Hawking : Tout ce que nous avons besoin de savoir

Hawking : Tout ce que nous avons besoin de savoir

Hawking : Tout ce que nous avons besoin de savoir 623 498 Sébastien BAGES

Hawking, réalisé par Stephen Finnigan, verra sa première la dernière nuit du Festival du Film de Cambridge. Il y a très peu de films biographiques évoquant des scientifiques, et encore moins qui sont dédiés au nom de leur seul sujet. Par ailleurs, le film coïncide avec la sortie de l’autobiographie du physicien, plus modestement intitulé Ma brève histoire – mais encore une fois, c’est son nom qui domine la couverture du livre.


Alors, comment Hawking est-il devenu le « savant le plus célèbre du monde » ? L’intérêt qu’on lui porte repose sur des éléments entrelacés. Il est le génie blessé dont l’intellect transcende son handicap physique. Il est auteur à succès mais il peut à peine parler, et également une star de la télé que tous invitent fréquemment bien qu’il ne puisse à peine bouger. Il est ce cyborg dont l’humanité est indistinguable de ces machines, exposant une voix à la fois totalement synthétique et débordant de personnalité. Il est le cosmologiste qui veut connaître l’esprit de Dieu – et aider le reste d’entre nous à la connaître aussi.

Pourtant, malgré l’éclat émanant de Hawking, il y a beaucoup de choses à son sujet demeurant mystérieuses. Sa façon de communiquer est nécessairement succincte et prise en compte : il donne une impression de franchise, sans la place aux commentaires et dialogues dépassant les paroliers. Son personnage public est soigneusement conçu : ceux en-dehors de ses proches peuvent s’interroger sur de nombreux aspects de sa vie hors des projecteurs.

Les deux œuvres – Hawking et Ma brève histoire promettent d’aborder l’homme hors des médias et des exposés scientifiques, en faveur d’une biographie plus conventionnelle. Les contributions de Hawking à la cosmologie ne sont qu’effleurées dans le film, éclairant surtout sa carrière plutôt que ses idées. Il y a cependant plus d’informations sur la physique dans son autobiographie, mais elles sont empaquetées dans quelques derniers et denses chapitres.

Alors qu’il y a déjà beaucoup de façons d’explorer le travail de Hawking, enquêter sur sa vie paraît moins évident. Le livre raconte l’histoire de Hawking dans ses propres mots, y compris des détails de son enfance et de ses années de formation. Sa clarté d’esprit et sa détermination sont évidentes. Tout comme la présence d’euphémismes et de sa bonne humeur mises en avant de temps à autre. Mais c’est une lecture laconique, un peu clairsemée, manquant de l’élaboration qui pourrait offrir un aperçu réel, palpable.


Le film de Finnigan offre un résultat plus satisfaisant. Outre la narration de Hawking lui-même, il fait bon usage d’une caméra, à hauteur de ​​son fauteuil roulant, nous fournissant ainsi une perspective proche de la première personne.
Des images d’archives, des reconstitutions et des entrevues avec ceux qui le connaissent le mieux aident à compléter le tableau, tissant ensemble les fils de la vie complexe personnelle, médicale et publique du sujet.

Nous obtenons des pistes sur des sujets qui se sont parfois emmêlés et déchirés. Par exemple, comment des pressions croissantes exercées simultanément à cause de son handicap et de sa renommée ont contribué à l’échec de son premier mariage.

Mais comme avec toutes les versions « estampillées », il y a un sentiment que certaines pièces du puzzle demeurent manquantes. Nous apprenons peu, par exemple, au sujet de son second mariage « tumultueux ». Il y a aussi très peu de matière sur les trois enfants Hawking, dont les voix brillent par leur absence. Donc, le film n’est pas une évidence complète du monde Hawking.

Le film et le livre laissent encore pas mal d’autres questions en suspens, allant de la plus profonde à la plus vénale. Est-ce que le travail de Hawking prouvera vraiment avoir révolutionné notre vision de l’univers ? Son handicap a-t-il vraiment libéré son esprit à voler librement ? Est-il vraiment un survivant extraordinaire, ou d’autres auraient-ils donné des résultats similaires en ayant accès à la même technologie d’assistance ? A-t-il des ennemis ? Quelle est sa fortune ?

La plupart de ces questions resteront sans réponse. Le mieux est juste d’accepter le livre comme un conte prosaïque de la vie de Hawking, et le film comme une célébration lyrique de celui-ci.

[toggle title=”Attention Spoiler”]La séquence de fin de Hawking est génialement tournée, alliant sa personne devant une foule en délire lors de l’ouverture des Jeux paralympiques de 2012, une conférence devant une salle comble de fans admiratifs, et une partie de son chez-lui intimiste de Cambridge.[/toggle]

Nous ne saurons jamais vraiment qui est Hawking. Mais ce que nous savons - qu’il a accomplit des succès extraordinaires contre une adversité extraordinaire - est suffisant.


citations de New Scientist
Crédit image À-la-Une : © Yang Lei/Xinhua/Eyevine

Share
Sébastien BAGES
About the author

Sébastien BAGES

Plus de trois années de travail passionné sur Civilisation 2.0 Actus, et fondateur de l'association Civilisation 2.0, je mets à contribution mon expertise de veille technique et scientifique, mon analyse de chef de projet, mon engouement pour la science et ses outils, et mon expérience dans le développement stratégique afin d'offrir à tous ce qui en résulte.

Laisser une réponse

onze − onze =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

        Back to top
        Préférences de confidentialité

        Lorsque vous visitez notre site Web, il peut stocker des informations via votre navigateur à partir de services spécifiques, généralement sous la forme de cookies. Ici, vous pouvez modifier vos préférences de confidentialité. Il convient de noter que le blocage de certains types de cookies peut avoir un impact sur votre expérience sur notre site Web et les services que nous sommes en mesure d'offrir.

        Cliquez pour activer / désactiver le code de suivi Google Analytics.
        Cliquez pour activer / désactiver les polices Google.
        Cliquez pour activer / désactiver Google Maps.
        Cliquez pour activer / désactiver les intégrations vidéo.
        En poursuivant votre navigation, sans changer les paramètres de votre navigateur, vous acceptez l'utilisation de cookies pour garantir une bonne expérience sur notre site.