Il y a assez de vent pour répondre à la demande énergétique globale

Il y a assez de vent pour répondre à la demande énergétique globale

Il y a assez de vent pour répondre à la demande énergétique globale 490 253 Sébastien BAGES

Il y a assez d’énergie disponible dans le vent pour répondre à la demande mondiale. Les turbines atmosphériques, qui convertissent des vents plus réguliers et plus rapides à haute altitude en énergie, pourraient générer encore plus de puissance que les unités terrestres et océaniques. Une nouvelle étude de la Ken Caldeira à Carnegie examine les limites de la quantité d’énergie qui pourrait être récoltée par les vents, ainsi que les effets de l’énergie éolienne à haute altitude auraient sur le climat dans son ensemble. Leurs travaux ont été publiés le 9 septembre dans la revue Nature Climate Change.


Dirigée par Kate Marvel du Lawrence Livermore National Laboratory, qui a commencé cette recherche à Carnegie, l’équipe a utilisé des modèles pour quantifier la quantité d’énergie qui pourrait être générée à partir de la surface et des vents atmosphériques. Les vents de surface ont été définis comme ceux qui sont accessibles par des turbines soutenues par des pylônes sur des terrains ou offshore. Les vents de haute altitude ont été définis comme ceux qui sont accessibles par la technologie de la fusion des turbines et des cerfs-volants. L’étude a porté uniquement sur les limites géophysiques de ces techniques, non sur la technique ou l’économie.

Les turbines créent une traînée ou une résistance, ce qui supprime l’élan des vents et tend à les ralentir. Comme le nombre d’éoliennes augmente, la quantité d’énergie qui est extraite augmente. Mais à un certain moment, les vents seraient ralentis si bien que l’ajout de turbines ne produirait plus d’électricité. Cette étude a porté sur la recherche de l’endroit où l’extraction d’énergie est la plus élevée.

En utilisant des modèles, l’équipe a pu déterminer que plus de 400 térawatts (TW) d’énergie peuvent être extraits des vents de surface et plus de 1800 térawatts pourraient être générés par des vents provenant de toute l’atmosphère.

Aujourd’hui, la civilisation mondiale utilise environ 18 TWs d’énergie. Près de la surface les vents pourraient fournir plus de 20 fois la demande actuelle énergétique mondiale et les éoliennes dressées sur des cerfs-volants pourraient capturer 100 fois la demande actuelle.

Au niveau maximum de prélèvement, il y aurait des effets climatiques substanciels. Mais l’étude a révélé que les effets d’extraction sur le climat – au niveau de la demande mondiale actuelle – seraient faibles, aussi longtemps que les turbines seraient étalées et non regroupées dans quelques régions. Au niveau de la demande mondiale énergétique, les éoliennes pourraient influer sur la température de surface d’environ 0,1 degré Celsius et à hauteur de 1% sur les précipitations. Dans l’ensemble, les impacts sur l’environnement seraient négligeables.

« En regardant le tableau d’ensemble, il est plus probable que les facteurs économiques, technologiques ou politiques détermineront la croissance de l’énergie éolienne dans le monde, plutôt que les limites géophysiques », a conclu Caldeira.


Citations de l’association sans but lucratif Carnegie Institution for Science, via EurkAlert
Crédit image À-la-Une : CSIRO. Photo de Gregory Heath

Share
Sébastien BAGES
About the author

Sébastien BAGES

Plus de trois années de travail passionné sur Civilisation 2.0 Actus, et fondateur de l'association Civilisation 2.0, je mets à contribution mon expertise de veille technique et scientifique, mon analyse de chef de projet, mon engouement pour la science et ses outils, et mon expérience dans le développement stratégique afin d'offrir à tous ce qui en résulte.

3 commentaires
  • Avatar
    Michael Robert Brown 15 septembre 2012 à 1h15

    I absolutely love your blog and find a lot of your post’s to be precisely what I’m looking for. Would you offer guest writers to write content for yourself? I wouldn’t mind composing a post or elaborating on a lot of the subjects you write regarding here. Again, awesome blog!

  • Il y a assez de vent pour répondre à la demande énergétique globale | Espace Pour l’Innovation politique Bourgogne | Scoop.it 29 novembre 2012 à 9h32

    […] Il y a assez d’énergie disponible dans le vent pour répondre à la demande mondiale. Les turbines atmosphériques, qui..  […]

  • Bonjour.

    Intéressant.

    Il est clair que beaucoup de sources d’énergies propres sont encore sous-exploitées.

    Cordialement.

Laisser une réponse à Il y a assez de vent pour répondre à la demande énergétique globale | Espace Pour l'Innovation politique Bourgogne | Scoop.it Annuler une réponse

quatorze + dix =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

        Back to top
        Préférences de confidentialité

        Lorsque vous visitez notre site Web, il peut stocker des informations via votre navigateur à partir de services spécifiques, généralement sous la forme de cookies. Ici, vous pouvez modifier vos préférences de confidentialité. Il convient de noter que le blocage de certains types de cookies peut avoir un impact sur votre expérience sur notre site Web et les services que nous sommes en mesure d'offrir.

        Cliquez pour activer / désactiver le code de suivi Google Analytics.
        Cliquez pour activer / désactiver les polices Google.
        Cliquez pour activer / désactiver Google Maps.
        Cliquez pour activer / désactiver les intégrations vidéo.
        En poursuivant votre navigation, sans changer les paramètres de votre navigateur, vous acceptez l'utilisation de cookies pour garantir une bonne expérience sur notre site.