La lumière par gravité dépasse ses objectifs de financement et commence ses tests dans le tiers-monde

La lumière par gravité dépasse ses objectifs de financement et commence ses tests dans le tiers-monde

La lumière par gravité dépasse ses objectifs de financement et commence ses tests dans le tiers-monde 1280 662 Sébastien BAGES

Une société britannique propose une alternative sûre et efficace aux dangereuses lampes à kérosène, qui sont largement utilisées dans les pays en voie de développement, ou dans le tiers-monde. Appelée Gravity Light (Lumière par gravité) le dispositif électrique ne coûte que cinq dollars (~3€75), et utilise la force de gravité pour maintenir la lumière allumée.


Cette histoire a été découverte par Jim Drury, qui est allé à la rencontre de ces innovateurs.

GravityLight est une nouvelle approche révolutionnaire de stockage de l’énergie et de création lumineuse. Cela ne prend que trois secondes pour soulever le poids qui alimente GravityLight, créant ainsi 30 minutes de lumière lors de sa descente. Gratuitement.

Dans leur annonce, les inventeurs, Martin Riddiford et Jim Reeves, ont expliqué la chose suivante : « suivant l’inspiration initiale de l’utilisation de la gravité (et des années de sueur), nous avons amélioré le concept et il est maintenant prêt à la production. Nous avons besoin de votre aide pour financer l’outillage, la fabrication et la distribution d’au moins 1000 luminaires alimentés par gravité. Nous irons en faire cadeau à des villageois en Afrique et en Inde pour être utilisé régulièrement. Le suivi de la recherche nous dira dans quelle mesure ces luminaires répondent à leurs besoins, et nous permettra d’affiner la conception en une version MK2 plus efficace. Une fois que nous avons fait la preuve de concept, nous chercherons à établir des liens et des partenariats avec des ONGs pour le distribuer aussi largement que possible. Quand le produit est fabriqué massivement, le coût de cette lumière n’excède pas 5$.

 

Pourquoi GravityLight ?

Saviez-vous qu’il y a actuellement plus de 1,5 milliard de personnes dans le monde qui n’ont pas un accès fiable au réseau électrique ? Ces gens comptent plutôt sur les combustibles issus de la biomasse (essentiellement le kérosène) pour l’éclairage, une fois que le soleil se couche.

La lumière par gravité dépasse ses objectifs de financement et commence ses tests dans le tiers-mondeSoulevez le poids, et laissez la gravité faire le reste

La Banque mondiale estime que, comme une résultante à cela, 780 millions de femmes et d’enfants inhalent un gaz équivalant à fumer deux paquets de cigarettes par jour. 60% des adultes, des femmes victimes du cancer du poumon dans les pays en développement, sont non-fumeurs. Les fumées causent également des infections oculaires et des cataractes, mais la combustion du kérosène est aussi plus immédiatement dangereuse : 2,5 millions de personnes par an, rien qu’en Inde, souffrent de graves brûlures provenant des lampes à pétrole renversées. La combustion du kérosène est également livrée avec un boulet financier : obtenir du kérosène pour l’éclairage seul peut consumer 10 à 20% du revenu d’un ménage. Ce fardeau piège les personnes dans un état permanent de subsistance, c’est-à-dire, dans un emprisonnement d’achat de carburant par tasses pour leurs besoins quotidiens, comme et quand ils le peuvent.

La combustion du kérosène pour l’éclairage produit 244 millions de tonnes de dioxyde de carbone chaque année.

La lumière par gravité dépasse ses objectifs de financement et commence ses tests dans le tiers-mondePrototype final avec le sac de lest et ses pièces

 

GravityLight VS Lumière issue du photovoltaïque

Une idée communément admise est que l’éclairage solaire est la solution à ces problèmes dans les parties du monde en développement. Toutefois, un certain nombre de facteurs contradictoires se combinent pour compliquer les choses. La plupart des panneaux solaires photovoltaïques produisent de l’électricité uniquement lorsque le soleil brille, et l’énergie doit être stockée dans une batterie pour produire la lumière lorsqu’il commence à faire sombre. La quantité d’énergie stockée dépend de la taille du panneau, la taille de la batterie, et de la durée (le cas échéant) d’ensoleillement.

