[2012] Nouvelle découverte archéologique

[2012] Nouvelle découverte archéologique

[2012] Nouvelle découverte archéologique 1000 575 Sébastien BAGES

Des archéologues travaillant sur le site de La Corona au Guatemala ont découvert un texte maya datant 1300 ans qui fournit la deuxième référence connue de la soi-disant ‘date de fin’ du calendrier Maya – du 21 décembre 2012. La découverte, l’un des plus importants hiéroglyphe trouvé depuis des décennies, a été annoncé avant-hier au National Palace of Guatemala.


« Ce texte parle de l’histoire politique ancienne, plutôt que d’une prophétie », explique Marcello A. Canuto, directeur de l’Institut de Recherche Middle American de Tulane et co-directeur des fouilles de La Corona.

Depuis 2008, Canuto et Tomás Barrientos, de l’Universidad del Valle de Guatemala, ont dirigé les fouilles à La Corona, un site déjà ravagé par les pillards.

« L’année dernière, nous avons réalisé que les pillards d’un bâtiment particulier avaient jeté quelques pierres sculptées, car elles étaient trop érodées pour les vendre sur le marché noir des antiquités », a déclaré Barrientos, « si nous savions qu’ils avaient découvert quelque chose d’important, nous avons également pensé qu’ils pourraient avoir manqué quelque chose ».

« Ce que Canuto et Barrientos ont trouvé fut un texte le plus long jamais découvert au Guatemala. Gravé sur des marches d’escalier, il enregistre 200 ans d’histoire de La Corona », affirme David Stuart, directeur du Centre de la Méso-Amérique à l’Université du Texas à Austin, qui faisait partie d’une expédition en 1997, première à explorer le site.

Durant le déchiffrage en mai, Stuart a reconnu la référence 2012 sur un bloc d’escalier portant 56 hiéroglyphes finement sculptés. Ils commémorent la visite royale à La Corona en l’an 696 par le souverain le plus puissant de l’époque Maya, Yuknoom Yich’aak K’ahk’ of Calakmul, quelques mois seulement après sa défaite en 695. Pensant qu’il avait été tué dans cette bataille, cette règle marque que la visite auprès des alliés a apaisé leurs craintes après la grande défaite.

« Ce fut un moment de grande agitation politique dans la région Maya et ce roi s’est senti obligé de faire allusion à un plus grand cycle de temps, qui arrive à échéance en 2012 », dit Stuart.

Ainsi, plutôt qu’une prophétie, la référence 2012 affiche le règne troublé de ce roi et ses réalisations dans un cadre plus large cosmologique.

« En temps de crise, les anciens Mayas ont utilisé leur calendrier pour favoriser la continuité et la stabilité plutôt que de prédire l’apocalypse », explique Canuto.

Nous vérifions donc ici, de nouveau, que la date 2012 prêtée à l’apocalypse n’est qu’une mauvaise traduction des écrits prônés par les conspirationnistes de tout poil. L’apothéose de la prise de conscience humaine (faut-il réellement une date pour cela ?), d’apocalypse, de dieu(x), de renouveau new-âge connecté à l’univers ou la visite d’ET sera plutôt remplacé par une bonne nuit de sommeil et la lecture de nouvelles actualités sur www.civilisation2.org le 22 décembre 2012.


Citations de EurekAlert

Share
Sébastien BAGES
About the author

Sébastien BAGES

Plus de trois années de travail passionné sur Civilisation 2.0 Actus, et fondateur de l'association Civilisation 2.0, je mets à contribution mon expertise de veille technique et scientifique, mon analyse de chef de projet, mon engouement pour la science et ses outils, et mon expérience dans le développement stratégique afin d'offrir à tous ce qui en résulte.

3 commentaires
  • Si l’énergie et l’argent consacrés à la communication, les conférences, les pubs, les discutions de palier… sur la “fin du monde en 2012” avaient servi de campagne à la “faim du monde en 2012”, on serait, enfin, en passe de penser que les esprits s’éveillent à un changement de paradigme. Mais… Peut être encore trop tôt.

  • Avatar
    Olivier Keinborg 1 juillet 2012 à 4h54

    Je vous propose de vous intéresser à Ian Xel Lungold, un homme parmi d’autres, qui nous en dit plus sur cette conscience…

    • Merci pour cette info très intéressante.
      C2.0 fait dans le “réseau social” sur ce coup là 😉

Laisser une réponse

10 + 7 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

        Back to top
        Préférences de confidentialité

        Lorsque vous visitez notre site Web, il peut stocker des informations via votre navigateur à partir de services spécifiques, généralement sous la forme de cookies. Ici, vous pouvez modifier vos préférences de confidentialité. Il convient de noter que le blocage de certains types de cookies peut avoir un impact sur votre expérience sur notre site Web et les services que nous sommes en mesure d'offrir.

        Cliquez pour activer / désactiver le code de suivi Google Analytics.
        Cliquez pour activer / désactiver les polices Google.
        Cliquez pour activer / désactiver Google Maps.
        Cliquez pour activer / désactiver les intégrations vidéo.
        En poursuivant votre navigation, sans changer les paramètres de votre navigateur, vous acceptez l'utilisation de cookies pour garantir une bonne expérience sur notre site.