C2.0 Actus

Des chercheurs découvrent le potentiel de nouveaux traitements contre la leucémie avec d’anciens antibiotiques

Des chercheurs découvrent le potentiel de nouveaux traitements contre la leucémie avec d’anciens antibiotiques

Des chercheurs découvrent le potentiel de nouveaux traitements contre la leucémie avec d’anciens antibiotiques 348 254 Sébastien BAGES

Des cliniciens-chercheurs du Princess Margaret Cancer Program ont trouvé une approche prometteuse pour le traitement de la leucémie, en utilisant un ancien médicament d’une nouvelle manière.


La recherche de preuve-de-concept publiée aujourd’hui dans Cancer Cell, décrit comment l’équipe canadienne a découvert que la tigécycline des antibiotiques cible et détruit les cellules souches leucémiques en coupant la production d’énergie de la cellule.

“Si vous pensez à toutes les cellules dans le corps comme étant similaire à un réseau électrique, nous avons découvert que la tigécycline peut entraîner une panne de courant dans les cellules souches leucémiques, tout en gardant les lumières allumées dans toutes les cellules saines”, explique le Dr Aaron Schimmer, clinicien-chercheur à la Campbell Family Institute for Cancer Research dans le cadre du programme Princess Margaret Cancer Program, University Health Network. Il est également professeur agrégé aux départements de médecine, en biophysique médicale, et à l’Institut des sciences médicales à l’Université de Toronto (UoT).


Pour identifier les médicaments connus dont on ne savait pas précédemment les réelles capacités pour tuer les cellules leucémiques et les cellules souches leucémiques, l’équipe scientifique a amassé une bibliothèque de centaines de médicaments reconnus afin de les tester à nouveau, y compris la tigécycline. Ce dernier est un antibiotique par voie intraveineuse, normalement utilisé pour traiter les infections cutanées et les douleurs abdominales.

Très rapidement, un robot a manipulé des pipettes dans le but de tester diverses doses de chaque médicament pour voir si cela affecté des cellules leucémiques.

“La technologie a rendu cette découverte possible. En trois jours, nous avons trouvé les médicaments qui avaient le potentiel anti-leucémique qui était caché à nos yeux”, explique le Dr Schimmer. “En passant au crible toutes les combinaisons manuellement nous aurions mis des mois”.

“Nous avons testé plus de 500 médicaments existants sur la leucémie. Parmi les rares qui ont fait écho, la tigécycline a été la plus prometteuse et a révélé des idées novatrices dans la biologie de la leucémie à un niveau cellulaire”, explique l’auteur principal, Marko Škrtić, étudiant en MD / PhD à la Faculté de médecine de l’UoT, complétant ses études de doctorat au laboratoire du Dr Schimmer.

L’équipe canadienne a démontré que les cellules leucémiques ont des besoins énergétiques uniques et il est possible de clore de façon sélective cette production d’énergie dans lesdites cellules en bloquant la synthèse des protéines dans les mitochondries.

En cherchant de nouveaux traitements dans les médicaments approuvés, les chercheurs en cancérologie sont en mesure de “tester rapidement ces nouvelles stratégies chez des patients”, explique le Dr Schimmer, qui est dès aujourd’hui en essai clinique via de nombreux centres grâce à la tigécycline dans le traitement de la leucémie.


Via l’article original de MedicalXPress, traduit par Sébastien B.

Share
Sébastien BAGES
About the author

Sébastien BAGES

Plus de trois années de travail passionné sur Civilisation 2.0 Actus, et fondateur de l'association Civilisation 2.0, je mets à contribution mon expertise de veille technique et scientifique, mon analyse de chef de projet, mon engouement pour la science et ses outils, et mon expérience dans le développement stratégique afin d'offrir à tous ce qui en résulte.

Laisser une réponse

11 − 8 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back to top
Préférences de confidentialité

Lorsque vous visitez notre site Web, il peut stocker des informations via votre navigateur à partir de services spécifiques, généralement sous la forme de cookies. Ici, vous pouvez modifier vos préférences de confidentialité. Il convient de noter que le blocage de certains types de cookies peut avoir un impact sur votre expérience sur notre site Web et les services que nous sommes en mesure d'offrir.

Cliquez pour activer / désactiver le code de suivi Google Analytics.
Cliquez pour activer / désactiver les polices Google.
Cliquez pour activer / désactiver Google Maps.
Cliquez pour activer / désactiver les intégrations vidéo.
En poursuivant votre navigation, sans changer les paramètres de votre navigateur, vous acceptez l'utilisation de cookies pour garantir une bonne expérience sur notre site.