C2.0 Actus

[Dossier] Avant le Big Bang … ? – Effondrement spontané

[Dossier] Avant le Big Bang … ? – Effondrement spontané

[Dossier] Avant le Big Bang … ? – Effondrement spontané 600 600 Sébastien BAGES

Cet article est la partie trois de notre dossier ‘Avant le Big Bang’. Pour revenir à la partie une, cliquez ici, ou la page précédente : ici.


Vilenkin et Mithani sont critiques de l’approche de Ellis et Maartens. « À première vue, il semble qu’ils aient concocté un univers stable », a dit Vilenkin. « Cependant, nous constatons que c’est seulement stable si vous ignorez les effets de la théorie quantique ».

Selon la théorie quantique, l’univers ne peut pas rester à sa taille minimale pour toujours – il y a une chance qu’il s’effondre spontanément. « Bien que la probabilité puisse être très faible, car une quantité infinie de temps est disponible, cela est inévitable », a décrit Vilenkin. « Par conséquent, si nous vivons dans un univers émergeant, il ne peut pas avoir toujours existé ». Selon Maarten, ce résultat d’instabilité quantique n’est pas ‘déraisonnable’. Toutefois, il n’est pas sûr que cela implique inévitablement un début de l’univers. « Il me semble que c’est une question beaucoup plus profonde, nécessitant au moins une certaine maturité dans la théorie de gravité quantique », a-t-il dit. « Malheureusement, nous n’avons pas cela ».

Dans le contexte de la physique connue, cependant, Vilenkin et Mithani conclurent que, quelle que soit votre façon de voir les choses, l’univers ne peut pas avoir toujours existé, il doit donc avoir eu un commencement. Mais comment a-t-il commencé ? Selon Vilenkin, la théorie quantique offre une solution car elle permet de faire apparaître quelque chose à partir de rien – avec ce quelque chose qui est un petit univers qui commence à gonfler, cyclique ou en suspension durant un temps très long avant d’entrer en expansion.

Peut-on vraiment être sûr maintenant que l’univers a eu un commencement ? Ou sommes-nous dans un cycle infini de croyance et d’incroyance en la matière ? « Pour la première fois dans l’histoire, nous avons les outils pour remédier scientifiquement à la question sur l’origine », a expliqué Vilenkin. « Donc, j’ai le sentiment que nous approchons de la vérité ».

Tout espoir pour nous d’observer l’origine ultime s’évanouit. Peu de temps après que Vilenkin et Mithani aient publié leur argument, le physicien Leonard Susskind de l’Université de Stanford en Californie a répondu avec deux documents. Il a écrit qu’un début, si cela a effectivement eu lieu, est susceptible d’avoir été si loin dans le passé, à toutes fins pratiques, que l’univers a toujours existé.


Il fait valoir que l’espace se gonfle de façon exponentielle, le volume du vide à des moments ultérieurs est très largement supérieur à des époques antérieures. Avec beaucoup plus d’univers-bulles existants, il y a des chances que le morceau de vide que nous appelons maison se soit formé plus tard aussi. Le vrai début est susceptible d’avoir été terriblement long – si loin, qu’aucune empreinte sur l’univers n’a pu y survivre. « Je trouve que c’est une situation paradoxale de dire qu’il doit y avoir eu un début, mais est-ce avec certitude un moment nommable », a dit Susskind.

Vilenkin le reconnaît. « C’est ironique », a-t-il dit. « L’univers peut avoir un début, mais nous ne pourrons jamais être en mesure de savoir exactement comment était ce début ».

Pourtant, les cosmologistes ont beaucoup d’autres grandes questions pour les tenir occupés. Si l’univers doit ses origines à la théorie quantique, la théorie quantique doit avoir existé avant l’univers. Donc la question suivante est sûrement : d’où les lois de la mécanique quantique viennent-elles ? « Nous ne savons pas », a admis Vilenkin. « Je considère que c’est une question totalement différente. Quand il s’agit de la création de l’univers, à bien des égards, nous en sommes encore au début ».

Citations de New Scientist. Citations de Marcus Chown qui est l’auteur de Tweeting the Universe (Faber & Faber)

Un format attrayant a été mis en avant il y a quelques temps par Stephen Hawking à travers une vidéo dont je laisse – à nos lecteurs – le soin de la conclusion :


Crédit image À-la-Une : © Byoungho Kim / Soft Crash/aluminum, © Piezo, Arduino/330x330x165(D) CM/2011

Share
Sébastien BAGES
About the author

Sébastien BAGES

Plus de trois années de travail passionné sur Civilisation 2.0 Actus, et fondateur de l'association Civilisation 2.0, je mets à contribution mon expertise de veille technique et scientifique, mon analyse de chef de projet, mon engouement pour la science et ses outils, et mon expérience dans le développement stratégique afin d'offrir à tous ce qui en résulte.

Laisser une réponse

14 + cinq =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back to top
Préférences de confidentialité

Lorsque vous visitez notre site Web, il peut stocker des informations via votre navigateur à partir de services spécifiques, généralement sous la forme de cookies. Ici, vous pouvez modifier vos préférences de confidentialité. Il convient de noter que le blocage de certains types de cookies peut avoir un impact sur votre expérience sur notre site Web et les services que nous sommes en mesure d'offrir.

Cliquez pour activer / désactiver le code de suivi Google Analytics.
Cliquez pour activer / désactiver les polices Google.
Cliquez pour activer / désactiver Google Maps.
Cliquez pour activer / désactiver les intégrations vidéo.
En poursuivant votre navigation, sans changer les paramètres de votre navigateur, vous acceptez l'utilisation de cookies pour garantir une bonne expérience sur notre site.