Des femmes mutilées redécouvrent le plaisir

Des femmes mutilées redécouvrent le plaisir

Des femmes mutilées redécouvrent le plaisir 1251 741 Sébastien BAGES

Une chirurgie reconstructive pionnière a apporté un nouvel espoir à un ‘petit nombre’ de femmes dans le monde. Elles seraient 140 millions à souffrir de la douleur et de la désolation sexuelle ayant pour cause des mutilations génitales.


Nouvellement publié suite à des essais de chirurgie réparatrice sur des centaines de femmes, l’article a révélé que les opérations se sont passées avec succès pour la plupart d’entre elles, soulageant la douleur et améliorant le plaisir sexuel.

« La vraie nouvelle, est qu’il faisable de donner un retour du plaisir, possible de reconstruire le clitoris, et possible de redonner aux femmes leurs identités perdues », explique Pierre Foldès, de l’Hôpital Saint-Germain Poissy en France, qui a développé la procédure.

Foldès et ses collègues ont suivi près de 3000 femmes, la plupart du temps en provenance du Mali, du Sénégal et de Côte-d’Ivoire – un an après avoir subies l’opération. Parce que le tissu clitoridien interne survit à la mutilation, les chirurgiens ont pu modeler un tissu cicatriciel et construire un nouveau clitoris qui fonctionnerait de façon normale.

Parmi les 866 femmes qui ont répondu au suivi, 821 ont déclaré que leur douleur avait décru ou que leur condition n’était pas pire. Le plaisir clitoridien s’était amélioré ou n’était pas pire pour 815 femmes. 290 femmes ont rapporté un assouplissement substantiel de la douleur, et 430 ont pu expérimenter à nouveau des orgasmes – dont 129 qui n’en avaient jamais eu auparavant.

Seulement 5% des répondantes ont souffert d’effets secondaires, tels que des saignements, et 20% ont pris moins de plaisir qu’avant la procédure.

Toutes les chirurgies ont été réalisées en France. Toutefois Foldès dit qu’il a des plans pour former des chirurgiens à Dakar, au Sénégal, où les mutilations des parties génitales féminines sont farouchement combattues par l’ONG Tostan.

Référence : The Lancet, DOI: 10.1016/S0140-6736(12)60400-0


Citations de New Scientist
Crédit image : Amnon s (Amnon Shavit).Campagne contre la mutilation génitale féminine en Ouganda.

Share
Sébastien BAGES
About the author

Sébastien BAGES

Plus de trois années de travail passionné sur Civilisation 2.0 Actus, et fondateur de l'association Civilisation 2.0, je mets à contribution mon expertise de veille technique et scientifique, mon analyse de chef de projet, mon engouement pour la science et ses outils, et mon expérience dans le développement stratégique afin d'offrir à tous ce qui en résulte.

Laisser une réponse

un × cinq =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

        Back to top
        Préférences de confidentialité

        Lorsque vous visitez notre site Web, il peut stocker des informations via votre navigateur à partir de services spécifiques, généralement sous la forme de cookies. Ici, vous pouvez modifier vos préférences de confidentialité. Il convient de noter que le blocage de certains types de cookies peut avoir un impact sur votre expérience sur notre site Web et les services que nous sommes en mesure d'offrir.

        Cliquez pour activer / désactiver le code de suivi Google Analytics.
        Cliquez pour activer / désactiver les polices Google.
        Cliquez pour activer / désactiver Google Maps.
        Cliquez pour activer / désactiver les intégrations vidéo.
        En poursuivant votre navigation, sans changer les paramètres de votre navigateur, vous acceptez l'utilisation de cookies pour garantir une bonne expérience sur notre site.