Nous n’ignorons pas que le photovoltaïque est l’une des meilleures solutions actuelles. Cependant les batteries, les panneaux et le reste sont chers, et les gens n’en ont pas les moyens. Les projets d’éclairage solaires continuent à fournir de la lumière à des milliers de personnes dans le monde, mais avec une faible propagation en raison des coûts trop élevés pour les individus, si bien que le matériel doit être acheté et installé par les communautés.

La lumière par gravité dépasse ses objectifs de financement et commence ses tests dans le tiers-mondeLes ampoules LED n’attirent pas les moustiques comme les ampoules classiques


La baisse des coûts des lampes économiques se fait de plus en plus ressentir, mais les batteries sont le maillon faible, parce qu’elles sont chères et se détériorent par l’usage et le temps. Très souvent, lors de l’achat d’une lampe solaire à faible coût avec une batterie rechargeable intégrée, un bon tiers de ce que vous payez part dans la batterie, et vous aurez besoin de la remplacer après quelques années. En supposant que vous avez les moyens d’en acheter une nouvelle… La capacité est souvent réduite pour économiser de l’argent, ce qui limite le temps d’utilisation. Dès lors, il n’y a plus de lumière.

Avec GravityLight, cependant, il ne faut que quelques secondes pour soulever le poids, ce qui crée assez d’énergie pour une demi-heure d’éclairage – chaque fois que cela est nécessaire. Il n’a pas de piles pour fonctionner ou à remplacer. Il est tout à fait propre et vert.

Parce qu’il n’y a pas de frais de fonctionnement après l’achat – à faible coût – initial, il a le potentiel de sortir les gens de la pauvreté, leur permettant d’utiliser l’argent qu’ils ont économisé pour acheter des systèmes d’éclairage solaire plus puissants dans le futur.

 

Où les inventeurs utilisent-ils le dispositif ?

La lumière par gravité dépasse ses objectifs de financement et commence ses tests dans le tiers-mondeSuspendu dans le hangar ou en faire la grande lumière du porche, vous pouvez y suspendre ce que vous voulez qui pèse environ 9kg

La lumière par gravité dépasse ses objectifs de financement et commence ses tests dans le tiers-mondePas de batterie à changer ou à faire la maintenance

 

Crédits

« Nous sommes Riddiford Martin et Jim Reeves, designers basés à Londres, qui ont passé quatre années à développer le GravityLight comme un projet autonome. Nous travaillons pour therefore.com, qui a plus de 20 années d’expérience dans la conception et le développement de produits informatiques et de communication pour une foule de pionniers dont Psion, Toshiba, NEC, TomTom, Inmarsat, ICO, Sepura, Acoustique Racal, de l’énergie Voller, FreePlay et SolarAid ».

« Nous travaillons avec un fabricant éprouvé, qui a l’expertise nécessaire pour fabriquer GravityLight. Nous avons des liens avec des organisations partenaires en Afrique et la nécessité de faire la même chose pour l’Inde. Si vous faites partie d’une organisation et que vous souhaitez vous impliquer, s’il vous plaît contactez-nous. Nous sommes particulièrement à la recherche de contacts en Amérique du Sud ».

 

Vidéos de démonstration (Anglais)


Citations de SingularityWeblog, via IndieGogo
Crédits médias : © ThereFore / Riddiford Martin / Jim Reeves

Share
Sébastien BAGES
About the author

Sébastien BAGES

Plus de trois années de travail passionné sur Civilisation 2.0 Actus, et fondateur de l'association Civilisation 2.0, je mets à contribution mon expertise de veille technique et scientifique, mon analyse de chef de projet, mon engouement pour la science et ses outils, et mon expérience dans le développement stratégique afin d'offrir à tous ce qui en résulte.

Laisser une réponse

17 + 19 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

        Back to top
        Préférences de confidentialité

        Lorsque vous visitez notre site Web, il peut stocker des informations via votre navigateur à partir de services spécifiques, généralement sous la forme de cookies. Ici, vous pouvez modifier vos préférences de confidentialité. Il convient de noter que le blocage de certains types de cookies peut avoir un impact sur votre expérience sur notre site Web et les services que nous sommes en mesure d'offrir.

        Cliquez pour activer / désactiver le code de suivi Google Analytics.
        Cliquez pour activer / désactiver les polices Google.
        Cliquez pour activer / désactiver Google Maps.
        Cliquez pour activer / désactiver les intégrations vidéo.
        En poursuivant votre navigation, sans changer les paramètres de votre navigateur, vous acceptez l'utilisation de cookies pour garantir une bonne expérience sur notre site.