Imprimez vous-mêmes en 3D quelque chose de très gros, morceau par morceau

Imprimez vous-mêmes en 3D quelque chose de très gros, morceau par morceau

Imprimez vous-mêmes en 3D quelque chose de très gros, morceau par morceau 1062 800 Sébastien BAGES

Si on en croit le battage médiatique, pouvoir imprimer en 3D signifie que plus personne n’aura dorénavant besoin d’aller faire ses courses pour acheter une cuillère, un bibelot, du matériel de bricolage ou même des chaises. Un petit bémol cependant… la taille des objets que vous pouvez imprimer est limitée par le volume de votre imprimante 3D.


L’imprimante Cube, par exemple, qui se veut à destination du fortuné grand public avec un coût de 1299$ (~1000€), ne peut imprimer que dans un volume de la taille d’une boîte à lunch.

Certains laboratoires de recherche peuvent se permettre de se servir de grandes imprimantes, mais le particulier est coincé à imprimer des petits canards, des tampons et autres babioles en plastique.

Un nouvel outil logiciel – développé par Linjie Luo et ses collègues de l’université de Princeton – divise automatiquement les grands modèles 3D dans les dimensions avec lesquelles une petite imprimante peut composer, en ajoutant des connecteurs pour reconstituer l’objet entier.

Imprimez vous-mêmes en 3D quelque chose de très gros, morceau par morceau

Le logiciel, appelé Chopper, fonctionne en analysant un modèle 3D avant de l’imprimer et le décompose de manière optimale. Les zones de connexion des objets sont placées aussi loin que possibles des zones de fortes contraintes mécaniques, permettant ainsi de diviser le projet en autant de sections possibles.


Effectuer ces types de calculs pour des objets 3D est complexe, mais Chopper a été généralement en mesure de concevoir des parties qui ont mieux fonctionné que celles définies par les humains (sauf pour un tatou imprimé en 3D, pour des raisons que l’équipe de Princeton n’a pas compris, mais ce n’est peut-être pas une grande perte… à moins que vous soyez fan de tatous ou de t.A.T.u. ?).

Imprimez vous-mêmes en 3D quelque chose de très gros, morceau par morceau

Bien que cela ouvre une brèche où s’engouffrer pour les imprimantes à destination des particuliers souhaitant effectuer de plus gros et utiles objets, l’équipe a découvert que les imprimantes à destination des consommateurs ont tendance à être incapable d’imprimer des pièces scindées avec une fidélité assez haute pour être utile.

La recherche a été présentée à la conférence SIGGRAPH Asia à Singapour jeudi dernier.

Cela pourrait mettre en avant le besoin de normaliser la qualité d’impression et matériel des imprimantes afin que les consommateurs aient une haute fidélité des objets qu’ils ont dessinés. En effet, quand vous imprimez une photo, vous ne voulez surement pas avoir un Picasso. Ainsi cela doit être de même avec la 3D.

 

Démonstration :


Certaines citations de New Scientist
Crédits médias © New Scientist – © Princeton

Share
Sébastien BAGES
About the author

Sébastien BAGES

Plus de trois années de travail passionné sur Civilisation 2.0 Actus, et fondateur de l'association Civilisation 2.0, je mets à contribution mon expertise de veille technique et scientifique, mon analyse de chef de projet, mon engouement pour la science et ses outils, et mon expérience dans le développement stratégique afin d'offrir à tous ce qui en résulte.

2 commentaires
  • Imprimez vous-mêmes en 3D quelque chose de très gros, morceau par morceau | DIY – Raspberry Pi | Scoop.it 9 décembre 2012 à 6h01

    […] Si on en croit le battage médiatique, pouvoir imprimer en 3D signifie que plus personne n’aura dorénavant besoin d’aller..  […]

  • Imprimez vous-mêmes en 3D quelque chose de très gros, morceau par morceau | FCBA_innovation et technologie | Scoop.it 9 décembre 2012 à 11h54

    […] Si on en croit le battage médiatique, pouvoir imprimer en 3D signifie que plus personne n’aura dorénavant besoin d’aller..  […]

Laisser une réponse

dix − 8 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

        Back to top
        Préférences de confidentialité

        Lorsque vous visitez notre site Web, il peut stocker des informations via votre navigateur à partir de services spécifiques, généralement sous la forme de cookies. Ici, vous pouvez modifier vos préférences de confidentialité. Il convient de noter que le blocage de certains types de cookies peut avoir un impact sur votre expérience sur notre site Web et les services que nous sommes en mesure d'offrir.

        Cliquez pour activer / désactiver le code de suivi Google Analytics.
        Cliquez pour activer / désactiver les polices Google.
        Cliquez pour activer / désactiver Google Maps.
        Cliquez pour activer / désactiver les intégrations vidéo.
        En poursuivant votre navigation, sans changer les paramètres de votre navigateur, vous acceptez l'utilisation de cookies pour garantir une bonne expérience sur notre site.