Des biomarqueurs découverts pour combattre l’autisme

Des biomarqueurs découverts pour combattre l’autisme

Des biomarqueurs découverts pour combattre l’autisme 648 409 Sébastien BAGES

Une étape importante vers l’élaboration d’une méthode rapide et peu coûteuse de diagnostic de l’autisme vient d’être franchie par l’Université d’Uppsala, ainsi que d’autres universités. Grâce à la spectrométrie de masse, une technologie de pointe, des chercheurs ont réussi à observer des biomarqueurs prometteurs provenant d’un petit échantillon de sang. L’étude vient d’être publiée dans la prestigieuse revue Nature Translational Psychiatry.


Jusqu’à aujourd’hui, aucun biomarqueur pour l’autisme n’avait été reconnu. Des chercheurs du Centre Berzelii et du laboratoire Science for Life à Uppsala, en collaboration avec des collègues de l’Université Linnaeus en Suède et de la Faculté de médecine de Téhéran en Iran, ont découvert certains biomarqueurs prometteurs.

De nombreuses maladies sont causées par des altérations de protéines à l’intérieur et l’extérieur des cellules de l’organisme. En étudiant les motifs protéiques dans les liquides tissulaires et de tout le corps, ces modifications peuvent fournir des informations importantes sur les causes sous-jacentes de la maladie. Parfois, des motifs protéiques peuvent également être utilisés comme biomarqueurs pour permettre un diagnostic ou comme un outil de pronostic pour suivre l’évolution d’une maladie. Des perturbations du système nerveux actuellement à l’étude ont été mises au point, lorsque les scientifiques ont disséqué les modèles de protéines dans les troubles du spectre autistique (TSA).

Pour identifier des biomarqueurs potentiels (peptides ou protéines), les chercheurs ont effectué une analyse détaillée des protéines du plasma sanguin d’enfants atteints de TSA par rapport à un groupe témoin. En utilisant les méthodes de spectrométrie de masse, ils ont réussi à identifier des peptides composés de fragments d’une protéine se situant dans le système immunitaire, la protéine C3 du complément facteur.

« L’étude se base sur des échantillons de sang provenant d’un groupe relativement restreint d’enfants, et ses résultats indiquent le potentiel de notre stratégie méthodologique. Il y a déjà un lien connu entre cette protéine et TSA, ce qui renforce encore les résultats », dit Jonas Bergquist, professeur de chimie analytique et de neurochimie au Département de Chimie – BMC (BioMedical Centre) à Uppsala.

L’espoir, que nous expose cette nouvelle série de biomarqueurs, repose sur la constitution d’un système de diagnostic fiable avec de faibles prélèvements de sang dans le but de révéler des maladies telles que l’autisme, mais aussi le syndrome d’Asperger, le syndrome d’Heller et l’autisme atypique.


Citations de EurekAlert

Share
Sébastien BAGES
About the author

Sébastien BAGES

Plus de trois années de travail passionné sur Civilisation 2.0 Actus, et fondateur de l'association Civilisation 2.0, je mets à contribution mon expertise de veille technique et scientifique, mon analyse de chef de projet, mon engouement pour la science et ses outils, et mon expérience dans le développement stratégique afin d'offrir à tous ce qui en résulte.

Laisser une réponse

17 − deux =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

        Back to top
        Préférences de confidentialité

        Lorsque vous visitez notre site Web, il peut stocker des informations via votre navigateur à partir de services spécifiques, généralement sous la forme de cookies. Ici, vous pouvez modifier vos préférences de confidentialité. Il convient de noter que le blocage de certains types de cookies peut avoir un impact sur votre expérience sur notre site Web et les services que nous sommes en mesure d'offrir.

        Cliquez pour activer / désactiver le code de suivi Google Analytics.
        Cliquez pour activer / désactiver les polices Google.
        Cliquez pour activer / désactiver Google Maps.
        Cliquez pour activer / désactiver les intégrations vidéo.
        En poursuivant votre navigation, sans changer les paramètres de votre navigateur, vous acceptez l'utilisation de cookies pour garantir une bonne expérience sur notre site.