Microsoft veut ouvrir l’impression 3D au grand public

Microsoft veut ouvrir l’impression 3D au grand public

Microsoft veut ouvrir l’impression 3D au grand public 725 483 Sébastien BAGES

Microsoft mettra en place un support pour les imprimantes 3D dans la prochaine mise à jour de son système d’exploitation Windows 8. La société a conclu des accords avec un grand nombre de fabricants d’imprimantes 3D – y compris Makerbot, 3D Systems, Formlabs, Dassault et Stratasys – en vertu desquels ils mettront au point un logiciel chargeant automatiquement un pilote. Il en résultera un allègement important dans la configuration des imprimantes 3D domestiques.


« Nous voulons que ce soit si simple que n’importe qui puisse mettre en place son usine sur sa propre table », a souligné Shanen Boettcher dans un communiqué du blog de la société annonçant ce changement. « Fabriquer un objet 3D sur votre PC sera aussi facile que d’écrire un document dans Word et l’envoyer à imprimer ».

Les variantes de Windows – XP, 7, Vista et 8 – détiennent collectivement 91% du marché des systèmes d’exploitation d’ordinateur de bureau. Microsoft estime qu’approximativement 70% de l’impression 3D se fait déjà sur les ordinateurs exécutant Windows.

La société espère que sa décision va permettre la création de concepts dans des applications 3D avec une parfaite présentation des travaux d’impression 3D, car le pilote décryptera des formats de fichiers 3D aussi facilement qu’il le fait maintenant avec formats d’impression 2D réguliers. En outre, les utilisateurs seront en mesure d’imprimer des sculptures miniatures d’eux-mêmes – ou de leurs chats, bien sûr – en 3D à partir d’images en trois dimensions capturées par la caméra de profondeur de Microsoft, la Kinect.

 

Ça n’est pas encore Star Trek


Mais cette vision pourrait être un tantinet prématurée, s’est enquit Daniel Johns, qui est actuellement en voie d’imprimer en 3D la Bloodhound SSC, une voiture en cours de construction dans l’objectif de battre le record de vitesse mondial en 2015.

« Un plugin Windows aidera, mais cela ne fera pas une très grande différence avant un petit moment – nous n’en sommes pas encore rendus aux réplicateurs de la série Star Trek », a tenu à affirmer Johns. « Les imprimantes 3D domestiques à bon prix, et les matériaux que vous pouvez utiliser avec elles, continueront de limiter ce que les gens peuvent faire ».

Contrairement aux onéreuses imprimantes 3D industrielles qui peuvent fusionner des poudres métalliques, des modèles conçus pour un usage domestique sont le plus souvent confinés à la création d’objets de plastique fondu. « Pour faire quelque chose de fondamentalement utile, comme télécharger et imprimer une partie de votre lave-linge, les matériaux d’impression 3D disponibles à destination du grand public doivent encore mûrir », a dit Johns.

Mais il est clair que cette fois nous voyons Microsoft essayer de prendre de l’avance. Après avoir été balayé par les Smartphones et tablettes Android et Apple, et Linux OSs pour les matériaux et grands parcs informatiques, la firme Redmond s’octroi la première place pour le grand public dans ce domaine. Toutefois, elle devra soit sortir ses propres produits, soit finir dans l’oubli.

Cette volonté souligne le rapprochement inéluctable du grand public à l’impression 3D, qui se fera de plus en plus multitâche, de plus en plus compact, et de plus en plus pratique.


Citations de New Scientist
Crédit image : © TechNet

About the author

Sébastien BAGES

Plus de trois années de travail passionné sur Civilisation 2.0 Actus, et président de l'association Civilisation 2.0, je mets à contribution mon expertise de veille technique et scientifique, mon analyse de chef de projet, mon engouement pour la science et ses outils, et mon expérience dans le développement stratégique afin d'offrir à tous ce qui en résulte.

Un commentaire
  • C’est assez impressionnant quand on s’intéresse un peu au sujet, avec quel vitesse l’imprimante 3d évolue et se développe. De nombreux investisseurs et entrepreneurs mise en ce moment beaucoup d’argent sur l’impression tridimensionnelle et ça n’est pas un hasard…

Laisser une réponse