Clark, qui a supervisé le saut supersonique du parachutiste Felix Baumgartner de la stratosphère, a souligné que l’équipage sera presque certainement exposé à un rayonnement suffisant pour faire accroître un risque de cancer de seulement 3%. Ce sont les limites d’exposition pour toute une carrière d’astronaute de la NASA. Il dit que c’est une préoccupation, mais pas le clou du spectacle, en partie parce que l’équipe utilisera une approche de la médecine personnalisée sans précédent pour adapter le programme de support de vie individuellement.

La chose la plus préoccupante est un évènement soudain, comme une éruption solaire, qui pourrait les exposer à un grand nombre de rayonnement d’un seul coup ou qui pourrait endommager les ordinateurs de bord et stimuler une urgence en vol. « Si vous revenez et que vous avez un cancer, nous pouvons faire face à cela sur Terre », a dit Clark. « Notre objectif est de minimiser les effets de l’irradiation aiguë sur la performance des équipes ».

Même si les 490 premiers jours se déroulent sans accroc, la partie la plus dangereuse de la mission sera encore à venir. La sonde ira tellement vite à son retour sur Terre qu’elle devra passer 10 jours en orbite pour perdre de la vitesse. Après cela, elle voyagera toujours à une vitesse record de 14 kilomètres par seconde quand elle pénètrera dans l’atmosphère, selon une étude de faisabilité menée par Tito et son équipe.

Pourtant, les membres de la fondation sont catégoriques sur le fonctionnement de leur plan, et la viabilité de leur entreprise : « La vie est risquée », dit Clark. « Tout ce qui vaut la peine d’être vécu doit être mis en jeu ».


 

Trajectoire vidéo

Citations de New Scientist
Crédit image À-la-Une : © Stocktrek / Getty – la destination touristique ultime

Share
Sébastien BAGES
About the author

Sébastien BAGES

Plus de trois années de travail passionné sur Civilisation 2.0 Actus, et fondateur de l'association Civilisation 2.0, je mets à contribution mon expertise de veille technique et scientifique, mon analyse de chef de projet, mon engouement pour la science et ses outils, et mon expérience dans le développement stratégique afin d'offrir à tous ce qui en résulte.

Laisser une réponse

dix-huit + 15 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

        Back to top
        Préférences de confidentialité

        Lorsque vous visitez notre site Web, il peut stocker des informations via votre navigateur à partir de services spécifiques, généralement sous la forme de cookies. Ici, vous pouvez modifier vos préférences de confidentialité. Il convient de noter que le blocage de certains types de cookies peut avoir un impact sur votre expérience sur notre site Web et les services que nous sommes en mesure d'offrir.

        Cliquez pour activer / désactiver le code de suivi Google Analytics.
        Cliquez pour activer / désactiver les polices Google.
        Cliquez pour activer / désactiver Google Maps.
        Cliquez pour activer / désactiver les intégrations vidéo.
        En poursuivant votre navigation, sans changer les paramètres de votre navigateur, vous acceptez l'utilisation de cookies pour garantir une bonne expérience sur notre site.